Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 festival de Cannes 2006 (bis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: festival de Cannes 2006 (bis)   19.05.06 14:45



Les films européens de l'est sont particulièrement bien représentés cette année au festival de Cannes, dans différentes sélections:

Fim hongrois sélection officielle "un certain regard"
TAXIDERMIA (TAXIDERMIE)

réalisé par György PÁLFI


Synopsis

Trois histoires. Trois âges. Trois hommes. Le grand-père, le père et le fils. L'un est un officier, l'autre est un sportif de premier plan, et le dernier est un maître dans l'art de la taxidermie. L'un court après l'amour, l'autre après le succès, et le troisième après l'immortalité.

Brossant le portrait de trois générations dans la seconde moitié du XXème siècle Taxidermia retrace en trois parties baptisées "Sperme", "Salive" et "Sang", les fantasmes sexuels d’un grand-père vivant dans un baraquement isolé (Vendel Morosgoványi), la quête de gloire d’un père en compétition aux Spartakiades dans la spécialité du meilleur avaleur de nourriture (Kálmán Balatony) et la recherche d’immortalité d’un fils à travers la taxidermie (Lajoska Balatony) : trois hommes prisonniers de leurs instincts. Explorant les liens entre corps, identité et émotions, tout en mêlant faits réels et imaginaires dans ce qu’il appelle un réalisme de conte de fées, György Pálfi fait la démonstration éclatante de son talent plus qu’original, certains critiques n’hésitant pas à comparer son travail à l’approche de peintres comme Bacon ou Goya.
Voir également ce post




"J'espère, explique-t-il, juste avoir réussi à faire un film instinctif sur la perfection et l'imperfection de l'homme". Taxidermie évoque l'histoire d'une famille, sur trois générations, dans la Hongrie du XXe siècle : il y a Vendel, un aide de camp, souffre-douleur d'un capitaine pendant la Seconde Guerre mondiale ; Kálmán, un champion hors normes sous l'ère communiste ; et Lajos, un inquiétant taxidermiste à la recherche de l'immortalité.
"En littérature, le modèle de la saga familiale a été défini par Thomas Mann : en trois générations, le grand-père lance le clan dans le monde, le père porte la famille au sommet de la société et le fils renonce aux valeurs fondatrices de la réussite. Dans Taxidermie, ce schéma est repris, déformé, amplifié et bouleversé. J'envisage ce film, l'histoire de ces trois générations, comme un film à sketches. Un film à sketches qui n'obéirait pourtant pas aux règles traditionnelles du genre car c'est bien ici une histoire complète qui en émerge. Trois histoires, trois périodes historiques, trois mondes différents mais un même réalisateur, une même équipe technique, des mêmes acteurs, la récurrence d'images, de mouvements et de symboles qui devraient conférer à ces histoires une unité avant même le dernier volet et l'histoire de Lajos – le véritable point de départ de toute l'histoire – qui guide le spectateur jusqu'au dénouement final."






Arrow Film hongrois sélectionné dans la catégorie " quinzaine des réalisateurs"
Ce long métrage a déjà obtenu les prix suivant au festival de cinéma de Budapest:
Meilleur Réalisateur; Prix du Public; Meilleure Production; Meilleure Montage
titre international: WHITE PALMS
titre original: FEHER TENYER

réalisateur Szabolcs Hajdu

Synopsis
De Debrecen à Las Végas, l'histoire d'un gymnaste...
S’inspirant de la vie de son frère cadet Zoltán Miklós Hajdu qui joue son propre rôle dans le film et qui exerce actuellement ses talents au sein du célèbre Cirque du Soleil de Las Vegas, Szabolcs Hajdu retrace le parcours d’un gymnaste hongrois qui devient l’entraîneur d’un jeune canadien et qui l’aide à atteindre les sommets.
Miklos Dongo, un grand gymnaste, a dû mettre fin à sa carrière à la suite d’une blessure. Il débarque au Canada pour commencer une nouvelle vie et devenir entraîneur. Miklos entraîne l’un des jeunes gymnastes les plus talentueux du Canada, dont il doit faire un champion. Le jeune homme est vaniteux et colérique, et Miklos a beaucoup de mal à établir un contact avec lui. Bientôt, Miklos comprend qu’il doit surmonter ses propres peurs et faire face à son passé d’enfant martyrisé par son professeur de gymnastique, s’il veut se rapprocher de Kyle.





Ce film traite en profondeur un sujet social sous couvert d’un récit sportif filmé à la perfection dans le milieu de la gymnastique. S’inspirant de la vie de son frère cadet Zoltán Miklós Hajdu qui joue son propre rôle dans le film et qui exerce actuellement ses talents au sein du célèbre Cirque du Soleil de Las Vegas, Szabolcs Hajdu retrace le parcours d’un gymnaste hongrois entraîné à la dure et dont la carrière est brisé par une blessure. Devenant le coach d’un jeune canadien (Kyle Shewfelt, champion olympique au sol au Jeux d’Athènes), il l’aidera à atteindre les sommets. Un scénario qui permet au cinéaste d’aborder avec habilité de multiples aspects sociologiques et moraux, notamment les relations entre parents et enfants, la transmission d’une éducation sportive de l’Est à un jeune de l’Ouest ou encore la nécessité de trouver ses propres valeurs pour échapper à la pression des entraîneurs et des familles. Un ensemble incluant des scènes de haute voltige à couper le souffle, en particulier le final.
souce "cineuropa"


La bande annonce ICI

un autre film hongrois sélectionné officiellement dans la Semaine de la Critique, Caméra d'Or , le premier long métrage d' Ágnes Kocsis
titre international: FRESH AIR
titre original: FRISS LEVEGÖ
Son court-métrage de 27 mn, A Virus, figure aussi au programme de la Cinéfondation.

synopsis
Viola vit tranquillement avec sa fille Angela dans un appartement bien rangé. Cependant, elles ne se parlent que très rarement et toutes deux ont des habitudes presque obsessionnelles. Viola veut trouver un nouvel homme, tandis qu'Angela veut devenir styliste. Les deux femmes veulent fuir leur vie monotone pour trouver quelque chose de différent. Une nouvelle vie. Changer d'air.

Fresh Air qui "retrace une histoire simple dans un milieu populaire est un film sur la reproduction des classes sociales et bénéficie d’une interprétation remarquable. Sous des aspects austères se dévoilent de la fantaisie et de l’humour dans un climat désespéré où perce néanmoins de l’espoir". Récompensée par le prix du meilleur premier long au festival du film hongrois à Budapest 2006.
La réalisatrice sculpte avec une grande sensibilité des fragments de vie qui touchent à des problématiques humaines universelles. Et le subtil travail de mise en scène, en particulier de longs plans fixes qui laissent les actrices s’exprimer et un art du cadrage révélant une richesse de détails insoupçonnables au premier coup d’oeil, permettent de classer d’emblée Ágnes Kocsis comme une cinéaste à suivre de très près.
"Cineuropa"




un film roumain, sélection officielle de la quinzaine des réalisateurs, Caméra d'or

A Fost sau n-a fost ?

Réalisation
PORUMBOIU Corneliu


Synopsis

C’est le 22 décembre. Seize ans ont passé depuis la Révolution et Noël approche.
Pisconi, un vieil homme à la retraite, se prépare à passer Noël tout seul, une fois de plus. Manescu, professeur d’histoire, voudrait bien ne pas perdre tout son salaire dans le remboursement de ses dettes. De son côté, Jderescu, le propriétaire de la station de télévision locale, n’a pas l’air très intéressé par les vacances. Avec l’aide de Piscoci et Manescu, il veut trouver la réponse à une question vieille de seize ans : Y a-t-il vraiment eu une révolution dans leur ville ?.


un autrefilm roumain dans la sélection "un certain regard"
CUM MI-AM PETRECUT SFÂRSITUL LUMII (COMMENT J'AI FÊTÉ LA FIN DU MONDE)

réalisé par Catalin MITULESCU



Synopsis

Bucarest 1989 ' dernière année de la dictature de Ceausescu.
Eva, 17 ans, vit chez ses parents avec son frère de 7 ans, Lalalilu. Eva est très belle. Amoureuse pour la première fois, elle découvre les tiraillements de l'adolescence et la complexité de la vie d'adulte.
Eva a un rêve secret que seul son frère connaît : fuir la Roumanie et voyager à travers le monde.
Lalalilu est désespéré à l'idée que sa s'ur puisse le quitter. Avec ses deux meilleurs amis, Tarzan et Silvica, il manigance un plan pour tuer le dictateur, afin qu'Eva puisse rester et vivre dans un pays libre.





un film polonais

Z ODZYSKU
titre international: SECOND HAND
Présenté dans la catégorie "Un Certain Regard" (sélection)

réalisé par Slawomir FABICKI


Synopsis

Une histoire forte et poignante d'un jeune homme de 19 ans qui se voit forcé à des démarches illégales afin d'assurer l'existence d'une femme aimée et de son enfant.
Wojtek, qui a grandi sans père, habite en Silésie. C'est un monde sans couleurs, dans lequel des mines fermées et des quartiers pauvres ne permettent pas un regard optimiste sur l'avenir. Ici, même l'amour est plus difficile qu'ailleurs. Le jeune homme est amoureux de Katia, une émigrante ukrainienne, plus âgée que lui et déjà mère. Il est prêt à tout pour lui assurer le droit de séjour légal en Pologne. Mais il se voit de plus en plus encerclé par le monde des luttes de boxe clandestines, de la racaille, du chantage. Plus il s'engage dans la lutte pour une vie meilleure de ceux qu'il aime, plus il s'enlise. Quel sera le prix de son sacrifice, lorsqu'il décidera de s'arracher au cercle du mal ? Saura-t-il préserver les choses les plus importantes ?




Pipacs( qui était en panne d'internet et a galéré pour finir ce post Sad )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
festival de Cannes 2006 (bis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival de CANNES 2012
» Le festival n'attire pas l'horlogerie
» Cannes : rénovation du palais des festivals
» Festival du cerf volant 2010
» Invtation au salon nautique de Cannes (pas HS du tout)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Arts et Culture-
Sauter vers: