Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2ème tour des élections législatives en Hongrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: 2ème tour des élections législatives en Hongrie   22.04.06 19:58




Ferenc Gyurcsany


Victor Orban


Ce Dimanche 23 avril a lieu le 2ème tour des élections législatives en Hongrie.
Idea Voir le fil consacré à ce sujet Arrow Ici
J'ai trouvé cet article dans mon journal local "Le Midi Libre" dont le titre est :

Duel de jeunes coqs dans la très libérale Hongrie

L'un est millionnaire, fervent partisan de l'économie de marché, résolu à privatiser hôpitaux, poste et transport... L'autre veut augmenter les pensions de retraite, rendre les frais médicaux gratuits pour les plus jeunes et les vieux... et renationaliser certains secteurs de l'économie.
Le premier, Ferenc Gyurcsany, actuel Premier ministre, est pourtant socialiste (parti MSzP) ; le deuxième, Victor Orban, est le candidat de la droite, du Fidesz. Bienvenue en Hongrie, où dix-sept ans de libéralisme échevelé ont un peu brouillé les repères politiques.
Seul point commun entre ces deux candidats aux élections législatives (1) : outre leur jeune âge (44 ans et 42 ans), le caractère irréaliste de leurs promesses électorales, selon les analystes politiques et économiques. Les huit millions d'électeurs seraient d'ailleurs les premiers à douter de slogans de campagne mêlant baisse d'impôt, création de 500 000 emplois et hausse des dépenses sociales.

La Hongrie semble pourtant pouvoir compter sur de beaux atouts pour se développer :avant la chuté du Mur de Berlin, en 1989, le pays s'ouvre déjà aux investisseurs étrangers. Et de manière massive. Avec 50 milliards d'euros investis entre 1990 et 2005, la Hongrie est, avec la Pologne, le pays d'Europe de l'Est qui a accueilli le plus de capitaux internationaux. Un exemple : le tokaj (dites Tokaï), ce vin liquoreux qualifié par Louis XIV, de « vin des rois, roi des vins » (2) a été pris d'assaut par les assurances Axa, Gan et GMF. Et tout aussi éloquent, c'est maintenant Pékin qui a prévu d'investir 1 Md€ dans une vitrine commerciale à Budapest, afin d'accueillir 600 entreprises chinoises désireuses d'attaquer le marché européen !
En dépit d'une croissance qui se maintient à 4%, l'ampleur du déficit budgétaire (6,1% du PIB eh 2005) est pourtant sévèrement critiqué par les économistes... et la Commission européenne.
Membre de l'UE depuis 2004, la Hongrie est enfin censée rallier la zone euro en 2010, à condition d'avoir ramené son déficit en-dessous de 3%. Or, outre les fameuses promesses de campagne, la Hongrie s'est engagée dans d'important travaux construction simultanée de cinq autoroutes reliant la campagne à la capitale - et de grandes réformes dans les secteurs de l'éducation et de la santé. Prudent, le Premier ministre et candidat Gyurcsahy vient d'annoncer que cette question du passage à l'euro serait soumise à référendum, s'il est élu. •
L.V
» (1) Lors du premier tour, dimanche 9 avril, le parti socialiste a obtenu 43,21 % des voix, le Fidesz, 42,03 %, les Démocrates libres (alliés des socialistes), 6,5 % et le Forum démocratique, 5,04 %. ( 2) L'Express (21/11/2002)

A la fin de la Première Guerre mondiale, la Hongrie perd les deux tiers de son territoire. Pour les quelque trois millions de Magyars, descendants de Hongrois, qui vivent désormais en Roumanie, Slovaquie, Serbie et Ukraine, le lien avec la mère-patrie n'a jamais été coupé. Si le projet, fin 2004, de leur octroyer la double nationalité n'a pas abouti, ces Magyars de l'étranger sont cependant mentionnés dans la constitution hongroise ; une loi, votée en 2001, leur procure aussi des droits en matière de travail et d'accès à la santé.


• Nature de l'Etat ;
République parlementaire à une seule chambre. Membre de l'UE depuis mai 2004.
• Principaux dirigeants :
Président (élu par le parlement) : Laszlo Solyom (depuis août 2005) Premier ministre : Ferenc Gyurcsany (depuis octobre 2004)
• Superficie : 93 033 km2 (17%
du territoire français).
» Capitale : Budapest.
• Données démographiques
- Population : 10 098 000 habitants
- Evolution démographique : -0,31 %,
(France : + u,4o %j
- Indice de fécondité : 1,3 (France : 1,89)
- Espérance de vie : 71,9 ans
(France : 78,9)
- Origines des Hongrois :
89,9 % : Magyars (descendants tribus finno-ougriennes et turques mélangés ' aux tribus avars et slaves), 4 % : Tsiganes ou Roms, 2,6%: Allemands, 2 % : Slaves du Sud (Serbes, Croates et Slovènes), 0,8%: Slovaques, 0,7%: Roumains.
Religions :
67,5 % catholiques, 20 % calvinistes, 5 % luthériens


• Données économiques :
- Croissance annuelle (2004) : 4 % (France : 2,3 %)
- Inflation (2004) : 6,8 % (France : 2%)
- Chômage (fin 2004) : 6,2 % (France : 9,6 %)
- Part des principaux secteurs d'activité dans le PIB : Agriculture : 6 %, Industrie : 34 %, Services : 60 %.
Principaux clients et fournisseurs : Allemagne, Autriche, Italie, France, Russie, Etats-Unis.


Sources : AtlasEco, L'Etat du Monde, ministère des Affaires étrangères

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Manu
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 552
Age : 48
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: 2ème tour des élections législatives en Hongrie   24.04.06 10:15

BUDAPEST (AFP) - La coalition socialiste-libérale du Premier ministre sortant Ferenc Gyurcsany a remporté une victoire historique en conservant le pouvoir, ce qui est une première en Hongrie depuis la chute du communisme et l'avènement de la démocratie il y a seize ans.

Le gouvernement est même reconduit avec une majorité accrue: le parti socialiste MSZP et son petit allié libéral SZDSZ ont obtenu 211 mandats sur un total 386 sièges au parlement, contre 164 au Fidesz, principal parti de l'opposition de droite de l'ancien Premier ministre Viktor Orban, et 11 au petit Forum démocratique (MDF, conservateur).

Ferenc Gyurcsany, 44 ans, reconduit à l'issue du second tour des législatives, a remporté une victoire personnelle après avoir sorti de l'ornière le Parti socialiste (MSZP) depuis l'automne 2004. "Le parti a gagné, mais c'est le pays entier qui doit gagner à l'avenir", a-t-il déclaré sobrement dimanche soir, en invitant la Hongrie à s'unir face aux futurs défis.

Viktor Orban, 42 ans, a reconnu sa défaite. "Nous connaissons tous les résultats finaux, il va de soi que la courtoisie nous dicte de féliciter nos adversaires", a déclaré M. Orban devant des militants déçus de son parti Fidesz, à Budapest. L'ancien Premier ministre a fait porter la responsabilité de la défaite sur le Forum démocratique, qui avait refusé une alliance: "ceux qui s'unissent gagnent, ceux qui ne le font pas n'ont aucune chance de gagner".

Un second mandat consécutif pour un gouvernement sortant représente une première en Hongrie et un événement rare dans l'Europe post-communiste depuis 1990. Au premier tour, le 9 avril, la coalition avait obtenu 113 sièges contre 97 au Fidesz et deux au petit parti conservateur Forum démocratique (MDF). Sous la conduite de Ferenc Gyurcsany, le MSZP a comblé un retard de plus de 10% dans les sondages sur le parti de M. Orban.Le taux de participation au second tour a été de 64,34%. Détendu, Ferenc Gyurcsany avait voté en famille, tenant par la main son fils Tamas, 10 ans, dans une école primaire d'un quartier bourgeois de Buda. "L'essentiel est de rendre le pays fort et compétitif (...), protéger la vie quotidienne des gens, dans une Europe commune", a-t-il dit à des journalistes. La campagne a vu la confrontation de ces deux fortes personnalités, mais aussi de propositions politiques entre deux dirigeants ayant fait un chassé-croisé dans leurs programmes.

M. Gyurcsany, ancien chef des jeunesses communistes devenu milliardaire, se revendique le champion du marché, avec des protections sociales. M. Orban, ancien dissident libéral passé à la droite patriotique, se montre protectionniste et dénonce les privatisations profitant au "capitalisme sauvage". "Ces élections sont une question de style, mais aussi de contenu", a estimé une électrice déçue du Fidesz, proche aujourd'hui des socialistes: "La droite exacerbe le nationalisme" et la continuité est préférable, a déclaré Klara Babik, médecin homéopathe, âgé de 50 ans.

Les partisans de la droite, surtout dans les zones rurales catholiques, reprochaient en revanche à M. Gyurcsany son "opportunisme" d'ancien communiste ayant fait fortune dans des conditions incertaines. Les deux grands partis ont multiplié les promesses intenables financièrement, en restant laconiques sur les réformes économiques douloureuses nécessaires, selon les analystes. Si la Hongrie connaît une croissance économique satisfaisante, c'est un mauvais élève parmi les dix nouveaux adhérents à l'Union européenne en mai 2004, en matière de déficits publics (6,1% du PIB en 2005), ce qui nuit à ses chances d'adopter l'euro en 2010.
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: 2ème tour des élections législatives en Hongrie   24.04.06 10:45





autre article sur les élections ainsi qu'une petite vidéo ici sur la victoire de son parti, (Duna TV)


Malgré un taux de participation faible, il a fait beau hier en Hongrie et à croire que tout le monde à Budapest se prélassait à Margit Sziget Smile , la coalition social-libérale du Premier ministre Ferenc Gyurcsany remporte le scrutin et se maintient au pouvoir



A l'occasion du second tour des élections législatives, hier, les Magyars ont choisi de maintenir au pouvoir la coalition social-libérale dirigée par le Premier ministre Ferenc Gyurcsany. La coalition du Mszp (Socialistes) et du Szdsz (Libéraux) remporte ainsi largement la majorité au parlement, avec 210 sièges sur 386, confirmant son succès du premier tour, le 9 avril dernier.
La droite hongroise, elle, subit un formidable revers. L’ancien Premier ministre Viktor Orban, au pouvoir de 1998 à 2002, avait pourtant tout fait pour gagner ces élections. Il était même allé jusqu’à s’engager à renoncer au poste de chef de gouvernement en cas de victoire, au profit d’Iboya David -leader de l’autre parti de l’opposition de droite- afin de le convaincre de former une coalition... Une concession en pure perte.
Un résultat historique
A n’en pas douter, il s’agit d’une victoire historique pour la gauche car pour la première fois depuis le début des élections démocratiques en Hongrie en 1990, un gouvernement est reconduit dans ses fonctions.
Viktor Orban, bon perdant, a appelé dès hier soir Ferenc Gyurcsany pour le féliciter.

....Mais politiquement, et dans un proche avenir, c’est le sort des partis de droite qui sera certainement sur la sellette en Hongrie.


extrait de l'article du petit journal.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2ème tour des élections législatives en Hongrie   Aujourd'hui à 5:56

Revenir en haut Aller en bas
 
2ème tour des élections législatives en Hongrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2ème tour]Proposition de bannières
» Tour du Cantal 2009
» Un meuble support pour mon tour
» Fourgon prêt pour...Un tour du monde !...
» truc bizard au tour des yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: