Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La croisette tchèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
caroslo
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 378
Localisation : SLOVAQUIE-retour en France !
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: La croisette tchèque   04.07.06 13:06





Le plus grand rendez-vous des cinéphiles en République tchèque, le Festival international de Karlovy Vary, a commencé vendredi dernier dans la célèbre station thermale en Bohême de l'Ouest. Son programme est riche et ambitieux. On y verra 230 films dont 15 premières mondiales


Voilà quelques siècles, en fait, que les nobles d’Europe centrale viennent prendre une pause santé dans la station thermale aux 12 sources, connue sous le nom de Carlsbad autrefois. Carlsbad, en l’honneur de Charles IV, le roi de Bohême qui aurait découvert ce petit éden aux vertus multiples au XIVe siècle.



L’histoire veut que Goethe, Chopin, Marx aient séjourné jadis dans ce havre de paix. Depuis quelques années toutefois, les visiteurs prestigieux qui débarquent ici ont pour nom Sharon Stone, Robert Redford ou Gael Garcia Bernal.
C’est qu’à Karlovy Vary, 10 jours par an, le cinéma fait concurrence aux spas, pour un tout autre type de bain, d’images celui-là.

En 1946, au terme de la Seconde Guerre mondiale, le ministère de l’Information et de la Culture tchèque a décidé de faire de la jolie Karlovy Vary le théâtre d’un festival de films, au départ conjointement avec Marienbad, autre station thermale de Bohême, à quelques kilomètres d’ici, qu’a contribué à populariser pour la postérité le titre d’un film d’Alain Resnais.

1946, la même année où en France, un certain festival de Cannes venait au monde. Et où en Suisse, Locarno accueillait ses premiers cinéphiles, emboîtant ainsi le pas à Venise, la doyenne des manifestations du genre en Europe. Après le grand déchirement du champ de bataille, le cinéma pour aider à ressouder les peuples ?

C’était donc il y a 60 ans. Et à moins d’être zéro en maths, il y a à s’étonner de voir sur l’affiche du Festival de Karlovy Vary qu’il fête ses 41 ans. Pas d’erreur. C’est que l’histoire de ce festival — aujourd’hui l’un des plus prestigieux d’Europe — est aussi tumultueuse que celle de la République tchèque.

Un exemple ? Sous l’ancien régime communiste — qui a laissé quelques cicatrices architecturales dans le paysage —, Karlovy Vary a dû alterner à partir de 1958 avec un petit nouveau, le festival de Moscou, pour lequel le Kremlin avait de grandes vues. Une année ici, une année là-bas. Ce n’est qu’en 1994 que l’événement tchèque, alors exsangue, a repris son rythme annuel, pour trouver un second souffle et devenir, au-delà d’un instrument idéologique, un vrai festival.


Depuis, la réputation de Karlovy Vary grandit d’année en année. Comme l’affluence d’ailleurs, qui aurait triplé en 15 ans, et qui voisinera cette année les 130 000 visiteurs. Plus de deux fois la population normale de la cité thermale !

Bon, « la Croisette tchèque » n’a pas l’aura de celle de la côte d’Azur. Et elle ne prétend pas rivaliser avec le triumvirat Cannes-Berlin-Venise. En revanche, parmi les rendez-vous estivaux du Vieux Continent, le rendez-vous tchèque est le plus couru, avec Locarno, et devant… Moscou !

Les 230 titres sélectionnés par la directrice artistique Eva Zaoralova et son équipe attirent quelque 500 journalistes et 10 fois plus de jeunes Tchèques et Allemands, qui débutent les vacances en se goinfrant des dernières pellicules de Pedro Almodovar, Luc Besson, Steven Soderbergh, Nanni Moretti, Robert Altman ou Werner Herzog.



Pour rehausser l'éclat du festival on a invité plusieurs vedettes internationales dont le comédien américain Andy Garcia qui y recevra le Globe de cristal pour sa contribution au cinéma mondial. L`acteur profitera de l'occasion pour montrer au public de Karlovy Vary aussi le premier film qu'il signe en tant que réalisateur. Les Globes de cristal seront remis également au réalisateur et scénariste tchèque Jan Nemec et au producteur du « Seigneur des Anneaux » Robert Shaye


Après Luc Besson, réalisateur français qui devait être présent pour présenter son nouveau film au Festival International du Film de Karlovy Vary, c'est aussi le réalisateur brésilien Andruch Waddington qui ne viendra pas. La raison ? La défaite du Brésil au Championnat du monde de football en Allemagne, face à la France. Jacqueline bisset ne viendra pas non plus pour des raisons de travail...

Pourtant la directrice avait réservé une part importante du programme au cinéma français. outre Luc Besson , on attend Natacha Régnier, actrice du film « La raison du plus faible » de Lucas Belvaux et on y verra, entre autres, l'oeuvre intimiste de Virginie Wagon « L'enfant d'une autre », film sélectionné en compétition. Le cinéma français dominera également la section consacrée à la recherche de l'identité et aux problèmes de l'adolescence.

programme des films francais http://www.france.cz/IMG/pdf/FrenchMovies1.pdf

voir les différents articles consacrés à ce festival sur http://www.radio.cz

le site du festival http://www.iffkv.cz/?lang=en





le globe de cristal
Revenir en haut Aller en bas
caroslo
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 378
Localisation : SLOVAQUIE-retour en France !
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: La croisette tchèque   10.07.06 16:54

Le Festival du Film de Karlovy Vary s'est terminée samedi par le cérémonie de remise des prix .


Le film américain "Sherrybaby", du réalisateur Laurie Collyer obtient le blobe de cristal, doté de 20 000 dollars.
Le film raconte l'histoire d'une ancienne droguée (Maggie Gyllenhall, prix de la meilleure actrice) qui sort de 3 années de prison et tente de contacter sa fille. Elle va se rendre compte que revenir ainsi dans lemonde qu’ elle a laissé derrière elle est plus difficile qu’ elle ne pouvait l’ imaginer.


Maggie Gyllenhall dans Sherrybaby




Le film norvégien "Reprise", de Joachim Trier, a reçu le prix de la meilleure mise en scène. Une version norvégienne de Jules et Jim, " drôle et mélancolique à la fois".


Andrzej Hudziak a été élu meilleur acteur dans le rôle du poète polonais Miron Bialoszewski dans le drame polonais Several People, Little Time . Ce film décrit la relation du poète "d'État" Miron Bialoszewski (Andrzej Hudziak) avec sa secrétaire aveugle — et apprentie poètesse — Jadwiga Stanczak (Krystyna Janda).

Andrzej Hudziak


L'acteur américain Andy Garcia ("Les Incorruptibles", "Le parrain III", "Ocean's Eleven") et le producteur américain Robert Shaye ont obtenu chacun un Globe de cristal pour leurs contributions respectives à la cinématographie mondiale.



Le jury, présidé par le cinéaste serbe Goran Paskaljevic, a également remis le Prix spécial du jury ex-aequo à Christmas Tree Upside Down (Bulgarie) Arrow un makingof sur Cineuropa -le film décrit le climat social de la Bulgarie post socialiste à travers l'exploration des questions existentielles que se posent les différents personnages-et à la comédie dramatique tchèque Beauty in Trouble, de Jan Hrebejk.

Une mention spéciale du jury a en outre été attribuée à L’enfant d’une autre (t.i. The Girl is Mine), drame sur la maternité réalisé par Virginie Wagon.

Dans le volet "East of the West", section compétitive réservée aux films d'Europe de l'Est qui a son propre jury, c'est le beau tryptique féminin germano-bulgare Monkeys in Winter, de Milena Andonova, qui a été couronné, tandis que des mentions spéciales ont récompensé White Palms, drame hongrois qui traite brillamment de la gymnastique
(S’inspirant de la vie de son frère cadet Zoltán Miklós Hajdu qui joue son propre rôle dans le film et qui exerce actuellement ses talents au sein du célèbre Cirque du Soleil de Las Vegas, Szabolcs Hajdu retrace le parcours d’un gymnaste hongrois qui devient l’entraîneur d’un jeune canadien et qui l’aide à atteindre les sommets
Site officiel du flim http://www.fehertenyer.hu/index_en.php )
, et le film serbe Tomorrow Morning, où l'on voit un citoyen serbe retourner au pays après des années à l'étranger.

Le Prix FIPRESCI a été remis au sombre drame finnois sur le divorce Frozen City, qui a également remporté une mention spéciale de la FICC (fédération internationale des sociétés de cinéma) et le Label Europa Cinémas, attribué à Karlovy Vary pour la première fois.

Le prix principal de la FICC est allé lui aussi à Reprise de Joachim Trier.

Liste des prix :

Grand Prix – Globe de cristal (20 000 $)
Sherrybaby, de Laurie Collyer (États-Unis)

Prix spécial du jury (ex-aequo)
Christmas Tree Upside Down (Obarnata elha), d'Ivan Cherkelov et Vassil Zhivkov (Bulgarie, Allemagne)
Beauty in Trouble de Jan Hřebejk (République Tchèque)

Meilleur réalisateur
Joachim Trier pour Reprise (Norvège)

Meilleure actrice
Maggie Gyllenhaal dans Sherrybaby (États-Unis)

Meilleur acteur
Andrzej Hudziak dans Several People, Little Time (Pologne)

Mention spéciale
This Girl Is Mine, de Virginie Wagon (France)

Meilleur documentaire (ex-aequo)
Life in Loops (A Megacities RMX), de Timo Novotny (Autriche)
In the Pit, de Juan Carlos Rulfo (Mexique)

Documentaire – mention spéciale
Other Worlds, de Marko Škop (Slovaquie, République Tchèque)

Prix "East of the West" – Meilleur film (250 000 CZK)
Monkeys in Winter, de Milena Andonova (Bulgarie, Allemagne)

Mention spéciale "East of the West" (ex-aequo)
White Palms, de Szabolcs Hajdu (Hongrie)
Tomorrow Morning, d'Oleg Novković (Serbie)

Prix pour superbe contribution au cinéma du monde
Andy Garcia (États-Unis)
Robert K. Shaye (États-Unis)
Jan Němec (République Tchèque)

Prix du public
Other Worlds, de Marko Škop (Slovaquie, République Tchèque)

Prix FIPRESCI de la critique internationale
Frozen City d'Aku Louhimies (Finlande)

Prix Don Quichotte (FICC)
Reprise, de Joachim Trier (Norvège)

Mention spéciale Don Quichotte (FICC)
Frozen City, d'Aku Louhimies (Finlande)

Prix du jury oecuménique
Destiny, de Miguel Pereira (Argentine, Espagne)

Mention spéciale du jury oecuménique
Goodbye Life, d'Ensieh Shah-Hosseini (Iran)

Label Europa cinémas
Frozen City, d'Aku Louhimies (Finlande)

http://mffkv.cz/?m=3
http://www.cineuropa.org/newsdetail.aspx?lang=fr&documentID=65441
Revenir en haut Aller en bas
caroslo
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 378
Localisation : SLOVAQUIE-retour en France !
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: La croisette tchèque   15.07.06 19:13

Prix du public
Other Worlds, de Marko Škop (Slovaquie, République Tchèque)



C'est le premier documentaire à gagner le prix du public au Festival de Karlovy Vary.

En ce moment, la présence du cinéma slovaque est pour beaucoup assurée par les longs métrages documentaires. Sur quatre films produit pour tout ou partie par un Slovaque et sortis localement au cours du premier semestre, deux étaient des documentaires, quoiqu'aucun ne soit parvenu a entrer dans le top 20 du box-office national, pas même Other Worlds sorti ici en février.





Other Worlds décrit les effets de la globalisation sur la vie et les cultures traditionnelles distinctes de six représentants des différentes ethnies (Sarisans, Ruthéniens, juifs et tziganes) qui vivent dans la ville frontalière slovaque de Saris ( comme la bière ), à la frontière Est de l'UE.

"Ce film présente simplement les histoires de six héros dans une petite Babylone aux confins de l'UE — et d un monde globalisé", explique Skop, en parlant de son premier long métrage documentaire.



Les difficultés pratiques ont allongé le temps de fabrication à trois ans et demi, dont la moitié a été consacrée à des recherches et au développement du scénario. Skop a présenté son idée dès 2003 au Forum est-européen de Jihlava, alors que le projet était en développement.

Il a été soutenu par le ministère de la culture.

cineeuropa.org


Arrow VOIR ICI tout sur le film , notamment des photos, mais aussi plusieurs petits extraits en slovaque !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La croisette tchèque   Aujourd'hui à 12:38

Revenir en haut Aller en bas
 
La croisette tchèque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drathaar et Barbu Tchèque
» Un producteur tchèque sérieux
» 14 - NECc barbu tchèque 14 ans urgent EN FA..(abandonné.béthune) - sapeur
» Poisson d'origine Rep-tchèque ???
» Brno en République Tchèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Arts et Culture-
Sauter vers: