Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 révisionnisme à la hongroise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: révisionnisme à la hongroise   26.04.11 16:21

Dans Libération de ce mardi 26 avril 2011

Vu de Hongrie Par FLORENCE LABRUYÈRE

Le gouvernement Orbán impose son révisionnisme à la Hongrie
Embellir l’histoire, c’est tentant. Et la droite ultra-conservatrice du Premier ministre,Viktor Orbán, ne résiste pas à la tentation.
Témoin, les déclarations récentes d’un sous-secrétaire d’Etat indiquant qu’il faudrait «réaménager en partie» l’exposition du Mémorial de l’Holocauste à Budapest. Un mémorial dont on doit pourtant la naissance au premier gouvernement Orbán (1998-2002), également initiateur de la commémoration officielle de l’Holocauste. Inauguré en 2004 en présence de Nicolas Sarkozy, l’édifice, auquel la France a contribué à hauteur de 490000 euros, est installé dans une ancienne synagogue.
L’exposition permanente dit clairement la responsabilité de l’Etat dans le génocide de 596000 Juifs hongrois.On y voit des photos de l’amiral Horthy, régent de Hongrie, entrant avec ses troupes en Transylvanie en 1938. Grâce
à son alliance avec Hitler, la Hongrie recouvrait ce territoire perdu au bénéfice de la Roumanie en 1920. Les Juifs qui y vivaient furent tous déportés vers les camps de la mort par la gendarmerie magyare en 1944.Mais «il n’y a aucun lien entre l’entrée de l’amiral Horthy dans les provinces récupérées et le fait
qu’ensuite des populations ont été déportées», a déclaré le représentant de l’Etat sur le site web du gouvernement. «On ne peut tout de même pas nier le rapport entre les deux faits ! rétorque l’historien Pierre Kende. Le sort des Juifs dans le territoire rattaché à la Hongrie a été tragique, tandis que ceux restés en territoire roumain ont survécu.»
Le haut fonctionnaire a, depuis, indiqué n’avoir exprimé que son «opinion personnelle ». Mais l’affaire a suscité un tollé, d’autant que le gouvernement a entièrement limogé le conseil d’administration du mémorial. «Derrière cette décision, l’on devine des arrière-pensées politiques. On suppose qu’à l’avenir les expositions seront moins “blessantes” pour l’amour-propre des Hongrois», ironise Pierre Kende.
Quarante-deux historiens et philosophes s’inquiètent en outre, dans une lettre publique, que l’Etat réécrive l’histoire à sa manière dans la nouvelle constitution.«L’Etat a perdu sa souveraineté le 19 mars 1944», dit le texte. Pour l’historien László Karsai, c’est entretenir le mythe que les Allemands furent seuls responsables des déportations. Or, indique-t-il, «la Hongrie a été le premier pays en Europe à voter des lois anti-juives en 1920 et à déporter des Juifs dès 1941».Un demi million de personnes envoyées dans les camps de la mort en quelques semaines. István Deák, professeur à l’université de Columbia à New York, souligne que ces déportations ont nécessité la
participation «de tous les maires, cheminots, enseignants, et de beaucoup de médecins et de sages-femmes qui vérifiaient, contre rémunération, que les femmes ne cachaient pas de bijoux. L’histoire n’a noté aucun cas dans lequel un agent public aurait été puni pour avoir refusé de participer».•

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: révisionnisme à la hongroise   26.04.11 22:15

L Histoire est écrite pour légitimer le pouvoir du vainqueur.

Suite au traité de Francfort et à l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l’empire allemand (défaite de la France…) il y eu moult contestations et une interpellation cinglante eu lieu au parlement hongrois (à Budapest) en 1871 ...
En 1919, pour préparer le traité qui allait démembrer la Hongrie du 2/3 de son territoire historique, la France à travers l'un de ses sénateurs, Herriot (qui deviendra plus tard premier ministre), attribuait cette contestation à Prague, pour que cette prise de position ne puisse en aucun cas servir la Hongrie. L’histoire est souvent falsifiée dans un but géo-politico-militaire ...

Zs.
Revenir en haut Aller en bas
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 426
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: révisionnisme à la hongroise   27.04.11 10:31

L'auteur de l'article ne connait pas l'Histoire et les dates . Le nord de la Transylvanie a été rattaché à la Hongrie en 1940 et non en 1938 .
D'autre part , je peux assurer que les juifs ont été déportés à partir de printemps 1944 , et non 1941 comme indiqué dans l'article . J'étais jeune , mais j'ai vécu ces évènements tragiques , je sais de quoi je parle . D'ailleurs , vous pouvez consulter a ce sujet "l'autre" forum , où j'en parle assez longuement : camarades du lycée , fermeture des commerces etc.
Bakonyi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: révisionnisme à la hongroise   Aujourd'hui à 5:05

Revenir en haut Aller en bas
 
révisionnisme à la hongroise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salers aura bientôt une jumelle hongroise
» Poste hongroise
» topi petite mamie hongroise
» Baron Sopransi, AdC de Berthier - transfo 54mm
» Urgent braque hongroise de 10 mois à placer avant le 31/08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: