Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quel avenir pour le Danube?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Quel avenir pour le Danube?   19.10.10 13:28

Suite à la catastrophe de l'usine d'Ajka en Hongrie , on peut se poser la question sur le devenir du fleuve Danube si souvent touché par des pollutions d'origine industrielle.

C’est la deuxième fois en dix ans que la Hongrie est confrontée à une pollution aux substances toxiques. En 2000, un barrage appartenant à une entreprise aurifère australienne avait cédé. Plus de 100 000 m3 de boue toxique contenant du cyanure s’étaient alors déversés dans le fleuve Tisza, entraînant la disparition de la faune et de la flore sur son passage.



Le Danube, sous la menace des industries polluantes héritées de l’époque soviétique

[...]Le Danube, menacé par la pollution, reste en sursis. Sur toute la longueur de son cours se trouvent des sites industriels vétustes, datant de l’époque soviétique.
[...]

Ce sont de vraies bombes à retardement, ces quelque 150 sites industriels hérités de l'époque communiste. Ils sont situés dans plusieurs pays riverains du Danube, de la Slovaquie à la Roumanie, en passant par la Hongrie, la Serbie et la Bulgarie, et ils menacent l’environnement du fleuve et de son bassin.

Beaucoup de mines et d'usines très polluantes ont été fermées, mais des matières toxiques sont toujours entreposées sur certains de ces sites, souvent dans des conditions de sécurité douteuses. Les réservoirs utilisés pour le stockage de ces déchets industriels toxiques sont plus d’une fois menacés de fuites ou même d’effondrement.

Arrow Suite de l'article de RFI

En plus d'avoir dévasté toutes les terres de cette région, où aucune culture ne sera possible avant plusieurs années, la coulée de boues rouges a anéanti toute forme de vie dans la rivière Marcal, et a également atteint dans une moindre mesure le Danube. Grâce aux grandes quantités de plâtre et de produits acides déversés dans les rivières pour absorber les métaux lourds et faire baisser le pH de l'eau, et comptant sur le puissant débit du Danube, les autorités hongroises se sont voulues rassurantes quant au degré de pollution du fleuve. Toutefois, la Hongrie a demandé l'aide de l'Union Européenne qui a envoyé sur place 5 experts en dépollution. Ils ont pour mission d'évaluer l'ampleur des dégâts et leur impact sur l'environnement (sous-sols, qualité de l'eau, état des lieux de la faune et de la flore etc.).

La Hongrie compte d'autres réservoirs de ce type, dont le plus grand, situé à Almasfuzito ( à 80 km de Budapest), est installé sur les rives du Danube.

Arrow de nombreux risques industriels menacent le Danube


Arrow Le Danube ne serait pas à l’abri d’autres accidents (WWF)
Après la catastrophe du réservoir rompu de l’usine d’Akja, qui a déversé des boues toxiques sur plusieurs villages en Hongrie, l’organisation mondiale de protection de la nature (WWF) a indiqué que d’autres usines situées le long du Danube pourraient mettre le fleuve en danger.
Suite ici




Arrow Le Danube n'est pas un long fleuve tranquille

Le fleuve qui déroule ses méandres tout au long de l’Europe centrale ne ressemble plus vraiment au paysage lyrique qui inspirait les artistes du XIXe siècle. La pollution et plus généralement la qualité environnementale de la région danubienne constituent des sujets de préoccupation majeurs pour les pays qui l’entourent. Il s’agit désormais de renverser la tendance pour réhabiliter cet espace naturel.

Deux commissions de bassin s’occupent en réalité de la gestion de ses eaux : la « Danube Commission » qui gère les activités liées à la navigation et l’ « International Commission for the Protection of the Danube River (ICPDR) » qui s’occupe des aspects environnementaux et de management de la ressource. Ces deux commissions chapeautent la mise en place de projets de coopération transfrontalière, chacune dans leur domaine.

Des années avant que ne se produise cette catastrophe, les organisations écologistes hongroises avaient déjà attiré l’attention des autorités sur le fait que les contrats de privatisation restreignent et atténuent la responsabilité des entreprises. Les ONG avaient demandé l’instauration d’un système d’assurance obligatoire pour les entreprises, ainsi que la création d’une réserve de fonds en cas d’accident. En 2006, le groupe Clean Air Action avait demandé au gouvernement de rendre publics ces contrats, afin que les responsabilités de chacun soient connues de tous…





Arrow le 30 janvier 2000, un autre type de catastrophe écologique s’est produit dans le bassin du Danube. Un barrage retenant des déchets toxiques de la mine d’or de Baia Mare Aurul, au nord-ouest de la Roumanie, a cédé et déversé 378 500 litres d’eaux usées, lourdement contaminées par du cyanure, dans le Lapus et le Somes, affluents de la Tisa, qui est elle-même un affluent du Danube. Cet accident a provoqué ce que l’Agence européenne pour l’environnement a appelé le «pire scénario pour les rivières de la région» et peut-être la pire catastrophe écologique depuis Tchernobyl.
Les informations provenant de cette région indiquent que l’écosystème et la faune du fleuve ont subi des dommages importants. Le ministère hongrois de l’Environnement a déclaré que dans la zone de Tiszafüred et Szolnok, 80 à 100% du stock de poissons a péri. D’autres animaux sauvages ont été touchés, notamment des cygnes tuberculés, des cormorans noirs, des renards et d’autres carnivores. Plus de 400 000 oiseaux migrateurs sont également menacés.



Arrow Un accident tout à fait semblable s’est produit en Roumanie peu après, le 10 mars 2000, dans la zone minière proche de Baia Mare. L’accident en question a été provoqué par le déversement de boues provenant d’un bassin de décantation appartenant à une mine désaffectée de Baia Borse. Résultat: la rivière Visheu, un autre affluent de la Tisza, a été gravement polluée par des métaux lourds, et en particulier d’importantes concentrations de plomb et de zinc.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Quel avenir pour le Danube?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour l'horlogerie ?
» Quel avenir dans le Cantal ? surtout pour nos enfants !
» Quel avenir pour Bell&Ross?
» Quel galop pour une demi-pension ?
» quel sol pour un bac bien planté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: