Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Films d'Europe Centrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Films d'Europe Centrale   19.01.06 3:49

bonjour,

je vous recommande vivement de voir La Mort de Dante Lazarescu, un film roumain de Cristi Puiu ( 2005 )
le titre annonce la couleur et personnellement, j'ai été tenue dans un suspens incroyable tout au long des 2h34 du film ! Vraiment marquant.
L'avez-vous vu ?

Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   19.01.06 21:29


"une comédie noire et médicale dans la Roumanie post-Ceausescu."
titre original : Moartea domnului Lazarescu
Prix "un certain regard" à Cannes 2005


Cette comédie noire raconte en quasi-temps réel comment, pendant une nuit à Bucarest, le pauvre Dante, vieil ingénieur veuf et cirrhotique, est baladé d'un service d'urgence à l'autre, sous l'escorte d'une ambulancière consciencieuse et de plus en plus exaspérée, Miora Avram. Un grave accident de la route encombre les hôpitaux de blessés sanguinolents et le cas de Dante est accueilli avec désinvolture par un personnel hospitalier tour à tour indifférent, débordé odieux, lent et crevé. Aspirine, Algocalmine, Extravéral, Distonocalme, Diclofénac, Rennie, la liste des médications aberrantes s'allonge tandis que les fonctions vitales du subclaquant sont visiblement en train de le lâcher, de même que ses facultés mentales («Moi, pas peur opération... Les bombes ont pris à l'étage», vaticine-t-il sur son brancard, entre deux comas). Le scanner a parlé : hématome sous-dural dans la tête, tumeur cancéreuse au foie. Il faut opérer au plus vite. Il n'est pas au bout de sa peine...

"Libération"


Arrow La Bande annonce ici




article complet, interview du cinéaste Arrow Ici

Idea une critique:

Smile Hypocondriaque s'abstenir Smile

Dante Lazarescu est solitaire, dépressif et alcoolique. Il n'a rien d'un héros, c'est un humain. Un comme il y en a tant… Broyé par ses propres faiblesses (peut être) et par la société (sûrement).
Pendant plus de deux heures et quelques longueurs, impossible de se détourner de l'écran. Nous suivons sans la moindre trace d'ennui, cet homme agonisant dans ce road movie ambulancier.
Camera sur l'épaule, Christi Puiu filme ses personnages avec justesse et réalisme. Ils sont vivants, consistants et authentiques par leurs quelques qualités mais surtout par leurs multiples défauts. Ce long métrage, bijou humour noir, tient alors plus du documentaire que de la fiction.
Indifférences, fatigues, manque de moyens, sur réglementations et déshumanisation du système hospitalier… Ces similitudes troublantes entre les médecins roumains et leurs confrères français auront comme un air de déjà vu pour certains spectateurs. Ceux-ci ne pourront s'empêcher alors de sourire malgré le sérieux de la situation.
Dante Lazarescu souffre, d'établissement en établissement, son état empire dans un désintérêt total. Microcosme cruel, l'hôpital devient ici le symbole de la non communication et de l'égoïsme de nos sociétés.
Malgré la noirceur de son propos et ses images crues, ce film est lumineux, intelligent et d'une grande sensibilité. Les effets se font ressentir longtemps encore après la sortie de la séance. Ce drame roumain doit beaucoup à ses deux acteurs Ion Fiscuteanu et Luminta Gheorghiu dont le jeu est un exemple pour tous apprentis comédiens : ils ne jouent pas, ils sont…

Sophie Raffin



Je ne l'ai pas encore vu, mais je vais aller le voir...
en plus j'adore l'affiche ceux qui me connaissent comprendront, non ce n'est pas à cause de la bouteille , kurva nyelv!!
Pourtant le sujet parait peu attractif , la durée du film rebutante, mais j'en ai lu le plus grand bien et ton avis le confirme, de plus c'est si rare en France, de voir des films d'Europe centrale ou orientale, il ne faut pas les louper....
Dans ma ville chaque année un festival du film méditerranéen accueille des films de l'ex Yougoslavie et du sud de l'Europe, mais ne remonte pas plus au nord ni à l'est. Les films hongrois je les vois en Hongrie, peu passent la fontière de la distribution ici, pourtant il y a de réels bijoux



Pipacs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   19.01.06 23:51

je l'ai vu.
Premierement, c'est une grande difference avec les films roumains de la periode communiste et meme certains d'apres en ce que concerne le jeu des acteurs: si dans les films d'avant 1989 le jeu etait souvent tres theatral, ici c'est pas le cas pour la plupart des acteurs qui sont tres 'realistes', on dirait qu'on assiste a des scenes de vie reele et pas un film.
Sauf l'acteur principall, Fiscutean, m'a decu, il me semble assez theatral dans ses repliques, mais pour sa il faut comprendre le roumain.

deus autres aspect qui contribue a l'effect de "documentaire", de "reality show":
1.Il y a pas de musique, sauf au generiques de debut et de fin. Ou, comme disait un de mes profs, au lieu de la musique on entend les nouvelles (de la tele de Dante)
2. les personnages sont tres, tres nuances. Et le personnel medical du film n'est pas si "noir' comme le presente Libe, presque chacun a sa cote positive (parfois predominante). le vrais personnage negative ici c'est le sisteme. Un sisteme surpris ici dans des circonstances exceptionelles (un grand accident sur l'autoroute avec beaucoup des blesses qui occupaient la plupart des salles d'operations) mais qui en general ne fonctionne pas tres bien a cause des causes surprises par l'action et les dialogues (peu d'argent, burocratie, mauvaise gestion etc).

C'est un film qui, par son tres grande realisme et sa manque de "commercialite" peut annuyer au debut. mais, avec son deroulement, on s'attache de plus en plus du personnage principal et on attende toujours avec impatience si le titre correspond vraiement au denouement: y aurat-il vraiement une mort de monseur Lazarescu?

Olahus

PS a Pipacs: si tu aimes les chats tu en auras pleins dans le film car monseur Lazarescu est un "maniaque" des felines cat Laughing (bon, vue sa solitude...)

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   20.01.06 0:43

une sugestion bom : pourquoi pas deplacer le sujet vers "Ouvrages et auteurs"?

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   20.01.06 4:31

" ouvrages et auteurs " = euh... aurais-je encore posté au mauvais endroit ? Very Happy
ou bien " arts et culture " on y discute de cinéma ?
Mais j'ai ouvert ce sujet pour parler des films non-hongrois, afin de ne pas perturber les nouveaux arrivants... et puis peut-être qu'avec un peu de chance ( et beaucoup de coups de pied aux fesses ) j'écrirai aussi un jour sur les films slovaques que je connais...

Cristi Puiu était invité sur France Inter le 08.01.06, selon lui, il ne faut pas voir une critique du système roumain ou des hôpitaux, c'est ainsi que le vie peut se dérouller à Bucarest ou en Roumanie. Le fait qui semblait plus lui importer est que Dante Lazarescu est culpabilisé par son entourage pour son alcoolisme et que c'est une simple étrangère qui lui tient la main et l'accompagne dans la fin de sa vie. ( cette culpabilisation m'a d'autant plus intéressée : elle était annonciatrice du désintérêt des proches en parallèle né l'intérêt progressif de l'étrangère )
Quant au jeu de l'acteur principal, Fiscutean, Puiu indiquait qu'il avait eut quelques difficultés à le diriger : il ne voulait pas être ce vieux grincheux alcoolique, mais un personnage plus accessible et moins porté sur la bouteille... peut être cela a-t-il influencé son jeu. Je ne parle pas roumain et te fais confiance à 100% Olahus.
Paula Jacques, la journaliste, lui a fait une remarque que je lui aurais moi-même fait si j'avais pu : on ne peut pas dater ce film. Qu'en pensez-vous, vous les roumains ? Réponse de Puiu : il aurait inimaginable de trouver un tomographe sous Ceausescu, ni d'avoir une fille émigrée au Canada, à qui on parle si facilement au téléphone... -2 pour les incultes !!! clown
Concernant la musique, son absence ne m'a pas choquée et je t'avouerai qu'elle m'aurait peut-être gênée : le film est tellement intense, les plans séquences sont très riches en sons d'ambiances... elle ne me semble pas nécessaire.
Enfin, le film n'est pas destiné à une gloire commerciale, mais je suis sûre que beaucoup de français vont l'aimer. Personnellement, je l'ai vu au festival international du film à Bratislava dans un des plus grands cinémas et personne na quitté la salle. Mais il faut avouer qu'en général lors de festivals le public vient par choix et par amour du cinéma quel qu'il soit, donc plus propice à rester jusqu'à la fin du film.
Je ne me souviens pas si le film a obtenu un prix lors du festival et là, le lien ne s'ouvre pas : http://www.iffbratislava.sk/2005/index.html ( anglais et slovaque )
A noter que Puiu parle parfaitement le français, mais ça c'est un détail.

Olahus, si c'est pas indiscret, tu fais quoi comme études ?

à bientôt !

Alexandra.
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   20.01.06 14:49

Arrow Ce film a eu le prix spécial du jury au festival que tu mentionnes pour la "vision pertinente de son auteur"(je traduis)...
j'hésite à déplacer le sujet, car cette rubrique englobe en fait tout ce qui a trait à la culture des autres pays(hors Hongrie) d'Europe centrale, et me parait donc à la bonne place.

Pipacs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   21.01.06 0:45

Citation :
Paula Jacques, la journaliste, lui a fait une remarque que je lui aurais moi-même fait si j'avais pu : on ne peut pas dater ce film. Qu'en pensez-vous, vous les roumains ? Réponse de Puiu : il aurait inimaginable de trouver un tomographe sous Ceausescu, ni d'avoir une fille émigrée au Canada, à qui on parle si facilement au téléphone...

Question: pourquoi peut-on pas dater ce film? Parce que ca donne une image negative du systeme sanitaire roumain, et qui fait penser au Ceausescu, non?
Ce type de films qui se penchent exclusivement sur les choses mauvaises de la Roumanie entretennent cette image, et ca c'est une chose que je regrete vis-a-vis de La mort, tout comme je l'ai regrette en ce que concerne Filantropica, mon film roumain prefere...

Il y a d'autres de choses qui montrent que l'action ne se passe pas pendant Ceausescu.
-on ne parle pas avec "camarade"
-les emission qui passent a la tele de dante sont occidentales comme ambience
-les choses dites a ces emissions sont clairements des annes 1990 ou 2000
-les marques des produits (comme de la bouteille d'eau de cette image
etc...

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   21.01.06 1:22

Merci pour tes indices supplémentaires Olahus !

Mais Puiu avait vraiment l'air sincère sur le fait qu'il ne dénonce rien de tout ça, que la vie quotidienne est en ce moment ainsi faite.
Je pense que pour les gens comme moi, on est assez paumés on cherche à savoir si c'est tourné pré ou post Ceausescu, alors qu'on s'en fout c'est pas le sujet du film, mais ça nous intéresse par curiosité d'une époque qu'on n'a pas connu. Et on est tellement noyé dans notre monde "moderne/occidental" qu'on ne relève pas les indices clairs donnés par Puiu.

bon week-end !

Alexandra.
Revenir en haut Aller en bas
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   26.01.06 20:02

Bonjour ! Je n'ai pas encore vu ce film... mais ça ne va pas tarder. Par contre, j'ai malheureusement visité entre 1992 et 2005 quelques hôpitaux en Roumanie... Certains sont dans un état AHURISSANT ! (je garde les détails pour moi tellement j'ai été choqué).
Heureusement, il y a des centres qui fonctionnent plutôt bien (centre pour aveugles à Timisoara, pour diabétiques à Buzias). Lucut
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   07.02.06 14:55

Lucuts a écrit:
[……] Par contre, j'ai malheureusement visité entre 1992 et 2005 quelques hôpitaux en Roumanie... Certains sont dans un état AHURISSANT ! (je garde les détails pour moi tellement j'ai été choqué).

Hé, Olahus ! ! ! Pourquoi ta question ?
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   13.02.06 1:00

22h50, je sors de voir le film ! ! ! Par quoi commencer ?…
La "datation du film ne fait aucun doute lorsque l'on connait un peu les hôpitaux roumains. Il y a eu ces 5 dernières années une grande campagne de "mise aux normes" d'hygiène qui a fait que tous les hôpitaux et dispensaires sont entrain de voir leus murs recouverts de carreaux de céramique. Ceux qui ne sont pas réhabilités vous auraient fait "peur".
Je craignais beaucoup un excès de misérabilisme, et c'est peut-être parce que l'auteur n'a pas joué sur cette corde que le résultat est plus impressionnant ?
Malheureusement, j'ai vu des scènes bien réelles, tournant soit au tragi-comique, soit à la honte ! J'ai vu des personnels beaucoup plus inhumains que dans le film. J'ai vu des "gares de triage" qui valaient bien les cohues du film…
J'ai eu peur (très peur) de la longueur du film. Je pense quand même qu'il aurait pu faire plus court………
Je nai pas apprécié la caméra tremblottante. (Ça n'apporte rien... )
La fin est… brutale.
En conclusion… Ce film est une "curiosité". Je ne sais pas s'il était bien nécessaire actuellement ?
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   13.02.06 23:08

un film doit-il être nécessaire ?
l'art n'est pas nécessaire, mais sans art, des petits cerveaux créeent...

Revenir en haut Aller en bas
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   13.02.06 23:29

Alalalalexandra a écrit:
un film doit-il être nécessaire ?
l'art n'est pas nécessaire, mais sans art, des petits cerveaux créeent...
(je ne prend pas ça pour moi … ? No Laughing cherry
Ma question est par rapport à l'image de la Roumanie. Pour nous qui sommes à peu près au courant, on peut faire la part des choses. Mais "les autres" ?
Il est vrai que le nombre de spectateurs qui aura vu le film sera très limité !
Je suis allé voir, dans la foulée, "je vous trouve très beau". C'est un film beaucoup + "facile" et distrayant, et très bien fait. Mais étant plus "grand public", plus de gens non avertis peuvent en tirer une fausse image...

J'ai entendu parler d'un autre film "Roumain" en préparation... Qui sait quelque chose ???
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Árpád
Admin
Admin


Nombre de messages : 549
Age : 55
Localisation : au nord du centre
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   14.02.06 19:49

A force de vous lire il va vraiment falloir que je regarde ce film... mais je redoute la V.O sous titrée en anglais..... lol!

_________________
Guns don't kill people, people kill people. chev
Revenir en haut Aller en bas
http://centaleasteurope.bbfr.net
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   14.02.06 23:03

Rassures-toi Arpàd, tu auras droit à une V.O. sous-titrée…… en Roumain !
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   15.02.06 2:51

je vous trouve très beau est un film distrayant, ça peut faire peur quant à l'image de la jeune roumaine prête à tout pour vivre la "grande expérience" française ou ouest-européenne... mais je n'en sais rien. En même temps la partie "Roumaine" est très limitée, on n'est pas très focalisés dessus.
humour d'Isabelle Mergaud appréciable, parfois un peu de mal à croire en un Michel Blanc paysan (surtout quand les Bronzés 3 sort une semaine plus tard) happy end et tout... la vie est belle ! Wink

A tchoum !

Alexandra.
Revenir en haut Aller en bas
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   15.02.06 11:02

C'est assez mon avis : une très bonne distraction, quelques passages très drôles, aucune vulgarité, un Michel Blanc à contre emploi, donc pas trop crédible ; à voir...
Une crainte : que des spectateurs réduisent la Roumanie à une exportatrice de femmes……… (même si elles sont très belles Razz )
J'ai été surpris par l'exhumation de Margareta Pâslaru pour les génériques ! (1960 ou 70… "Veronicà")
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Un autre film   23.02.06 19:41

Krišana
(Lettonie, Allemagne)

35 mm - noir et blanc - 90 min - 2005
Réalisateur : Fred Kelemen
Scénario : Fred Kelemen
Montage : Fred Kelemen, Franka Pohl, Klaus Charbonnier
Chef prise de vue : Fred Kelemen
Production : Kino Kombat Filmproduction

Film à priori assez déroutant, jusqu'à ce que je m'aperçoive qu'il s'agissait d'une adaptation libre de La Chute d'Albert Camus.
Le noir et blanc intensifie l'impression de claustrophobie du fait du manque de perspective en extérieur.
Film plus noir que blanc.

Revenir en haut Aller en bas
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Un autre film   23.02.06 19:51

Alalalalexandra a écrit:
Réalisateur : Fred Kelemen
Scénario : Fred Kelemen
Montage : Fred Kelemen,
Chef prise de vue : Fred Kelemen
Film plus noir que blanc.
Et en plus, on aura droit au fouet Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   08.08.06 1:33

du cicle "c'est dur, la geographie", un extrait d'une cronique sur "La mort de Dante Lazarescu:" Evil or Very Mad :

"Cristi Puiu doesn't pull his punches in his barbed black comedy on the state of socialized medicine in Hungary."

Sean Axmaker,

Seattle Post-Intelligencer

source

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   16.08.06 21:16

olahus a écrit:
"Cristi Puiu doesn't pull his punches in his barbed black comedy on the state of socialized medicine in Hungary."

Seattle Post-Intelligencer

ha ha ha
et la Slovaquie dans les Balkans tant qu'on y est... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   16.08.06 21:24

Sarajevo mon amour
de Jasmila Zbanic. Bosnie
2005 - 90 min
Sortie en France le 20 septembre 2006.

Esma, mère célibataire, vit avec sa fille de douze ans, Sara, dans le Sarajevo de l'après-guerre. Sara voudrait participer à un voyage scolaire. Esma accepte un job de serveuse dans une boîte de nuit pour réunir les fonds nécessaires. Sara se lie d'amitié avec Samir qui, comme elle, n'a pas de père. Leurs pères sont des héros de guerre, morts au combat. Cependant, lorsque la mère et la fille abordent ce sujet douloureux, Esma répond toujours évasivement. Sara a constamment l'impression qu'on lui cache quelque chose...

Avant première aux 22° Rencontres Cinéma de Gindou le dimanche 20 août 2006 à 22h00 dans la cour de l'école, c'est gratos ( pensez à la p'tite laine )
Revenir en haut Aller en bas
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   16.10.06 23:44

Grbavica
Sarajevo, mon amour.

( Allemagne - Autriche - Bosnie - Croatie )

avec : Mirjana Karanovic / Luna Mijovic / Leon Lucev / Kenan Catic / Jasna Beri ...

Grabavica est le quartier ou vivent Esma et sa fille Sara.
Sarajevo, mon amour... c'est à la fin du film que l'on comprend pourquoi les français ont changé le titre original pour cette référence. Disons que c'est une note d'optimisme si on ne veut pas avouer que nous prononçons, en général, mal les langues slaves Wink
Passons, car c'est un joli film.
Mais qui fait froid dans le dos quand on songe que pour les européens de l'Ouest, la guerre des Balkans c'était il y a 10/15 ans, alors que l'on continue en 2005 à découvrir des fosses communes de part et d'autre.
Les acteurs sont tous très bons, je recommande vivement ce film.

Entretien avec Jasmila Zbanic :
Mon film n’est pas une métaphore
Sortie du premier film de la réalisatrice bosniaque qui a remporté l’ours d’or à Berlin .

La séquence initiale de votre film montre une assemblée de femmes aux regards clos dont le nombre semble s’étirer hors champ. On les retrouvera à la fin, les yeux ouverts. Le cinéma, c’est ce qui se passe entre ces deux situations ?
Jasmila Zbanic. J’ai toujours pensé qu’au cinéma la scène initiale doit établir l’émotion, dessiner le monde dans lequel le spectateur va entrer. Je montre une assemblée de femmes dont on ne sait pas tout de suite qui elles sont, ce qu’elles font là. Je m’attarde ensuite sur des visages, puis il y en a un sur lequel je m’arrête. Et là je commence à raconter une histoire parmi toutes celles que l’on aurait pu choisir. Ces yeux clos ne sont pas ceux du sommeil, l’expression n’est pas celle du rêve. C’est le moment où lregarde à l’intérieur de soi. Entre ce moment-là et la fin du film, tout pourrait en fait se passer en un clin d’oeil.

Justement, comment avez-vous opéré le choix de raconter une histoire particulière parmi toutes celles possibles dans ce que nous découvrons être un centre d’entraide pour les femmes qui ont subi des viols pendant la guerre en Bosnie ?
Jasmila Zbanic. La plupart de ces femmes vivent réellement des souffrances très intenses, des situations plutôt dénuées d’espoir. Ce ne sont pas des héroïnes. Elles ont ce que l’on pourrait appeler une force « ordinaire ». Je voulais parler d’une femme possédant la force de vouloir changer. Parce que c’est une femme « ordinaire » et qu’elle a cette force, elle devient héroïque. De cet héroïsme que manifestent les gens que l’on croise tous les jours. Dès le début du film nous devinons, en partie, ce qui a pu lui arriver. Bien qu’elle ne puisse pas en parler, le traumatisme est évident. J’ai fait confiance à l’intelligence du public pour faire jouer son imagination à partir de là.

Esma, votre personnage principal, va accomplir un difficile parcours vers la vérité de ce qu’elle a vécu. La vérité, c’est le coeur de votre propos ?
Jasmila Zbanic. Je crois que la vérité est une étape indispensable à toute relation humaine. C’est indispensable à Esma, à sa fille Sara qui doute de l’amour de sa mère jusqu’à douter profondément d’elle-même. Cela vaut pour la situation aujourd’hui en Bosnie, mais mon film n’est pas une métaphore. Comme artiste, je ne souhaite pas forcément parler des aspects politiques de l’actuelle situation bosniaque, bien que je le fasse en tant que citoyenne et que, par ailleurs, le film possède des contenus politiques compréhensibles. C’est une fiction par laquelle j’ai pu me pencher sur des expériences humaines intimes et profondes.

Malgré la gravité du sujet, vous n’avez pas choisi de le filmer de manière dramatique...
Jasmila Zbanic. Tout le temps de l’écriture du scénario, puis du tournage, je partais du point de vue d’Esma dont le quotidien se poursuit aussi banalement que possible dans un monde qui ne s’est pas arrêté de tourner malgré l’horreur qu’elle a subie. Par la photo, la lumière, la distance de la caméra, le choix des mouvements et des compositions, nous l’approchons autant qu’elle nous le permet. Nul besoin d’une dramaturgie supplémentaire. Il peut même y avoir des moments d’humour. Je souhaitais que toutes sortes d’émotions trouvent leur place. De ces choix découle également une fin ouverte. En Bosnie, pendant la guerre, près de 20 000 femmes ont été violées. Le sexe, qui peut être la plus belle expression de l’amour, est devenu une arme de guerre pour humilier les femmes. Aujourd’hui, il ne s’agit, à l’instar d’Esma, ni de vengeance ni de pardon, mais, je le répète, de vérité.
Entretien réalisé par Dominique Widemann

le site officiel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Films d'Europe Centrale   Aujourd'hui à 2:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Films d'Europe Centrale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» celte d' Europe centrale
» Alors alors, ou sont vos Sympecma fusca?
» Des beaux livres...
» Comment bien organiser l'hibernation de vos tortues
» Fleuve Rhin (Europe centrale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Arts et Culture-
Sauter vers: