Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 S T O en Hongrie au XXIe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: S T O en Hongrie au XXIe siècle   07.07.11 9:37

Citation :
Hongrie : vers la mise en place d’un service du travail obligatoire
06/07/11
BUDAPEST (NOVOpress) – Les chômeurs hongrois devront désormais, dans le cadre d’un “plan de travail hongrois” être forcés à travailler, indépendamment des qualifications et de leurs indemnisations. On parle de projets de construction majeurs comme la création du nouveau stade de Debrecen, la plus grande ville de l’est de la Hongrie. De plus, ces chômeurs pourraient être logés dans une “ville de conteneurs”. “Ville de conteneurs” gardée par des policiers à la retraite qui seraient utilisés comme agents de sécurité.
Pour compter sur cette ressource, le gouvernement devait permettre de changer la constitution. (…)
Ce projet vise notamment les Roms.
L’idée de travail forcé avait été introduite dans la campagne électorale de 2010 par le mouvement nationaliste Jobbik. Il est donc repris par le Fidesz, du Premier ministre Viktor Orban.
[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]

Prudence, je n'ai pas encore pu recouper l'info.
Zs.
Revenir en haut Aller en bas
Arany
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   07.07.11 14:51

Si cela se fait, ca serait une bonne chose, a condition que le temps de travail ne dépasse pas une certaine limite pour permettre aux chomeurs d'effectuer leurs recherches pour un nouvel emploi.

Il vaut mieux travailler, et de la meme maniere etre réintégré dans la société, que de rester chez soi ou au pub pour dépenser ses indemnisations sans rien faire de la journée.

Une bonne chose donc a mon avis.

N.B : Je trouve la comparaison avec le STO des années 40 tres tres limite.
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   07.07.11 19:44

Citation :
Si cela se fait, ca serait une bonne chose, a condition que le temps de travail ne dépasse pas une certaine limite pour permettre aux chomeurs d'effectuer leurs recherches pour un nouvel emploi.
Quand l'esclavage commence, le temps de travail à très peu d'importance!

Citation :
Une bonne chose donc a mon avis.
Je vous souhaite de ne jamais être au chômage.

Citation :
N.B : Je trouve la comparaison avec le STO des années 40 tres tres limite.

Papa nous parlait de sa période S T O en Autriche pas loin de Steyer et n'évoquait pas nécessairement de la maltraitance.
Il travaillait 14 heures heures par jour dans des métiers de force et de corvée sans aucune rémunération sauf le tabac et
2 mauvais repas de cantine par jour.

Les allemands et leurs alliés étaient bien plus à plaindre, ils combattaient sur tous les fronts.
Les épouses de ces derniers faisait tourner la boutique et pas que cela.
Certains de ces chançards (STO), après le sourire de la crémière prenaient la poudre d'escampette et rejoignaient l'Europe occupée.
Revenu au pays, ces fainéants se planquaient pour ne pas être repris et renvoyé AU SERVICE DE TRAVAIL OBLIGATOIRE.
Sus aux profiteurs!

Après ceci, faites-vous donc une idée.
Zs.
Revenir en haut Aller en bas
Arany
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   07.07.11 20:02

Justement c'est bien pour ca que je dis que la comparaison entre le STO et le projet du gouvernement hongrois n'a pas lieu d'etre.

Il n'est pas la du tout question ici de travailler sans aucune rémunération hors mis 2 mauvais repas comme vous dites, et il est encore moins question d'esclavage. (Parler d'esclavage dans ce cas la, c'est encore plus osé a mon avis, il faudrait revoir les définitions des mots...)

Il s'agit la, de donner du travail aux personnes qui bénéficient d'indemnisations, parce qu'elle sont au chomage, de maniere a ce qu'elles gagnent cet argent par leur travail, et non par simple solidarité.

Vous me souhaitez de ne jamais etre au chomage, si j'y étais, en attente d'un nouvel emploi je serais fier de donner mon travail a l'Etat pour l'argent que recois de la part de mes compatriotes contribuables.

Tout comme si je travaillais, je ne considererais pas l'impot que je donne a l'Etat comme de l'argent que l'on me vole, mais comme une participation personnelle au progres de ma patrie.
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   07.07.11 20:20

Citation :
Vous me souhaitez de ne jamais etre au chomage, si j'y étais, en attente d'un nouvel emploi je serais fier de donner mon travail a l'Etat pour l'argent que recois de la part de mes compatriotes contribuables.

Tout comme si je travaillais, je ne considererais pas l'impot que je donne a l'Etat comme de l'argent que l'on me vole, mais comme une participation personnelle au progres de ma patrie.

Attendez d'avoir charge de famille,mon doux rêveur!
Zs.
Revenir en haut Aller en bas
Arany
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   07.07.11 20:27

J'admets ne pas pouvoir savoir si je reagirais comme cela dans ces cas précis. C'est la raison pour laquelle je ne peux reprocher a quelqu'un qui se trouve dans ces situations la, de ne pas penser de la sorte. Sachant, que comme vous le dites, je ne sais absolument rien de la charge d'une famille et des difficultés que cela comporte.

Mais j'espere garder cette optique.

Je rajouterais, que cette idée de donner du travail aux chomeurs pour leurs indemnisations, ne serait bonne, que si ceux-cis ne sont pas tous mis dans le meme panier.

Comme vous le dites, un pere de famille a peu de temps a donner, si ce n'est aucun. Cependant je ne rechignerais pas a voir un ivrogne solitaire qui passe ses journées au pub dépenser ce que l'Etat lui donne, au travail. Je pense que cela ne peut lui faire que du bien.

Mais la société ne se résume pas a ces deux catégories de personnes, c'est pour cela que cette idée du gouvernement devra etre murement réflechi, pour que ca n'est pas l'effet inverse de ce qui est souhaité. Malheuresement, je doute que ce soit fait.

Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: pistes possibles   08.07.11 1:08

concernant l'info en soi, rien à ce jour à priori en français (sauf des trucs pas clairs...)
mais en hongrois, peut-être des précisions de ce dont il s'agit sur des médias sérieux

recherche faite sur google avec les mots MUNKANÉLKÜLI munkaterv Magyarország = de chomeur - plan de travail - Hongrie)

un article ciblé - à vous de voir les autres articles (ou de faire usage d'autres mots cibles) et de nous en dire plus

http://www.168ora.hu/buxa/segedmunkasok-es-cseledek-orszaga-ezt-hagyja-rank-a-fidesz-77943.html
(pour avoir une idée en fr, faire usage de google trad, quoique résultat pas très brillant)

il pourrait donc s'agir d'un plan d'embauche du type de ceux qui ont pu voir le jour en France sous les gouvernements passés concernant le forcing fait en direction de ce qu'on a appelé les emplois de service - en Hongrie, cela pourrait viser ce secteur ou un autre par exemple le bâtiment (ça aussi ça s'est plus ou moins fait en fr - toutefois par le biais de suppression de charge pour les entreprises qui embauchent, par la mise en place de cdi, cdd etc plus ou moins renouvelable à perpétuité, etc - donc avant de jeter la pierre, rappelons-nous ce qui se fait "chez nous"...)

peut-être des précisions quant aux objectifs d'emplois précités là http://www.hu-lala.org/?p=14373 en anglais dans le pdf

ou bien l'expérimentation des idées du medef fr poussées à l'extrême
http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/Medef-La-flexibilite-equitable-expliquee-aux-salaries_a281.html
couplée avec les idées Laurent Wauquiez:
http://www.lepoint.fr/politique/laurent-wauquiez-veut-imposer-des-heures-de-travail-aux-beneficiaires-du-rsa-09-05-2011-1328253_20.php
petit exemple :
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/168962;kader-mis-a-pied-pour-6-melons-glanes-un-vrai-retour-au-moyen-Age.html

reste encore à faire bosser les retraités et les malades, les jeunes et les chômeurs - 5h minimum gratis... (entendre patrie, comprendre les actionnaires, ces pauvres chéris...) Je fabule ? Non, j'écoute et lit "notre" président:
Citation :
Si la réussite ne vous sourit pas, c’est que vous n’avez pas suffisamment de mérite. Si vous n’avez pas suffisamment de mérite, c’est que vous ne travaillez pas assez. Conclusion : quoi qu’il arrive, vous ne travaillez jamais assez.
(--) Ceux que la vie a malmenés, laissés sur le bord du chemin de cette « réussite », ceux que ce même Nicolas Sarkozy accuse de vouloir « la réussite et la promotion sociale (...) en faisant la queue à un guichet ». La réponse est simple : ils doivent travailler !
(source http://www.antisarko.net/spip.php?article1608 )
Orbàn dit la même chose, non ?
(au fait, les femmes: au foyer ? ou à la tâche, payée 50% moins cher ? faudrait aussi faire bosser les vilains garnements...
si vous avez d'autres idées dans le même genre, n'hésitez pas... C'est le progrès! à reculons.)
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   08.07.11 23:39

bor a écrit:
concernant l'info en soi, rien à ce jour à priori en français (sauf des trucs pas clairs...)
Reste encore à faire bosser les retraités et les malades, les jeunes et les chômeurs - 5h minimum gratis...
C'est le progrès! à reculons.)

Il serait mieux pour débattre que l'info soit confirmée, lequel cas...

Imaginons des chômeurs qui n'auront plus droit que à trois mois d'indemnités au lieu de neuf précédemment .
Imaginons toujours un grand chantier tel un stade ou une pyramide.
Ces chômeurs indemnisés et corvéables devront être encadrés et répondre aux normes standard de sécurité.
D'anciens policiers à la retraite reprennent du service et sont légitimement frustrés d'être à nouveau sollicités...
Il y a là de quoi écrire un livre ou tourner un film.

Je pense que nous pourrions vendre les droits.

Zs.

Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   12.07.11 22:41

80 000 forints par mois, soit un peu moins de 300 euros.

Voici le montant maximum pendant une période de trois mois maximum que le chômeur hongrois touchera en cas de perte d’emploi.
La loi est votée et serra appliquée dès ce premier septembre 2011.
Le sans emploi serra tenu de prester sur des chantiers publiques imposés et ne pourra refuser que si le lieu de l’ouvrage est situé à plus de trois heures de déplacement de son habitation.
Si la société privée de construction met à disposition un logement au chômeur, le recours d’éloignement ne pourra être invoqué.




Gageons déjà qu’en décembre les statistiques du taux de chômage en Hongrie seront nettement revues à la baisse.
Zs.
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   13.07.11 22:52

Lisez aussi ceci:
http://www.rue89.com/2011/07/13/en-hongrie-des-camps-de-travail-obligatoire-qui-visent-les-roms-214011

Zs
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   14.07.11 22:08

les camps de travail obligatoire gardés par des policiers ramènent aux pires heures de l’Histoire européenne.

Le Tageszeitung souligne, quant à lui, que "ce n’est pas un hasard si l’annonce de ces mesures intervient après la visite du Premier ministre chinois, Web Jiabao, à Budapest. La grande puissance asiatique veut racheter la dette hongroise mais aussi investir dans l’industrie et les projets d’infrastructures du pays". Et la possibilité de bénéficier d’une main-d’œuvre bon marché ne serait pas pour lui déplaire.

Zs.
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   14.07.11 22:31

Une idée d’inspiration française ?

En mai dernier, le ministre français des Affaires européennes d’alors, Laurent Wauquiez, avait proposé d’obliger les bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active, une aide sociale minimum) à "assumer" en contrepartie cinq heures de travail social par semaine. Il les avait aussi comparé à "un cancer de la société". Devant la vive polémique qui a suivi, le projet a été mis en suspens.

Je dois avoir déjà écrit quelque part que ce gamin de la politique française me court sur le haricot.
Ce matin j'ai lu sur trois sites de différences tendances combien ce voyou en costume trois pièces gagnait par an, par mois et par mandat.
Avec tout ceci de nombreux roms pourraient vivre longtemps et puis aussi survivre peut-être des années.

Zs.
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   22.07.11 21:53

bonjour
J'essaie de faire ce post avec le plus d'objectivité possible: il faut comparer au plus juste, donc chiffre à l'appui
(sans m'interdire tout de même un minimum d' "émotion" à la fin)
- merci de le compléter, de le critiquer en apportant de nouveaux éléments dûment étayés (avec liens si possible)

rfi est en principe pas trop mal informé - toutefois il est surprenant que ni hulala, ni le jb ni aucun autre journal n'en parle
alors intox ou réalité ? il faudrait avoir accès aux journaux hongrois
merci à ceux qui lisent courramment hongrois ou qui vont ou sont sur place, de nous préciser les choses

http://www.rfi.fr/emission/20110721-hongrie-controverse-parlement
Citation :
Une loi votée il y a quelques jours par le Parlement hongrois (--) crée une nouvelle catégorie de travailleurs qui seront payés en dessous du Smic.
en écoutant l'enregistrement, je note:
pour bénéficier du maintien aux allocations de chômage (environ 240 euros bruts) et du droit à la sécurité sociale
le chômeur devra travailler 4h par jour pour environ 50 euros par mois

un rapide calcul (si je me trompe, corrigé moi, svp)

291,247e (smic au 1/1/2011) divisés par 30 jours = 9,708 euros par jour
240e (alloc chômage) divisés par 30 jours = 8 euros par jour
50e (selon la nouvelle des travailleurs d'intérêt général) divisés par 30 jours = 1,66 euros par jour

http://www.hu-lala.org/?p=11167
le 1er janvier 2011, le montant du salaire minimum brut sera de 78 000 HUF, contre 73 500 HUF
avec conversion = 291.247 EUR - http://www.xe.com/ucc/fr/

conclusion:
si le chômeur se soumet à la loi, il aura donc 8e + 1,66e = 9,66 euros <=> soit presque le smic (= 9,708 euros vu ci-dessus)
si le chômeur ne s'y soumet, il perd tout! = soit 0e par jour + sera sans sécu

mais certains chômeurs ne bénéficient pas de l'alloc chômeur, n'étant pas ressencés comme tel (exemple, les Tziganes)
ils ont donc moins - et n'auront plus rien du tout s'ils ne "bossent" pas

cependant, "bosser" selon la nouvelle loi, cela peut signifier travailler loin de chez soi - dit-on dans l'enregistrement
en ce cas, ils seront logés dans des conteneurs surveillés par des agents du ministère de l'intérieur
les communes relèvent de ce ministère, ce serait donc la raison...

il est aussi dit (dans l'enregistrement), que les entreprises pourront aussi embauchés des travailleurs d'intérêt général...
en ce cas, c'est l'ouverture de la boîte de pandore, car si cela est vrai, pourquoi cela ne finirait-il par être généralisé .
et donc les salariés actuels perdront leur emploi, mais seront réambauchés à un autre titre, payés bien moins "cher"

et le pire du pire c'est la perte totale des droits, y compris sécu - et les conditions de travail sous surveillance policière

imaginez que cela se fasse en France...
cela se fait déjà (question paiement), pour une part, mais pas à ce point, quoique... je ne sais trop!
il faudrait approfondir cette question, et comparer - merci à ceux qui connaissent, de préciser les choses
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   24.07.11 2:34

Des précisions qui reprennent une part de l'expression enregistrée ci-dessus, et la complète:

«mon mari gagne 32 000 forints mensuels pour quatre heures par jour de travail d’intérêt général», dit la jeune femme. Une somme engloutie par le remboursement mensuel de leur crédit hypothécaire. Le couple survit grâce aux allocations familiales, environ 60 euros par mois et par enfant. À Gyöngyöspata, la plupart des Roms ne sont pas recensés comme chômeurs. Ils ne travaillent plus depuis des années ou n’ont jamais eu d’emploi. Cependant, chaque famille touche une allocation égale au minimum retraite : 28 500 forints. Les plus chanceux - ils sont 21 seulement dans le village - touchent le Smic, soit 64 000 forints mensuels nets pour huit heures de travail quotidien d’intérêt général : nettoyage des parcs et des espaces publics.

Conteneurs. Mais ce système de protection sociale est gravement menacé par une loi votée le 12 juillet par la droite de Viktor Orbán, qui détient la majorité des deux tiers au Parlement. Celle-ci crée une nouvelle catégorie de travailleurs payés à un tarif inférieur au Smic. Un emploi d’intérêt général sera rémunéré aux trois quarts du salaire minimum. Comme la loi met essentiellement en place des emplois à mi-temps, un bénéficiaire ne gagnera que l’équivalent de 50 euros par mois. S’il refuse ce job mirifique, le travailleur sera privé d’allocations, sauf familiales, et de soins de santé. Les travailleurs devront accepter des emplois sur de grands chantiers de construction, situés jusqu’à six heures de route de leur domicile. Selon le quotidien d’opposition Népszabadsag, ils seraient alors transportés et logés sur place par l’Etat dans des conteneurs.

«C’est une nouvelle forme d’esclavage !», dénonce Attila Mesterhazy, président du Parti socialiste. Cette loi, qui vise avant tout les Tsiganes dont on estime que 90% sont sans emploi dans les villages du nord-est du pays, fait revivre le souvenir des «camps de travail», estime-t-on du côté du parti d’opposition Lehet más a politika (LMP). Pour le philosophe Gáspár M. Tamás, «sous le IIIe Reich, on mettait les dissidents en camps parce qu’ils étaient des ennemis. Ici, on punit des victimes - vieux, chômeurs, Tsiganes. Comme si ceux qui ont cessé de produire méritaient la mort civique». János Farkas n’attendra pas que le nouveau maire rétablisse les symboles de la Hongrie profasciste pour patrouiller en ville. «Il ne nous reste plus qu’à émigrer», soupire-t-il.
Code:
http://www.liberation.fr/monde/01012350354-en-hongrie-l-extreme-droite-prospere-en-ecrasant-les-tsiganes

oooooooooooooooooo

Sans doute vise-t-on principalement les Tziganes, mais tout le monde peut aussi subir cette situation
Saura-t-on combien d'autres catégories la subissent ? C'est à cela aussi qu'il faudrait s'intéresser: car c'est d'elles que dépendent une résistance avec quelque chance de succès. Avez-vous des infos en hongrois, à ce sujet ?

oooooooooooooooooo

Quel triste exemple de ce qu'on peut faire en Europe...
mais en Allemagne http://yahoo.bondyblog.fr/201107200222/mes-annees-lidl-%C2%ABc%E2%80%99est-a-la-limite-du-sadisme-et-du-harcelement-moral-%C2%BB/
en France http://www.grainedesportive.fr/2011/06/02/hotesse-a-roland-garros-job-de-reve-ou-dure-realite/
et des exemples comme cela, il y en a à la pelle! et dans toutes les catégories, même de cadres!...
Certes ce n'est peut-être pas aussi grave qu'en Hongrie, quoique sur le fond, je ne vois pas vraiment de différence, vu que c'est un rapport d'esclave et de maître! De mépris d'autrui, voire de haine - pour "défendre" son quant à soi, son petit bout de terrain, ses maigres sous, sa toute petite autorité, faite de lâcheté en tout genre, où priment des valeurs de domination sur plus faible que soit, ce qu'on fut avant d'être le peu qu'on est. Misérable, tout cela! Et cela relève d'un même ensemble: victimes de ceux qui possèdent toutes les richesses. Malheureusement, ce n'est un fait nouveau, ni en voie de résolution quelque part! La division des peuples, des victimes, marchent bien... Ici même, il y aura bien des gens pour penser que le rapport que je fais est hors sujet...
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   24.07.11 21:59

Cher Bor,
Vous me savez être le plus assidu de vos lecteur et vous n'êtes certainement hors sujet.
Certaines précisions à vos précisions juste pour que chacun ait une vrai idée des chiffres. Vous vous rappelez, les pommes et les poires?
32 000 forints = 120€.
28 500 forints = 110€.
64 000 forints = 240€.
Zs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S T O en Hongrie au XXIe siècle   Aujourd'hui à 17:05

Revenir en haut Aller en bas
 
S T O en Hongrie au XXIe siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centurion Romain IIIe siècle ap. J.C
» Help chien en Hongrie
» Meilleur logo du siècle...[expo]
» [Modéré]Répertoire de mode - XIXe siècle
» Le combat en armure de plaques XIV eme et XV eme siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: