Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 élections en Hongrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: élections en Hongrie   21.03.06 13:29

Elections législatives en Hongrie le 9 et 23 avril 2006

Le 9 avril, les Hongrois se rendront aux urnes pour le premier tour des élections législatives dans lesquelles s’affronteront les deux principales formations : le Parti socialiste (MSZP) de l’actuel Premier ministre Ferenc Gyurcsany, au pouvoir en coalition avec l’Alliance des démocrates libres (SZDSZ) depuis le 21 avril 2002, et l’Alliance des jeunes démocrates-Union civique (FIDESZ-MPP de l’ancien Premier ministre Viktor Orban (1998-2002).

Le système politique hongrois

L’Orszaggyules (Parlement), monocaméral, comprend cent quatre vingt-six membres élus pour quatre ans.

Le système électoral est l’un des plus complexes au monde. Sur les 386 députés, 176 sont élus au scrutin majoritaire à deux tours au sein de circonscriptions individuelles, 152 sont désignés au scrutin proportionnel au sein de dix-neuf départements et enfin 58 députés sont élus sur des listes nationales à partir des restes cumulés des votes s’étant déroulés au sein des circonscriptions individuelles et des départements, soit l’ensemble des suffrages n’ayant pas permis d’élire un candidat. Chaque citoyen effectue un double vote : il se prononce en faveur d’un des candidats de sa circonscription et il vote pour la liste départementale d’une formation politique. Ce système complexe a pour but de garantir une représentation importante de la première formation de l’opposition. Pour être représenté au Parlement, un parti doit obtenir au minimum 5% des suffrages exprimés.

Chaque formation politique souhaitant présenter une liste aux élections législatives doit impérativement obtenir la recommandation de sept cent cinquante élus. Au sein des circonscriptions individuelles, les candidats peuvent être présentés soit par des formations politiques, soit par des citoyens. Dans les départements ne peuvent présenter des listes que les partis ayant des candidats dans au moins un quart des circonscriptions individuelles du département. Enfin, seules les formations ayant une liste dans au moins sept départements sont autorisées à présenter une liste nationale.

formations politiques actuellement représentées au Parlement :

- L’Alliance des jeunes démocrates-Union civique (FIDESZ-MPP)Fiatal Demokraták Szövetsége, principal parti de l’opposition libérale créé en 1988 et dirigé par l’ancien Premier ministre (1998-2002), Viktor Orban ; Parti conservateur centre droit.En 1995 : devient le Magyar Polgari Part (MPP - FIDESz)



- Le Parti socialiste (MSZP), formation social-démocrate du Premier ministre Ferenc Gyurcsany, issue du Parti communiste au pouvoir jusqu’à la chute du communisme en 1989 ;

- L’Alliance des démocrates libres (SZDSZ), parti libéral appartenant à la coalition gouvernementale depuis les élections législatives des 7 et 21 avril 2002 et traditionnellement considéré comme l’allié « naturel » du Parti socialiste; Parti des libéraux de gauche.

MDF,Magyar Demokrata Forum (MDF) Forum démocratique hongrois, conservateurs centre droit

constitution de la chambre lors des dernières élections de 2002





à noter également les partis suivants:

Le MIEP:parti de la justice et de la vie hongroise= parti nationaliste d'extrême droite (a soutenu le FIDESZ).

Le FKGP: parti des petits propriétaires indépendants.

Le Munkáspárt =parti travailliste,extrême gauche/communiste

issu en octobre 1989 de l'ex-parti communiste Magyar Szocialista Munkáspárt (MSzMP), anti OTAN, anti Europe.

Centrum Párt :Parti centriste, droite/démocrates chrétiens, créé le 23/11/2001 ; fusion de
Kereszténydemokrata Néppárt (KDNP)
et de
Magyar Demokrata Néppárt (MDNP), créé le 06/03/1996 par des dissidents du MDF


Kereszténydemokrata Néppárt (KDNP)
Parti populaire chrétien-démocrate, droite/démocrate-chrétien

Zöld Demokraták: Verts démocrates

Le Uj Balodal: parti de gauche créé en septembre 2001= idées démocratiques et soutient le FIDESZ.
Ce parti existe t'il encore?, je n'en suis pas sûre du tout....


Les images de la campagne

Les 4 grands partis communiquent avec toute une série d'affiches, ce qui suit n'en est qu'un aperçu, pour voir l'intégralité Arrow CLIC ICI

[...]En pleine campagne électorale, il est intéressant d’observer les techniques de communication des différentes formations politiques : qu’est-ce que l’on voit en se baladant en ville et qu’est-ce quel message essaye-t-on de nous transmettre ? Un rapide survol de la palette politique Hongroise s’impose.[...]




[...]Pour le FIDESZ nous assistons avec l’opposition à une campagne de « dépression ». Un grand nombre d’affiches mettant en scène des visages anonymes au moral franchement bas se distinguent un peu partout. Ces visages renvoient à des thèmes sociaux bien précis : la vieille dame aux traits crispés qui ne peut payer ses médicaments ; le travailleur, son casque d’ouvrier à la main, que le chômage empêche de travailler. La famille est brisée : sur une affiche, une mère seule avec son enfant, pâle à souhait, sur une autre, plus loin, un homme seul. La petite fille montre un dessin avec une maison, le projet d’en acheter une restera dans les limbes; l’homme seul, quant à lui, s’inquiète de ne pas pouvoir payer le chauffage. Chiffres à l’appui, ces affiches affirment : nous vivons moins bien qu’il y a quatre ans. Ce n’est que discrètement que le mot Fidesz se laisse voir et les couleurs de ces affiches ne rappellent en rien celles du parti qui les signe. Il s’agit, en bref, de créer un effet « objectif » de dépression que la grande formation de droite se propose de guérir avec son slogan : travail, logement, famille. « Travail, famille... », voilà qui, dans un contexte français, ne manquerait pas d’éveiller le soupçon.





Pour les socialistes, il s’agit de prolonger le mandat, de définir un horizon optimiste avec preuves à l’appui quant aux réussites du cycle qui s’achève. Ici, ni visages ordinaires, ni personnages politiques : nous observons plutôt, baignant dans un teint verdâtre soutenu par du rouge, des instants symboliques : un zoom sur des mains découpant une pomme ; un autre sur les pieds d’une fille en équilibre sur la barre de gymnastique. Les concepts clés du MSzP, équité et courage y sont suggérés.[...]






[...]Les partis mineurs de l’assemblée mènent une campagne mettant en valeur leur originalité. Pour les libéraux de l’actuelle coalition (SzDSz) et pour les conservateurs du centre-droit (MDF), il est question aujourd’hui de « survivre » et de ne pas se retrouver hors du Parlement.
La couleur prédominante des libéraux, c’est le bleu. Un bleu qui évoque le ciel, l’ouverture, un bleu pour une idée de la liberté.
Les textes qui l’accompagnent citent le programme libéral sans projeter de slogan, le message étant : « veuillez choisir ! ». Récemment, les libéraux ont choisi une mascotte, un petit garçon de cinq ans, « Kovács Pisti » (en français, ça donne Pierre Dupont). Il évoque bien entendu l’avenir et la jeunesse d’esprit.[...]





[...]Les conservateurs du centre-droit sont allés encore plus bas : ils utilisent l’image d’une tétine. Elle se trouve dans un cadre blanc sur une affiche sobre, aux formes rectangulaires, dominée par le vert traditionnel du MDF. Le message : nous avons grandi. Ceci laisse entendre l’idée que ce parti a atteint l’âge d’assumer ses responsabilités, l’âge de la maturité politique. Il est aussi probable que le MDF veuille ainsi montrer qu’il tire un trait sur certaines erreurs de son passé.[...]
textes extraits du J.F.B.

Idea lire l'Article du Journal Francophone de Budapest sur la communication des partis hongrois.


Nouvelles affiches dans la campagne politique

La campagne dite négative joue un rôle de plus un plus important dans la campagne des élections législatives de 2006. Au lieu de présenter un programme cohérent, les partis cherchent à démontrer les fautes et les vices commis par l’adversaire. On se demande s’ils vont arriver à leurs fins car jusqu’ici, pendant toutes les campagnes électorales depuis le changement de régime en 1989, les Hongrois ont toujours refusé la campagne négative, en prenant toujours la défense des « victimes » au lieu des « offenseurs ». Ceux qui, dans les quelques jours précédant les élections n’ont pas encore une préférence politique, ont tendance à voter contre la campagne offensive, voire agressive. ....
Lire la suite Arrow ICI








Pipacs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Árpád
Admin
Admin


Nombre de messages : 549
Age : 55
Localisation : au nord du centre
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: élections en Hongrie   21.03.06 23:14

Toutes les listes sont connues depuis hier.

A part les 4 principaux partis, les 2 poids lourds le FIDESZ et le MSZP deux petits partis le SZDSZ et le MDF, 6 autres partis ont pu présenter leurs candidats : Le Centrum Part, l'Alliance des Roms MCF Roma Összefogá, le Munkas part, le MIEP, le KNDP et les écologistes du Zöld Demokraták.

Mais il est a prévoir que ces petits partis ne joueront aucun role déterminant lors des prochaines législatives. Afin d'être officiellement retenus sur les listes, les candidats doivent recueillir 750 signatures de recommandations de la part des électeurs de leur circonscription.

Mais fait nouveau cette année, le MSZP et le FIDESZ ont tout fait pour obtenir le plus de recommandations possibles bien au dela des 750 requises.

source RFI
Pourquoi ? Parce que les 2 grands partis sont au coude à coude dans les sondages et qu'ils ont besoin de toutes les voix possibles pour pouvoir obtenir une majorité.

Il est vrai que les petits partis ne disposent pas du capital nécessaire pour mener une campagne qui leur permettrait d'être visibles auprès de l'opinion publique et que d'autres encore n'ont même pas l'intention de se présenter, essayant seulement d'obtenir une somme du budget due àtoute formation politique dépassant les 1%.

_________________
Guns don't kill people, people kill people. chev
Revenir en haut Aller en bas
http://centaleasteurope.bbfr.net
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: élections en Hongrie   22.03.06 0:31

Merci Pipacs c'est intéressant de partager cette information, l'analyse faite me semble à priori assez juste. En France on associe aussi le bleu en politique à une "neutralité", sentiment de paix, stabilité... ( ONU, UMP... )
Côté communication, l'Europe est en marche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Töhötöm
Admin
Admin


Nombre de messages : 665
Localisation : Loir et Cher (France) ..... Dans mon coeur en Hongrie....
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: élections en Hongrie   01.04.06 11:40

A quelques jours des élections, voici les résultats des sondages effectués en mars.



Si les intentions de vote reflètent la réalité, le moins que l'on puisse dire c'est que c'est rudement serré pour les deux partis de tête.

Source : http://www.nol.hu

_________________
Töhötöm
Revenir en haut Aller en bas
Árpád
Admin
Admin


Nombre de messages : 549
Age : 55
Localisation : au nord du centre
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: élections en Hongrie   10.04.06 9:32

Le taux de participation au 1er tour des elections est de 67%.

Pour la première fois depuis la fin de l'ère soviétique, le gouvernement en place se maintiendrait alors que depuyis 16 ans l'alternance a toujours été de mise.

Les résultats sont les suivants : source nepszabadsag
MSZP: 43,29
Fidesz: 42,14
SZDSZ: 6,32
MDF: 5,03 (
Ces 4 seuls partis recueillent 96,78%des suffrages.

La coalition gouvernementale de centre-gauche devance l'opposition conservatrice à l'issue du premier tour des élections législatives de dimanche en Hongrie.

Après dépouillement de 99% des bulletins, les socialistes du Premier ministre Ferenc Gyurcsany et leurs alliés libéraux, les Démocrates Libres totalisaient environ 50% des suffrages.

Leurs adversaires conservateurs du Fidesz obtenaient 42,1% des voix, mais les espoirs de la droite de revenir au pouvoir ne sont pas morts pour autant car un autre parti conservateur, le Forum démocratique, fait une entrée surprise au parlement en franchissant de justesse la barre des cinq pour cent.

Les observateurs jugent que l'avantage des deux partis au pouvoir pourrait dès lors s'effacer au second tour, le 23 avril.

"L'entrée du Forum démocratique pourrait empêcher les socialistes de rester au pouvoir", a estimé le politologue Zoltan Lakner.

Les 386 sièges du parlement hongrois sont attribués pour moitié à la proportionnelle et pour moitié à la majorité.

Seuls 66 des 176 sièges désignés au système majoritaire ont été attribués dimanche.

Le nombre de sièges restant à attribuer est dès lors trop important pour que l'on puisse s'avancer dans des pronostics sur les résultats définitifs

Gyurcsany se déclarait néanmoins très encouragé par l'issue du premier tour, alors que pendant la plus grande partie de 2005, les sondages disaient son parti devancé par le Fidesz.

"Les élections ne sont pas encore terminées", a-t-il dit à ses partisans. "Nous livrerons ce combat et nous en sortirons victorieux".

La campagne électorale a opposé deux conceptions de l'avenir de la Hongrie, entre un gouvernement à dominante socialiste qui fait valoir que le pays a besoin d'adhérer à la mondialisation et l'opposition de droite, emmenée par Viktor Orban, qui prône une politique économique "patriotique".

COUTEUSES PROMESSES

Il s'agit des cinquièmes élections législatives depuis la chute du communisme dans le pays, en 1989, et des premières depuis l'adhésion à l'UE.

Si les socialistes et leurs alliés remportaient ce scrutin, il s'agirait du premier gouvernement à être reconduit depuis la fin du régime communiste.

Le Fidesz a traité Gyurcsany et son parti de "socialistes de limousine" qui se préoccupent davantage des riches.

Les observateurs notent qu'il n'est pas certain que le Fidesz réussisse à rallier le Forum démocratique, ce qui dans ce cas l'obligerait, pour revenir au pouvoir, à remporter la plupart des sièges en lice au second tour.

Le Forum démocratique a en effet reproché à Viktor Orban, dirigeant du Fidesz, une dérive vers une rhétorique populiste et une politique économique téméraire et il a laissé entendre qu'il n'était prêt à s'allier avec aucun des deux principaux camps.

Les investisseurs se sont inquiétés des coûteuses promesses électorales formulées par les uns et les autres pendant la campagne électorale, ce qui a fait plonger la semaine dernière le forint à son niveau le plus bas depuis 28 mois.

En dépit d'une forte croissance économique, la Hongrie affiche le plus lourd déficit de l'Union européenne, proportionnellement à son économie. Elle doit le réduire de moitié, à trois pour cent du PIB, pour adhérer à l'euro.

Les analystes notent que, quel que soit le vainqueur du second tour, il lui faudra réduire les dépenses de manière drastique pour maîtriser le déficit afin d'éviter une crise financière et les foudres de la commission européenne.

Source Libération

_________________
Guns don't kill people, people kill people. chev
Revenir en haut Aller en bas
http://centaleasteurope.bbfr.net
Árpád
Admin
Admin


Nombre de messages : 549
Age : 55
Localisation : au nord du centre
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: élections en Hongrie   10.04.06 11:02

Autre analyse en France par le journal Le Monde du 10.04.06 a 06h42

Le gouvernement sortant socialiste-libéral de Ferenc Gyurcsany paraissait, dimanche soir 9 avril, en mesure d'obtenir une réélection sans précédent dans la Hongrie post-communiste, à moins d'un renversement de tendance au second tour des élections législatives le 23 avril.

Le parti socialiste (MSZP) de M. Gyurcsany a, en effet, obtenu 43,27 % des voix au premier tour organisé dimanche, se plaçant devant l'opposition de droite (Fidesz) de Viktor Orban (42,13 %), après dépouillement de la quasi-totalité des suffrages exprimés.

Deux petites formations ont finalement franchi la barre légale des 5 % nécessaires pour rester représentées au Parlement : le parti libéral SDSZ, allié des socialistes, a reçu 6,35 %, et le Forum démocratique (MDF, opposition centre-droit), jadis proche du Fidesz, a lui aussi finalement dépassé de justesse ce seuil, avec 5,03 %.

"Je jure que j'annoncerai dans deux semaines la victoire de ceux qui ont voté pour un deuxième gouvernement Gyurcsany", a déclaré le chef du gouvernement, radieux mais enroué. Il a estimé que le pays voulait réaliser une première depuis l'avènement de la démocratie il y a seize ans, reconduire un gouvernement en place.

"RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER"
"La coalition a remporté le premier tour mais pas les élections", a cependant noté le politologue Gabor Torok, en estimant que "le MDF restait un facteur d'incertitude".

La présidente du MDF Ilboya David, elle aussi rayonnante, a refusé d'indiquer si elle envisagerait une future entente avec d'autres partis. Viktor Orban, 42 ans, qui tente son pari de revenir au pouvoir après avoir dirigé le pays de 1998 à 2002, ne s'est pas avoué battu : "nous avons réussi à garder nos chances ouvertes pour une victoire au deuxième tour (...) Rira bien qui rira le dernier".

Dimanche, 214 des 386 sièges du Parlement monocaméral ont été attribués, dont 114 à la coalition sortante, 98 pour Fidesz et 2 pour MDF. Les socialistes, déjà en avance, pourraient aussi bénéficier de désistements de libéraux au second tour. Le taux de participation a atteint 67,4 %, un niveau plus important que prévu, selon la Commission électorale nationale.

Les deux champions ont annoncé deux grands meetings dès lundi à 14 heures GMT (16 heures à Paris), l'un à Pest pour le MSZP et l'autre à Buda pour Fidesz.

Une victoire serait un succès personnel pour le dynamique et médiatique Ferenc Gyurcsany, 44 ans, qui avait repris un parti socialiste désemparé et sclérosé en septembre 2004 et la tête du gouvernement après la démission forcée de Peter Medgyessy. Jeune communiste devenu millionnaire en affaires, il veut l'ouverture économique sans avoir peur de la mondialisation mais avec des protections sociales.

Viktor Orban, également charismatique, a fait campagne sur des thèmes protectionnistes face aux compagnies étrangères.

LE DOSSIER DES FINANCES PUBLIQUES

La campagne s'est déroulée sur fond de préoccupations économiques - niveau de vie et emploi -, malgré une bonne croissance, avec de fortes promesses sociales. L'Union européenne, que le pays a rejoint en mai 2004, a été relativement peu évoquée dans la campagne.

Le vainqueur devra impérativement s'atteler au redressement douloureux des finances publiques, qui ont atteint 6,1% du Produit intérieur brut. Le fort endettement de la Hongrie risque en effet de compromettre l'entrée dans la zone euro, la monnaie commune européenne, en 2010, un objectif soutenu par tous les partis parlementaires.

L'issue du scrutin est restée très incertaine jusqu'au bout en raison d'une forte proportion d'indécis et d'un système électoral très complexe. Dans le bureau de vote de Buda où a voté M. Orban, un scrutateur et militant libéral de 25 ans, Daniel Litvan, a constaté que, après une campagne pleine de promesses intenables, "en Hongrie, les gens votent plus pour le style que pour les programmes politiques".

_________________
Guns don't kill people, people kill people. chev
Revenir en haut Aller en bas
http://centaleasteurope.bbfr.net
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: élections en Hongrie   12.04.06 13:52

Idea Arrow Carte interractive des résultats des élections par région et pour Budapest, clic sur les régions concernées et les résultats en % s'affichent en dessous de la carte

Pipacs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: élections en Hongrie   Aujourd'hui à 17:06

Revenir en haut Aller en bas
 
élections en Hongrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help chien en Hongrie
» Zoo de Budapest (Hongrie)
» DVD agility, connaissez vous cette dame de Hongrie ?
» Article sur les chiens en Hongrie
» [Erynnis tages]- Point de Hongrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: