Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A mi kis falunk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: A mi kis falunk    30.03.17 23:38

A mi kis falunk (= notre petit village) ___________________ série tv sur la vie quotidienne hongroise dans un village fictif

Citation :
Série. Le petit village qui fait rire les Hongrois

Un maire corrompu, mordu de pêche à la ligne. Sa secrétaire obsédée par la culture. Un prêtre bodybuildé. Une aubergiste sexy. Un policier simple d’esprit patrouillant à vélo avec gyrophare sur le guidon. Un vétérinaire soignant aussi les humains. Un entraîneur de foot fou de tuning qui fait du gringue à l’assistante de l’édile. Tels sont les avatars les plus baroques de la série hongroise A mi kis falunk (“Notre petit village”).

Diffusée du 2 février au 23 mars sur la chaîne privée magyare RTL Klub, elle réunit les mêmes ingrédients que la slovaque Horná Dolná (“Bas haut”), dont elle s’inspire largement : alcoolisme maladif, bigoterie invétérée et drague lourdingue sont au programme.
Plus suivie que les qualifications pour le Mondial de football

Les péripéties potaches s’enchaînent dans la minuscule Pajkaszeg, une bourgade imaginaire de cent quarante-sept âmes prenant pour décor l’existante Pilisszentlélek, rattachée à la commune d’Esztergom, jouxtant la Slovaquie.

Souvent circonspects, les critiques dénoncent l’amas de clichés alimentant la série. “Flic pas très malin, maire magouilleur, travailleurs taiseux, bicyclettes, bière, pálinka [l’eau-de-vie locale] et goulasch… Les stéréotypes nous sautent au visage en quantité industrielle”, observe Ádám Rényi, du site NLCafé.hu.

   Néanmoins, je n’ai pu m’empêcher de rire en découvrant cette sculpture, financée par des fonds européens détournés, de deux mains tenant une spirale d’excréments [censée représenter une brioche au cacao, typique du village], ou bien en suivant cette campagne municipale comme on n’en fait plus, mâtinée de malversations en tous genres”.

“Les producteurs ont suivi le marché, bossé en conséquence, mobilisé une armada d’acteurs de renom, trouvé un endroit fabuleux, construit une cohérence au fil des épisodes, imaginé des figures authentiques… L’idée d’associer un gimmick cocasse à chacune pourrait fonctionner mais ne me déclenche aucun sourire, déplore pour sa part Judit Lola Bodnár sur 24.hu. Les meilleurs moments sont ceux où les personnages restent les bras ballants. Dès qu’ils parlent, la caricature revient au galop. Cette satire provinciale est taillée pour un public populaire s’identifiant aisément aux situations mises en scène”.
http://www.courrierinternational.com/article/serie-le-petit-village-qui-fait-rire-les-hongrois



Ce que j'en ai vu - parmi les vidéos proposées en marge sous ce titre -, à défaut de comprendre ce qui se dit (je lis mais n'entends pas le hongrois)
j'ai constaté une certaine audace pour un pays gouverné par des gens qui semblent vouloir faire la morale à tout bout de champ
et une certaine omniprésence du curé, dans des situations plus ou moins cocasses

à vous de juger...
Revenir en haut Aller en bas
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 481
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: A mi kis falunk    31.03.17 12:07

Bor , je vais te décevoir . J'ai regardé le film . Pas jusqu'au bout . Peut-être ça plaît beaucoup aux hongrois , mais ça fait un peu "le français avec le béret et la baguette sous le bras " . Je veux dire par là , complètement démodé . Je comprend que ça plaît en Hongrie . Mais ils n'ont pas connu " Les guignols " du temps de Chirac , Coluche , ou Anne Roumanoff , et Stephane Guillon . Ou des parodies comme "Marius " ou "Les tontons flingueurs " . Je suis à peu pré d'accord avec NLCafé.hu . Il y a trop de clichés , des clichés éculées , démodées .
Ah , et pendant ce temps là , je ne traduis pas . Je m'y remets demain , c'est promis .
Revenir en haut Aller en bas
 
A mi kis falunk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Vie quotidienne-
Sauter vers: