Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 independence-Montenegro prepare deja son passeport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: independence-Montenegro prepare deja son passeport   05.05.06 15:35

"Devenir indépendant est un travail. Le gouvernement monténégrin prépare déjà les futurs passeports et les représentations consulaires et diplomatiques du pays. Une formation spéciale va être mise en place pour les fonctionnaires monténégrins. Mais encore faut-il que le référendum du 21 mai confirme l’option de l’indépendance !"

lire plus ici: http://balkans.courriers.info/article6684.html

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: independence-Montenegro prepare deja son passeport   08.05.06 12:00

Un artilcle de 29 avril de Philippe Perchoc, qui nous eclaire beaucoup sous ce sujet
"
Serbie et Monténégro : improbable futur


L’Union européenne fait face à un imbroglio juridique et politique dans ses relations avec la Serbie et le Monténégro. Les deux entités forment un seul Etat en droit, largement imposé par la diplomatie européenne pour éviter de reconstituer une mosaïque instable. Mais l’union de la Serbie et du Monténégro est largement une coquille vide et pourrait rapidement perdre sa raison d’être.
La SCG, un « non-Etat »

La SCG (« Srbija-Crna Gora » ou « Union des Etats de Serbie et du Monténégro ») reste un fantôme étatique.

* Les services de sécurité apparaissent minés par le crime organisé
* Les performances économiques de la SCG sont médiocres. Par ailleurs, les deux républiques ne partagent pas la même monnaie (le Monténégro a adopté l’Euro comme monnaie de manière unilatérale en 2002). Ils n’ont donc pas d’autorité monétaire commune et pas de politique monétaire (dans la mesure où le Monténégro utilise l’Euro sans avoir aucune prise dessus). Les deux républiques n’ont pas de marché commun (il y a des douanes internes), ni de politique douanière unique.
* La SCG n’a pas de politique étrangère unique. Le Monténégro a créé un ministère des Affaires Etrangères autonome, ce qui explique que le ministère des Affaires Etrangères de la SCG représente quasi-uniquement les intérêts de la république serbe.
* La SCG n’a pas de Parlement légitime puisque les élections directes qui devaient se tenir en 2005 ne l’ont pas été.


On comprend que l’Union européenne ait des difficultés à négocier avec un tel Etat. Mais comment une telle situation a-t-elle pu s’installer ?

Histoire d’un divorce programmé

Dans le passé, le Monténégro et la Serbie ont toujours vécu en bonne intelligence. Le Monténégro a donné ses trois dynasties à la Serbie ainsi qu’un grand nombre de poètes et d’intellectuels.
C’est très récemment qu’un mouvement indépendantiste naît et se renforce en réaction aux sanctions (prises par la communauté internationale) qui affectent le Monténégro pour avoir soutenu la Serbie dans le refus de la disparition de la Yougoslavie.

Le gouvernement indépendantiste élu en 1997 fut récompensé par les Occidentaux de son opposition à Milosevic. Lorsque celui-ci tomba en 2000, le gouvernement de Djukanovic ne pu néanmoins se rapprocher du nouveau gouvernement serbe en raison de sa base électorale indépendantiste. Reconduit en 2001 par une majorité affaiblie mais proeuropéenne, Djukanovic a été obligé de négocier avec Belgrade pour la mise en place de réformes nécessaires à l’adhésion.

Bruxelles veut éviter l’éclatement

L’Union européenne a toujours tenté de maintenir l’union des deux républiques à travers les efforts de son Haut Représentant pour la Politique Etrangère, Javier Solana. Bruxelles veut éviter une pulvérisation encore plus grande d’Etats dans la région et n’est pas convaincue de la viabilité d’un Monténégro indépendant pour plusieurs raisons :

* Il n’y a pas de majorité claire pour cette indépendance
* Plus de 25% de la population est constituée de minorités et de plus en plus de Monténégrins de déclarent ethniquement « Serbes » (9% en 1991 – 32% en 2003)
* Malgré l’insistance des Monténégrins sur la réussite d’Andorre, les Européens ne sont pas convaincus que ce petit Etat de 680 000 habitants puisse égaler les autres micro Etats européens
* De nombreux spécialistes européens pensent que l’indépendance du Monténégro pourrait jouer un effet de domino sur le règlement du « statut final du Kosovo » alors qu’une union lâche mais viable avec la Serbie pourrait servir de modèle pour le Kosovo.



C’est pour cela qu’en 2002, sous la pression de l’Union européenne, la Serbie et le Monténégro ont accepté de remettre sur le métier le projet d’un véritable Etat commun qui pris le nom de SCG en 2003.

Pourtant, les Monténégrins ont posé comme condition la possibilité de pouvoir mener un référendum sur leur indépendance en 2006, ce qui affaiblit leur volonté de construire avec les Serbes. Ceux-ci ne comprennent, par ailleurs, pas qu’on leur « impose » une union à quasi-égalité avec des Monténégrins 12 fois moins nombreux.

Pour faire face à ces forces centrifuges, l’Union européenne a décidé d’offrir des « pistes jumelles » aux deux républiques et de négocier avec chacune d’entre elles séparément sur les questions économiques. Pour que les négociations puissent avancer, les deux républiques se sont engagées à élire des députés pour leur assemblée commune lors des élections pour le renouvellement de leurs propres Parlements (pas avant fin 2007 pour la Serbie).

En conclusion, on constate bien la difficulté pour les Européens de mener une politique cohérente face à cet Etat fantôme dont ils ne veulent pas l’éclatement. La perspective européenne est un ciment important de l’union des deux républiques qui pourrait céder sous le manque d’enthousiasme des Européens à donner à la SCG des perspectives
claires d’adhésion."

Article avec certains droits reserve (contrat creative commons)
source:
http://lanouvelleurope.free.fr/dotclear/index.php?2006/04/29/51-serbie-et-montenegro-improbable-futur

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
 
independence-Montenegro prepare deja son passeport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour refaire un passeport ICS ?
» Tobie 8 mois deja !
» qui a deja commander la merci
» Comment planter alors que j'ai deja mis l'eau?
» tortues deja réveillé.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: