Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Soliman le Magnifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Soliman le Magnifique   19.08.16 16:13

article paru fin 2015   Arrow A écouter


Soliman le magnifique, l’un des sultans les plus célèbres de l’histoire ottomane, a régné pendant 46 ans avant de mourir en pleine conquête, sur un champ de bataille. C'était au XVIème siècle, sur le territoire de l’actuelle Hongrie, où des chercheurs ont visiblement découvert sa tombe. Seul problème, et pas des moindres, Soliman est déjà enterré à Istanbul.

Deux mausolées pour un seul sultan, ça fait beaucoup mais tout s’explique. En réalité, le corps de Soliman a bien été transporté en Turquie, mais la légende veut que son cœur et ses organes soient restés sur les lieux de sa disparition, pendant le siège d’une forteresse.
Un site où des savants cherchent sa tombe depuis des années. Ils ont peut-être enfin réussi leur quête, car en recoupant les informations de l’époque avec celles d’aujdourd’hui, et à l’aide des technologies modernes, ils ont pu reconstituer le site, et relancer des fouilles.

Des recherches lancées au mois d’octobre, et qui ont permis de lever une partie du mystère…même si l’hiver est arrivé, repoussant la suite du jeu de piste (et des fouilles) au printemps !



Arrow suite, article du figaro de ce jour



Des chercheurs ont localisé le tombeau du plus grand guerrier ottoman à Szigetvar, lieu d’un siège remporté par les 100 000 soldats du sultan en 1566. Soliman le Magnifique est décédé quelques heures avant la bataille, à 71 ans. Pour ne pas décourager ses troupes, la nouvelle a été dissimulée et son cœur enterré sur place.




Soliman le Magnifique en terre hongroise
Le tombeau du plus grand guerrier ottoman de tous les temps, mort en 1566, a été localisé à Szigetvar, à trente kilomètres de la frontière croate, par une équipe de chercheurs hongrois.
THIBAUT VARGA




HISTOIRE Szigetvar, une bourgade du sud de la Hongrie située à 30 km de la frontière croate et 230 km de Budapest, ne fait pas souvent parler d’elle. Le taux de chômage y atteint 20 % dans ses quartiers en difficulté et, en 2010, cette municipalité de 11 000 habitants a fait faillite. Mais depuis quelques mois, c’est l’effervescence : Soliman le Magnifique est de toutes les conversations. C’est ici,à l’écart du centre-ville, que la tombe du plus grand guerrier ottoman de tous les temps a été fraîchement découverte par une équipe de chercheurs hongrois.

Il y a exactement 450 ans, entre les murs de la forteresse de Szigetvar s’achevait un siège éponyme : les 100 000 soldats de Soliman le Magnifique font face aux 2 500 hommes de Miklos Zrinyi, un comte hongrois d’ascendance croate. Ce dernier périt hé- roïquement dans l’assaut final, le 7 septembre 1566, avec la quasi-totalité de ses hommes. L’affrontement, s’il signifie la victoire de Soliman, génère de si lourdes pertes côté ottoman que la conquête de Vienne se trouve reportée à 1683. Les pachas entérinent néan- moins l’occupation de la Hongrie, déjà lancée en 1526.
Ironie de l’histoire, Soliman le Magni- fique décède quelques heures avant la bataille, de sa belle mort, à la veille de ses 72 ans. Pour maintenir le moral des troupes, la nouvelle est dissimulée, pendant que le cœur et les entrailles du sultan sont enterrés sur place, le reste du corps étant lui rapatrié à Constantinople. Les Ottomans érigent par la suite, autour de la tombe de leur héros à Szi- getvar, un complexe mémoriel et religieux comprenant un mausolée, un cloître derviche et une mosquée. Le tout formant une petite cité, sans doute la seule jamais construite par les Ottomans



L’équipe d’archéologues sur le champ de fouilles aux environs de Szigetvar, en juin dernier.
mans.

« Près de cinquante familles musulmanes ont dû vivre à proximité de la tombe de Soliman. C’était un lieu de pèlerinage important », souligne Mate Kitanics, historien membre de l’Académie hongroise des sciences, impliqué dans la découverte du site.
« Reconstruire le paysage de l’époque »

En 1692, la reconquête de la Hongrie par les Habsbourg n’épargne pas le mausolée : ses éléments les plus précieux finiront à Vienne. Les paysans hongrois feront le reste, recouvrant les constructions pour y pratiquer l’agri- culture. Plusieurs équipes de chercheurs hongrois aux XIX ème et XX ème siècles ont pensé localiser la tombe de Soliman à deux endroits différents à Szigetvar, devenu pour l’un une église catholique du XVIII e et, pour l’autre, « le parc de l’amitié turco hongroise » financé par la Turquie et inauguré en 1994. « Ce qui est fascinant dans tout cela, c’est de voir comment chaque pou- voir, l’un après l’autre, tente d’occuper le territoire à sa manière », analyse Norbert Pap, historien et géographe de l’université de Pécs, en charge de l’équipe de recherche. « Nous ne serions jamais parvenus à découvrir le vrai site sans les outils du XXI e siècle : drone, laser aérien et logi- ciels. Nous avons ainsi pu reconstruire le paysage de l’époque », continue le chercheur. Excavé pour la première fois en octobre, ce site au nord-est du centre- ville dans un quartier paupérisé a fait l’objet de nouvelles fouilles cet été laissant entrevoir, entre vignes et cerisiers, les fondations du sanctuaire dédié à Soliman le Magnifique. « Difficile de prédire l’avenir du site, il y en a encore pour facilement dix ans de travail avant l’ouverture au public. Tout va dépendre des financements », affirme Norbert Pap.

Dans son bureau où le blason de Szigetvar voisine avec la bannière de Trabzon, ville de naissance de Soliman le Magnifique, Péter Vass, le maire de Szigetvar, se frotte déjà les mains à l’idée que sa commune devienne un lieu de visite prisé des riches Turcs. « Nous avons fait la paix depuis longtemps avec les Turcs. Je n’attends que des retombées positives pour ma ville. Il y a qui plus est une attraction supplémentaire : nous avons rénové nos bains thermaux. » L’édile ne cache pourtant pas de réelles difficultés. « Szigetvar ne possède que deux hôtels – aucun quatre ou cinq
étoiles –, n’est pas desservi par l’auto- route et nos jeunes s’en vont travailler à l’étranger », continue-t-il. De l’aveu même de Kata Varga, spécialiste en tourisme au sein de « Zrinyi 1566 », l’association de promotion de Szigetvar, « les idées ne manquent pas pour mettre en valeur Szigetvar, mais la route pour aller à Pécs prend jusqu’à 45 minutes et les transports en commun se font rares ». En attendant, Recep Tayyip Erdogan devrait faire le déplacement à Szigetvar, où il célébrera les 450 ans du siège aux côtés de ses homologues hongrois et croate. ■

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Soliman le Magnifique   20.08.16 23:44

merci bien

Et pour compléter

Histoire Arrow Siège de Szigetvár  https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Szigetv%C3%A1r
Citation :
La bataille prend une si grande importance que le cardinal de Richelieu, ecclésiastique et homme d'État français, la désigne comme la « bataille qui a sauvé la civilisation ». Celle-ci est restée fameuse même en Croatie et en Hongrie, inspirant le poème épique hongrois « Siège de Sziget » et l'opéra croate « Nikola Šubić Zrinski ».

Poésie Arrow Zrinyiade ou Le péril de Sziget (Szigeti veszedelem, 1651) traduit par Jean-Louis Vallin (en vers! = superbe travail: je l'ai lu en partie)
http://www.septentrion.com/en/imprimable/?GCOI=27574100652650
Citation :
La bataille (de Szigetvár) est (--) immortalisée dans le poème hongrois épique Szigeti Veszedelem (« Siège de Sziget »), écrit en quinze parties par l'arrière petit-fils de Zrinski Miklós Zrínyi (également ban de Croatie) en 1647 et publié en 1651. C'est le premier poème épique rédigé en hongrois, aussi inspiré par Judita de Marulić. Kenneth Clark dans son célèbre Civilisation, liste Szigeti Veszedelem comme l'une des réalisations littéraires majeures du XVIIIe siècle.

Bien que l'auteur (= Miklós Zrínyi), ainsi que d'autres membres de la famille Zrinski soient des ennemis jurés des Turcs, le poème ne les diabolise jamais. Il donne même une image très humaine et civilisée des Turcs, une histoire d'amour entre Deliman le tatare et la fille du sultan Cumilla s'entrelaçant même dans l'intrigue principale.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Szigetv%C3%A1r

Prix Nicole Bagarry-Karátson 2014 à Jean-Louis Vallin
http://www.parizs.balassiintezet.hu/fr/component/jevents/2014/02/11/12317-remise-du-prix-nicole-bagarry-karatson/

Deux modèles de la poésie épique (Miklós Zrínyi et István Gvöngvösi)
http://baroque.revues.org/486

Invitation à la Zrinyiade Préambule à une Traduction
http://www.akademiai.com/doi/abs/10.1556/HStud.25.2011.1.4
Revenir en haut Aller en bas
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 462
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Soliman le Magnifique   21.08.16 21:41

Oui , Zrinyi Miklos est un héro national en Hongrie . Le capitaine de Szigetvàr , Mais aussi le poète ( assassiné probablement )
Nous apprenons la bataille à l'école primaire . Sauf que pour flatter la fierté , on nous dit que Soliman est mort de dépit de ne pouvoir prendre Szigetvàr . En tout cas , c'était un combat héroïque : 2500 hongrois contre 100000 turcs . Quand il ne restait qu'une poignée de défenseurs , Zrinyi a fait une sortie avec ses soldats . Ils ont été tous massacrés .
J'ai les oeuvres complet de " l'autre " Zrinyi : poésies , correspondances , en latin , hongrois , allemand et croate . C'était un homme très cultivé et très important en Hongrie . Il était presque l'égal des Habsbourg . On suppose que c'est pour cela qu'il a été assassiné .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soliman le Magnifique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soliman le Magnifique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soliman le magnifique, mâle angora entre 1 et 2 ans
» Tamara magnifique chatte super sympa(HJS176)
» Purple Gallinule (oiseau magnifique de la Floride)
» URGENT magnifique chienne border d'environ 3-4 ans dans le 63
» ZORBA - Magnifique croisé husky berger belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Histoire-
Sauter vers: