Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   26.08.10 21:37



Afin d'éviter toute polémique franco/ française sur ce sujet brulant et contreversé, j'aimerai juste que nos amis européens nous donnent quelques réactions sur ces expulsions, roumaines et bulgares, voire hongroises(on en parle pas??). Bref des réactions sur cette politique et ce qui attend ces "retournés" au pays...
Expulsions des roms de France:C'est aussi un probleme européen

Les roumains inquiets d'actions «pouvant dégénérer dans le racisme et la xénophobie»

La formule est alambiquée, mais sonne comme une prudente mise en garde à l'encontre du gouvernement français. «Beaucoup de gens en Roumanie sont inquiets que l'on puisse croire dans la possibilité de résoudre le problème par des actions pouvant dégénérer dans le racisme et la xénophobie», a averti Valentin Mocanu, secrétaire d'Etat roumain chargé du dossier des Roms.

«Nous ne considérons pas qu'il y a un excès de citoyens roumains aujourd'hui en France», a-t-il poursuivi, répétant toutefois qu'il n'y avait pas de tension avec le gouvernement français.

Avec son collègue Dan Valentin Fatuloiu, secrétaire d'Etat chargé de l'Ordre et de la Sécurité publique, il doit encore rencontrer cet après-midi Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Après les premières discussions, les autorités des deux pays ont convenu de «mieux gérer les flux migratoires bilatéraux» et «de soutenir le renforcement des politiques d'intégration des populations défavorisées». Parmi les premières mesures concrètes, le nombre de policiers roumains en Ile-de-France passera de 4 à 14, dans le cadre d'une coopération bilatérale.
source "libération"

Alors qu'une réunion sur les Roms s'est déroulée au ministère de l'Intérieur avec des ministres roumains, la Commission européenne a exprimé des réserves sur la politique française à l'égard de cette communauté.

Sûr que la politique de la France à l'égard des Roms se fait dans «le respect de la légalité républicaine», François Fillon devait saisir, ce mercredi, le président de la Commission européenne sur la question. Mais avant même la réponse de José Manuel Barroso, Viviane Reding, la commissaire chargée de la Justice et des Droits fondamentaux, s'est exprimée assez froidement sur les expulsions de Roms menées par la France.

Dans un communiqué publié mercredi, elle explique avoir suivi «avec beaucoup d'attention et une certaine inquiétude l'évolution de ces derniers jours en France». «J'attends que tous les Etats membres respectent les règles partagées de l'UE sur la libre circulation, la non-discrimination et les valeurs communes de l'Union européenne, notamment le respect des droits fondamentaux, y compris les droits des personnes appartenant à des minorités», a-t-elle ajouté. Si elle admet que «ceux qui enfreignent la loi doivent faire face aux conséquences», elle juge néanmoins que «personne ne devrait être expulsé juste parce qu'il appartient à la communauté des Roms».

Réunion entre la France et la Roumanie

Malgré la sévérité de ses déclarations, Viviane Reding précise que « la Commission européenne est prête à avoir un dialogue ouvert, franc et honnête avec tous les Etats membres sur la meilleure façon de prendre nos responsabilités à l'égard des Roms ». En revanche, elle a insisté sur le fait que Paris devait dialoguer avec «tous» les Etats de l'Union, une critique implicite de la rencontre franco-roumaine qui s'est tenue ce mercredi place Beauvau.

Cette réunion, qui a rassemblé une trentaine de personnes, avait pour objet la coopération avec la Roumanie sur la question des Roms. Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, le ministre de l'Immigration Eric Besson et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Pierre Lellouche étaient présents. Ils ont rencontré deux ministres roumains: Valentin Mocanu, chargé de l'Intégration des Roms et Dan Valentin Fatuloiu, chargé de l'Ordre et de la sécurité publique. Une réunion «amicale et constructive», selon Eric Besson. «Nous avons évoqué la coopération policière et les aspects sociaux» de la «réintégration des ressortissants roumains» renvoyés chez eux, a-t-il déclaré à l'issue de la rencontre, souhaitant que les «autorités locales s'impliquent davantage».

Depuis le 1er janvier, «8.030 Roumains et Bulgares en situation irrégulière» en France ont été reconduits dans leur pays d'origine, selon Eric Besson. Parmi eux, 1.291 l'ont été «de manière contrainte» et 6.739 «de manière volontaire». Depuis le 28 juillet, date d'une réunion à l'Elysée sur la question des Roms, 681 personnes ont été reconduites, dont 132 de manière contrainte. Jeudi, des avions spécialement affrétés partiront de Roissy et de Lyon, afin d'expulser 283 Roms.
source "le Figaro"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
An Alré
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   27.08.10 13:46

Sleep


Dernière édition par An Alré le 10.03.11 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 456
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   27.08.10 17:08

An Alré , sans doute la majorité des membres sont français . Mais ils sont aussi des français par naturalisation . Alors , moi , je trouve que ce sujet peut intéresser pas mal de membres . Je comprends que tes opinions diffèrent de certains autres membres , alors n'hésites pas , donnes tes arguments pour défendre notre gouvernement .
Moi , les roms , qu'ils soient roumains , hongrois , français ou autres , je ne veux pas leur faire du mal .
Mais c'est un problème qui regarde la Hongrie de monsieur Orbàn aussi . Mais peut-être que mes renseignements sont faux .
Bakonyi
P.S. L'amitié entre les peuples commence par le respect envers les autres , tous les autres , sans distinction d'origine .
Revenir en haut Aller en bas
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 456
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   27.08.10 17:14

Et une petite question : Sur les 8000 roumains et bulgares expulsé en 2010 , combien sont déjà revenus ?
Bakonyi
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   27.08.10 22:48

Désolée An Alre, mais ce sujet est dans la ligne "éditoriale" du forum, le sujet pourrait être "les roms, parias de l'Europe " on pourrait dire, personne n'en veut...ici ou là-bas, il s'agit d'un vrai sujet, d'un vrai problème européen de plus nous sommes pour la plupart interpellés personnellement(comme le dit Bakonyi) par ce qui se passe en Hongrie ou en Roumanie , par exemple, et leur "problème" rom..

Par exemple que font-ils avec leurs indemnités de retour et des aides financières accordées par la France dans leur pays pour sortir de leur misère, les aider à monter une affaire(comme je l'ai entendu )par des personnes qui ne savent ni lire ni écrire.
Que pensent les dirigeants des pays concernés , de ces retours volontaires
Où l'intégration est elle plus difficile?
Comment réagit par ex la Roumanie ou d'autres pays européens, sans doute confrontés également à cette misère humaine devant cette politique française de retours "consentis"Voilà je voudrai avoir des témoignages, des articles de ce qui est ressenti ailleurs ....
Tu vois ce n'est pas seulement un problème franco/français et politique, je l'ai précisé.
J'ai cité des articles de journaux opposés politiquement.
Je change le sujet de rubrique; c'est peut-être le "focus" sur actualités qui est de trop.

Pro ou anti gouvernement tu n'es pas sans savoir que ce débat fait mouche de tout côté.
Donc je perdure et signe ce sujet est d'actualité dans ce forum.... si le sujet dégénère ok, pas de problème je le verrouille.....



Citation :
L'amitié entre les peuples commence par le respect envers les autres , tous les autres , sans distinction d'origine .
Bakonyi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Árpád
Admin
Admin


Nombre de messages : 549
Age : 55
Localisation : au nord du centre
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   28.08.10 14:29

Le sujet est effectivement d'actualité. Il ne suffit que de regarder les réactions hors de France. L'ONU elle même vient de condamner cette stigmatisation (désolé mais il n'y a pas d'autre mot pour le dire). Donc pas de raison de le vérrouiller. Les réactions hors de France peuvent aussi être contradictoires.

_________________
Guns don't kill people, people kill people. chev
Revenir en haut Aller en bas
http://centaleasteurope.bbfr.net
Manu
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 552
Age : 48
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   28.08.10 19:57

Bakonyi a écrit:
Et une petite question : Sur les 8000 roumains et bulgares expulsé en 2010 , combien sont déjà revenus ?
Ce chiffre n'est pas connu et ne le sera probablement pas.
Mais il ne faut pas oublier que les rroms expulsés, s'ils ont une nationalité de l'UE, peuvent revenir quand bon leur semble en France et que la prime au retour (300€ versés par le gouvernement à chaque expulsé) peut servir pour financer le retour... en France !

L'acharnement contre cette population ressemble donc plus à une manipulation pour donner l'illusion que le gouvernement agit pour combattre l'insécurité - le lien entre rroms et insécurité a été fait dans le discours de Sarkozy qui a suivi les émeutes de Grenoble, tant pis si c'est une ethnie qui doit en payer le prix.
Il faut dire que la suppression de toute politique de prévention de l'insécurité pour ne faire que de la répression(*) a conduit à un échec (le taux de délinquance a augmenté de 27% entre 2002 et 2009 selon l'Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales http://www.inhesj.fr/articles/accueil/ondrp-h20.html ) et qu'il y a besoin de boucs-émissaires pour ne pas avouer l'échec de la politique gouvernementale sur le thème qui avait amené l'UMP au pouvoir en 2002.

La stigmatisation des rroms sert uniquement à faire d'une population non-française (donc plus facilement coupable pour les esprits nationalistes) les boucs-émissaires de l'échec de la politique sécuritaire depuis 2002.
C'est ça que condamnent avant tout les instances non-nationales qui condamnent la France (clergé, UE, ONU )


(*) Quand je parle de suppression de toute politique de prévention de l'insécurité, j'évoque ces points suivants :
-Suppression de la police de proximité en 2003 (voir les circonstance ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Police_de_proximit%C3%A9_en_France )
-Suppression des subventions aux associations de réinsertion ce qui pousse les délinquants condamnés ayant effectué leur peine à ne plus pouvoir travailler et donc à plus de récidive malgré une répression beaucoup plus sévère de la récidive.
- Suppression des subventions aux associations d'insertion, ce qui pousse des jeunes sans diplômes issus de quartiers défavorisé à n'avoir aucun espoir de vivre par le travail et pour lesquels la délinquance peut être un espoir de sortie de la misère.
- Suppression de postes d'éducateurs, d'enseignants en milieu carcéral et surtout de psychiatres en milieu carcéral (à tel point que le suivi psychiatrique imposé par des jugements ne se fait que dans moins de 10% des cas faute de moyens, on renvoie à la vie civile des personnes qu'on sait incapables de ne pas récidiver faute d'avoir accepté d'investir dans leurs traitement psychiatriques).
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   28.08.10 22:23





Arrow Lle flou artistique du nombre d'expulsions


Arrow Réaction du CERD de l'ONU, AP.


C'est le comportement des pays d'origines des Roms qu'il faudrait certainement pointer du doigt et c'est sûr que l'attitude de la France ne fait que renforcer le problème.

Le nombre de Roms présents en France est estimé à 15.000.

Selon le ministère de l'Immigration, quelque 10000 personnes ont été reconduites en 2009 en Roumanie et en Bulgarie. Mais près des deux tiers reviennent ensuite, selon des estimations.

"Pour éviter qu'elles perçoivent de nouveau l'aide au retour, il est prévu à partir de septembre un «outil simplifié de contrôle des aides au retour», fichier biométrique baptisé Oscar."
Tiens ça ne vous rappelle rien?


La France n'étant pas seule confrontée au problème des Roms, une solution est réclamée à l'échelle européenne, afin de favoriser l'intégration de cette minorité victime de discrimination et vivant souvent dans la pauvreté.


Ré&ctions européennes:

Expulsion de Roms : l'Autrichien Sarközi critique le Français Sarkozy

On pourrait presque en sourire. En Autriche, le porte-parole le plus connu de la communauté rom se nomme Rudolf Sarközi. A priori, aucun lien de parenté avec le président de la République. Quoique... Selon Rudolf, le patronyme Sarközi est un nom typiquement rom (Sarkozy en est la version francisée).


Cet ancien militant du Parti social-démocrate SPÖ suit avec inquiétude les mesures prises par les autorités françaises contre les Roms venus de Roumanie et de Bulgarie.

«Bien sûr, on ne peut laisser se développer des campements sans contrôle, a-t-il affirmé au Monde.fr. Il ne s'agit pas non plus de défendre la délinquance ou l'oisiveté. Mais si on offrait à ces gens des terrains où ils puissent vivre dignement, ce serait un pas vers l'intégration. Le point capital, qui exige le plus d'efforts, étant la formation des jeunes».



Vives critiques en Roumanie et en Bulgarie

Les critiques contre la politique française à l'égard des Roms se multiplient en Roumanie et en Bulgarie, principaux pays concernés par les mesures de reconduite, mais aussi à Bruxelles. La Commission européenne a rappelé que la France «doit respecter les règles» sur la liberté de circulation et d'établissement des citoyens européens. Bruxelles suit «très attentivement» la situation alors que Paris s'apprête à reconduire en Roumanie 79 Roms jeudi.

Arrow Suite de l'article du Parisien (pas spécialement journal de gauche)

Ce que dit la loi en France grosso modo

Les Roms renvoyés de France sont pour la plupart des migrants roumains et bulgares, ressortissants de l'Union européenne (UE) mais soumis à un régime transitoire limitant leur séjour sur le territoire et leur accès au marché du travail.

Au sein de l'Union, «la libre circulation des travailleurs est un droit fondamental». Néanmoins, «pendant une période transitoire de sept années maximum après l'adhésion», les ressortissants des nouveaux entrants «peuvent rencontrer des restrictions temporaires pour travailler dans un autre pays».
Or, la Roumanie et la Bulgarie ont rejoint l'UE le 1er janvier 2007.

Les Etats appliquent alors des dispositions nationales ou résultant d'accords bilatéraux.

En l'occurrence, Roumains et Bulgares peuvent entrer en France sans formalité particulière et y rester trois mois sans avoir à justifier d'une activité. Mais au-delà, ils doivent avoir un emploi, suivre des études ou justifier de ressources suffisantes, et avoir une assurance-maladie.

Le type d'emplois qu'ils peuvent occuper est limité à 150 métiers

Ils peuvent toutefois être expulsés avant trois mois en cas de trouble à l'ordre public ou «charge déraisonnable pour le système d'assistance sociale».

NB: Un arrêté rendu par la cour d'appel de Versailles en juillet 2009, stipule que l'occupation illégale d'un terrain communal ou privé "ne suffit pas à caractériser l'existence d'une menace à l'ordre public".

Pour exercer une activité professionnelle, ils doivent détenir un titre de séjour et une autorisation de travail. Le type d'emplois qu'ils peuvent occuper est limité à 150 métiers connaissant des difficultés de recrutement.

S'ils n'ont pas les documents requis, ils risquent d'être expulsés, via une «obligation de quitter le territoire français», qui leur donne un mois pour partir à compter de sa notification, ou un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   29.08.10 0:12

Ce sujet n'est pas fermé mais tellement en rapport avec nos préoccupations sur ce forum qu'il était indispensable de l'ouvrir et les réactions si nombreuses à moitié"pour "et "contre" permettent le débat, surtout que nombre d'entre nous sommes touchés intimement. Et je le répète il n'est pas question de faire de l'anti gouvernementalisme primaire, mais d'argumenter et de débattre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   30.08.10 10:46

Un article que j'ai lu dans mon journal local et qui donne à refléchir

Témoignage : Ion, Rom, 41 ans : "La France a sauvé ma vie"

Mardi soir, quelque part à Montpellier. Derrière une lourde barrière, des rires d'enfants qui jouent sous les arbres avec un tuyau d'arrosage. Autour, quelques caravanes font office de chambres. Dans un coin, de la ferraille entassée. Et, contre un mur, un vieux réfrigérateur, une gazinière. Tout semble propre et bien tenu. Ion Tudor, 41 ans, vit ici depuis plusieurs mois, il raconte son histoire.
Arrow Suite de l'article

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   30.08.10 13:18

Arrow Pour mémoire de cet excellent témoignage, il faut noter aussi:
Citation :
(--)
En Roumanie il n'y a pas de travail, ni d'argent, alors si on est malade on n'a nulle part où aller et il est impossible de se faire soigner. (--) Pour une simple prise de sang, il faut payer un bakchich de 15 € au médecin. Ici les tarifs sont réglementés alors que, chez moi, on ne te donne pas un montant, on te dit : "Combien es-tu prêt à me donner pour que je t'opère ?" Les docteurs étaient prêts à me laisser mourir parce que je n'avais pas assez pour payer.

En 2007, je suis retourné en Roumanie chercher (-) mes trois filles restées dans ma belle-famille. Je les ai ramenées ici avec leurs certificats de naissance et de scolarité roumains et je les ai tout de suite inscrites à l'école. Je ne veux pas qu'elles mendient mais qu'elles étudient pour trouver ensuite un bon travail. Aujourd'hui, c'est drôle, mes filles ne parlent bien ni roumain, ni tsigane. Elles se sont intégrées dans leur école par le français, c'est leur langue désormais. Tous les soirs, elles m'apprennent un peu de français, je leur montre des objets et elles me donnent la traduction.
(--)
Maintenant, je voudrais juste pouvoir trouver un travail et un appartement que je paierai, qu'un patron accepte de me faire confiance, de venir avec moi jusqu'à la préfecture. Comme ça, j'aurai une carte de séjour et je pourrai vivre légalement ici, sans déranger.
Arrow un autre article très intéressant aussi:
http://www.lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-stevan-le-petit-rom-bulgare-de-bobigny-55012940.html
Citation :
« Stevan est un enfant incroyablement vif. Un garçon malin, sociable, au tempérament de leader. Il a profité de l’école au maximum, et c’est pour des enfants comme lui qu’il est bon de se battre. » (--) « S’ils sont à nouveau délogés, une fois la cabane cassée, que feront-ils ? Ils en construiront une nouvelle, un ou deux kilomètres plus loin, peut-être même que nous ne parviendrons plus à récupérer les enfants à la rentrée… Cela n’a pas de sens », déplore Véronique Decker, sa directrice d'école
Comment vivent et où sont cet enfant et sa famille bulgare aujourd'hui à la veille de la rentrée scolaire ?
Citation :
« Mes parents ne trouvent pas de travail ici, mais en Bulgarie non plus », traduit-il pour eux. Krasimira et Stoyan ont choisi de fuir la région de Vama, à l’est de leur pays, « parce qu’on a pris notre maison, et que là-bas non plus on n’a pas de travail ». Au moins ici, raconte la mère, les enfants vont à l’école. (--) « Je veux continuer l’école, apprendre.»
Le pourra-t-il ? Et sa famille, l'aide-t-on à trouver du travail légal et à mieux se loger ? Ou que faut-il donc encore pour mériter cela ?

Arrow http://www.maitre-eolas.fr/
Citation :
La majorité des Roms en France sont Français, et leur famille l’est même depuis plusieurs siècles. Les Roms ont de tout temps adopté le style de vie des pays où ils se sont installés, jusqu’à la religion (ils sont catholiques en France, protestants en Allemagne, musulmans en Turquie et dans les Balkans)
(--)
Les Roms étrangers (--) viennent de pays qui ont toujours refusé l’intégration des Roms, en faisant des parias dans leur propre pays. Même si l’intégration à l’UE de ces pays a conduit à un changement total de politique, les états d’esprit, eux n’ont pas changé, et le rejet répond hélas souvent au rejet.
(--)
Partout en Europe, les Roms sont bien plus victimes de la délinquance que les autres populations. Destructions de biens, agressions racistes, sur lesquelles les autorités ferment bien volontiers les yeux
(--)
Quand un Rom viole la loi, c’est mal. Quand l’État viole la loi, c’est la France. Laissez tomber, c’est de l’identité nationale, vous ne pouvez pas comprendre.
(--)
Les causes premières de la délinquance, au-delà du mécanisme intime et personnel du passage à l’acte, qui fonde la personnalisation de la peine, sont la pauvreté (liée au chômage ou à la précarité de l’emploi ; un CDD est aussi rare dans une audience correctionnelle que la vérité dans la bouche d’Éric Besson), l’exclusion (qu’entraîne mécaniquement le fait d’être sans-papier, notamment), le faible niveau d’instruction (qui empêche d’accéder aux professions rémunératrices), outre le fait que la délinquance concerne surtout des populations jeunes (le premier enfant a un effet remarquable sur la récidive).
(--)
Le deuxième volet sera centré sur le droit des étrangers et portera sur les mesures actuelles d’expulsion, pour lesquelles le Gouvernement use selon les cas de deux méthodes : soit violer la loi, soit se payer votre tête.
à suivre donc - et l'analyse de ce monsieur est toujours instructive et pertinente.
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: alors   31.08.10 1:14

Alors qu'en pense notre pro-NS ? Qu'il s'exprime donc au lieu de s'en aller ou se taire! Qu'il dise pourquoi il est d'accord avec ce que prône son leader et fait son gouvernement, ou en quoi il pourrait les discuter; et pour le cas où comme d'autres personnes plutôt à droite, il s'indignerait: qu'il nous dise ce qu'il peut essayer de faire pour aider ces familles roumaine ou bulgare précitées, et d'autres.

C'est bien loin d'être une affaire franco-française (comme l'affaire Betancourt et consort), et ce n'est pas une affaire de droite ou de gauche, c'est une affaire humaine et de dignité, d'honneur même pour qui est fier d'être de la "patrie des droits de l'homme" - aujourd'hui rien moins que bafouée, et dont aussi on peut se demander jusqu'où ira-t-on ?
Après les Roms et gens du voyage, qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 456
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   31.08.10 16:58

Je reviens au départ .
A l'origine de tout ça il y a le discours de Grenoble . Ce discours est la suite de deux affaires :
1) les incidents de Grenoble , où il n'y avait pas de rom impliqué .
2) les incidents de Saint Aignan où il y avait bien des gens du voyage , mais ils étaient français .
Alors , pourquoi cette déviation ? Pourquoi tout ça a dégénéré en mouvement anti-roms ?
Il est vrai que le discours a donné le ton . Sans doute il est plus facile de faire des gesticulations spectaculaires avec des roms , en affichant des chiffres impressionnants d'expulsions .
Les incidents de Bordeaux ont fait couler moins d'encre . Là c'étaient des gens du voyage français , des commerçants ambulants . Un terrain a été trouvé pour les installer . Deux poids deux mesures .

Bakonyi

P.S. Excuses moi Bor . Tu sais que je te soutiens d'habitude . Mais s'acharner contre une personne comme tu le fais , je ne suis pas d'accord . On est libre de répondre ou non aux attaques .
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   31.08.10 21:04

Je voudrais ici vous parler des rroms.

Non pas ceux des clichés d' Europe occidentale mais ceux-là mêmes que je côtoie lors de mes séjours en Hongrie rurale. Je m'y frotte le plus possible pour essayer de les comprendre.

Je suis fils de forain (gens du voyage) et ces forains tapaient déjà sur le même clou, les gitans. Les gitans, c'est comme cela que l'on nommait les gens de cette communauté quand j'étais gosse.
Ma mère qui les portait plus dans son cœur, venait de chez les branques (comprenez les sédentaires que nous sommes à peu près tous ici).
Et, c'est bien là le paradoxe, les rroms de Hongrie sont aussi des branques pour les gens du voyage puisque le monde communiste les a sédentarisés.

Un nomade est prêt à bien des sacrifices pour garder sa liberté de mouvement, il choisit!

Les tsiganes hongrois vivent sans perspective et s'ils viennent chez nous ( chez eux en 2014), ce n'est pas pour courir les chemins mais pour y trouver la sécurité en quittant un ghetto pour un autre ghetto moins misérable.



La misère, le mot est lâché!
Connaissez-vous l'odeur de la misère?

Si oui , je vous invite à la commenter.

Lbd.
Revenir en haut Aller en bas
Manu
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 552
Age : 48
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   01.09.10 1:03

Manu a écrit:
La stigmatisation des rroms sert uniquement à faire d'une population non-française (donc plus facilement coupable pour les esprits nationalistes) les boucs-émissaires de l'échec de la politique sécuritaire depuis 2002.
Bakonyi a écrit:
A l'origine de tout ça il y a le discours de Grenoble . Ce discours est la suite de deux affaires :
1) les incidents de Grenoble , où il n'y avait pas de rom impliqué .
[...]
lebedias a écrit:

La misère, le mot est lâché!
Connaissez-vous l'odeur de la misère?

Si oui , je vous invite à la commenter.

Lbd.
Je reviens sur les incidents de Grenoble qui ont été à l'origine du tournant ultrasécuritaire xénophobe que nous connaissons.
Les "incidents" (avant les médias appelaient ça des émeutes) de Grenoble (effectivement sans rroms) sont une conséquence de deux facteurs.

- L'un est évoqué par lebedias : la misère. Car la Villeneuve de Grenoble, c'est un lieu de misère (et au moins ça, on ne peut pas le mettre sur le dos du gouvernement actuel), peu de gens y ont le moindre espoir de s'en sortir "normalement" et la seule société que les gens reconnaissent ce n'est pas la société française, même pas d'être "de la Villeneuve" mais d'être "de telle ethnie à la Villeneuve". Et ça, ça ne date pas d'hier : le regroupement ethnique date de la fin des années 70, les montées ont été peu à peu groupées par ethnie. On laissé créer des ghettos dans le ghetto.
Et quand d'autres s'en prennent à une personne du groupe, c'est le groupe qui se sent agressé. On ne reconnait pas la légitimité de la police (le commissariat a déserté vers 1980 à force d'agressions répétées avec cocktails Molotov) même si la "victime" est allée braquer un Casino.
A titre d'information, j'ai vécu à la Villeneuve depuis sa création en juin 1972 et durant 20 ans. J'y ai encore beaucoup d'amis.

- L'autre c'est la fuite en avant : On renforce la législation contre les délinquances et paradoxalement le taux de délinquance augmente, on voit de plus en plus souvent des "banlieues" s'enflammer. Comment interpréter cela ? La réponse aurait pu être de faire amende honorable et reconnaitre les erreurs de début de mandat de Sarkozy comme ministre de l'intérieur qui a voulu à grands renforts médiatiques incarner la suppression d'une politique qu'il qualifiait d'inefficace en terme de chiffre : la prévention de la délinquance. Le président a choisit au contraire d'intensifier une politique répressive mais comme il ne peut pas réellement aller plus loin que les extrêmes déjà atteints sans résultats, il a besoin de symboles. Il a choisi la politique du bouc-émissaire et d'agir concrètement et médiatiquement contre ce bouc-émissaire : les rroms. Il est d'ailleurs amusant de noter que cette "politique de sécurité" dont les rroms sont les victimes a été annoncée pour répondre aux émeutes de la Villeneuve... alors qu'il n'y a pas de rroms à la Villeneuve ! C'est dire à quel point la réponse apportée est indépendante du problème.
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   01.09.10 14:08

Comme quoi...Tout fait farine!


Faisant référence aux bons exemples de la France et de la Slovaquie*. Le parti Jobbik, candidat à la mairie de Miskolc mène campagne en annonçant la créations de camps pour les "récidivistes rroms".


*Pour rappelle, les communes slovaques de Michalovce et d'Ostrovany ont déjà construit un mur anti-rroms et celle Presvov en a un en projet à court terme.



http://www.cas.sk/clanok/142589/v-michalovciach-bude-mur-medzi-sidliskom-a-romskou-osadou.html



http://www.interet-general.info/article.php3?id_article=13021





Revenir en haut Aller en bas
Manu
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 552
Age : 48
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   01.09.10 15:53

Ce qui suit n'est pas spécialement pour les rroms, mais pour tous les nomades...
Il y a en France une loi qui impose aux communes de plus de 5000 habitants de prévoir une aire de stationnement pour les nomades leur assurant des conditions sanitaires décentes.
Cette loi (loi Besson du 5 juillet 2000) a normalement deux objectifs : permettre aux nomades d'aller et venir librement sur le territoire et de s'y installer dans des conditions décentes.
Cette loi permet aussi d'éviter des campements sauvages et illicites, campements susceptibles d'exaspérer les riverains.

Très peu de communes l'appliquent de peur d'attirer les populations nomades et préfèrent payer l'amende prévue en cas de non-respect de la loi.

Or, le motif d'expulsion des rroms est le plus souvent le "trouble à l'ordre public" provoqué par l'occupation illégale de terrains publics ou privés.

Le "trouble à l'ordre public", s'il est avéré n'est donc pas imputable aux populations nomades mais aux maires des communes qui n'appliquent pas la loi, car c'est du non-respect de leurs obligations légales que vient le fait que les rroms soient contraints d'occuper illégalement des terrains publics ou privés.

Ainsi ce ne sont pas les rroms qu'il convient de punir pour une faute qu'ils n'ont pas commise, mais les véritables coupables : Les maires des communes qui n'ont pas appliqué la loi Besson. C'est du bon sens en matière de justice que de punir les coupables et non les victimes.
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
Bakonyi
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 456
Age : 85
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   01.09.10 16:52

Oui lebedias , j'ai eu l'occasion de sentir la misère .
Je me contenterai d'évoquer l'aspect "physique " .
C'est un drôle de mélange . Dans mes souvenirs c'est composé de l'odeur d'oignon , d'ail , de rance , d'eau de javel , de poussière , de choux , de tabac froid . En un mot ça sent la misère .
Tristes souvenirs .
Bakonyi

Bien sur , Manu , mais qui en parle encore de cette loi ? A part les gens du voyage .
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   01.09.10 23:29

J'ose me permettre d'insister,
A lire et à relire!
http://www.interet-general.info/article.php3?id_article=14463
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   02.09.10 14:19

Manu a écrit:
Très peu de communes l'appliquent de peur d'attirer les populations nomades et préfèrent payer l'amende prévue en cas de non-respect de la loi.
ça revient (équivaut) à préférer construire un mur comme le lien précédent le montre!
on n'en est pas tout à fait là, mais c'est kif-kif point de vue mentalité
Manu a écrit:
Ainsi ce ne sont pas les rroms qu'il convient de punir pour une faute qu'ils n'ont pas commise, mais les véritables coupables : Les maires des communes qui n'ont pas appliqué la loi Besson. C'est du bon sens en matière de justice que de punir les coupables et non les victimes.
et oui, c'est la nouvelle mode de s'en prendre aux victimes plutôt qu'aux coupables
Il y a même des lois récentes - comme Hadopi - qui présument coupable et c'est à la victime de prouver son innocence

Pour en revenir au sujet:
http://www.senat.fr/lc/lc145/lc1450.html
La loi n° 2000-614 du 5 juillet 2000 relative à l'accueil et à l'habitat des gens du voyage, dite seconde loi Besson (--) les obligations des communes à l'égard de cette communauté
Qui en parle ? Fort peu en effet
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2010/2010-13-qpc/decision-n-2010-13-qpc-du-09-juillet-2010.48598.html

http://www.rue89.com/2010/09/02/roms-contre-les-restrictions-a-lembauche-le-village-dinsertion-164062
où on y apprend comment ça se passe...

http://vosdroits.service-public.fr/F805.xhtml
valable jusqu'en 2014


Dernière édition par bor le 02.09.10 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   02.09.10 14:26

Les évenements de Grenoble ont certes amorcé l'attitude mediatique ultra sécuritaire du gouvernement et ont été associés au meutre de Saint Aignan mi juillet.
Roms, gens du voyage, l'amalgame a été complet et a attisé la haine ordinaire... et la stigmatisation, délinquance/roms a fait le reste.
Il y a plus qu'un problème purement politique, à mon avis.
Pourquoi les roms, ces citoyens européens sont ils repoussés du vieux continent?

Un peuple méconnu, actuellement défendu par les institutions européennes
entretien avec Jean-Pierre Liégeois, fondateur du Centre de recherches tsiganes de l'université Paris 5

Arrow Lire l'interview de ce spécialiste


NB: des messages se sont insérés avant que je n'édite celui-ci, la pertinence de celui est sans doute contrariée,j'ai été trop occupée pour le finir et l'envoyer, pas grave!!




_________________


Dernière édition par pipacs le 02.09.10 21:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Manu
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 552
Age : 48
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   02.09.10 20:31

Dernier apport de la haine raciste "ordinaire" : notre ministre de l'intérieur vient de publier des chiffres de la délinquance en insistant sur la "hausse de la délinquance roumaine".
Pourquoi spécialement "roumaine" ?

D'abord, s'il avait parlé de délinquance des rroms, il tombait sous le coup de la loi sur l'incitation à la haine raciale alors qu'il a déjà été condamné récemment sous ce motif.
Ensuite, parce que beaucoup de français font l'amalgame "rroms", "roumains" quand on ne sait pas, 'est pareil !

Enfin, il parle de l'augmentation de 138% en un an d'un épiphénomène : la délinquance "roumaine" représente presque rien, les variations peuvent donc être énormes.

Il est à préciser (bien évidemment) qu'il a parlé de la "délinquance roumaine" en France mais totalement oublié de parler de la "délinquance suédoise", de la "délinquance burkinabée" comme de la "délinquance helvétique".... Si ce n'était pas une paraphrase pour contourner la loi sur l'incitation à la haine raciale, pourquoi aurait-il fait l'affront d'oublier ces pauvres suédois, burkinabés et suisses (ou autres nationalités) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   04.09.10 12:15

titre du sujet de cette page: les réactions à l'étranger... (au passage, il faudrait ajouter Bulgarie dans le titre ou enlever Roumanie, car le "problème" et les réactions est partout) et bien voilà:
http://www.hu-lala.org/?p=9458
Citation :
La ségrégation pour éviter « la guerre civile»
selon le jobbik - heureusement pas très agréé cette fois-ci par le fidesz
http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/08/31/la-france-donne-un-pretexte-a-la-bulgarie-pour-durcir-sa-politique-envers-les-roms_1404275_3214.html
Citation :
Concernant l'attitude de la France, Deïan est comme beaucoup de militants roms quelque peu embarrassé. "Jusqu'à présent, nous avons toujours considéré l'Europe, et parfois la France, comme notre principal alliée dans notre lutte contre les discriminations en Bulgarie", dit-il. "Aujourd'hui, les actions de la France vont servir de prétexte aux autorités bulgares pour durcir aussi leur politique envers les Roms. 'Puisque la patrie des droits de l'homme le fait, pourquoi pas nous ?', diront-elles. En deux mots, nous nous sentons trahis... J'espère que la Commission européenne corrigera le tir", poursuit-il.

Son confrère de l'association Roma de Stolipinovo est plus direct : "La politique actuelle de la France va nous faire perdre au moins vingt ans dans notre combat." Depuis son appartement de Sofia, qui est aussi le siège du journal tsigane Drom dromendar, Vassil Tchaprazov fulmine aussi. "Chez nous, tous les jours nous sommes confrontés au racisme, aux préjugés et aux amalgames. Mais lorsque la France s'y met, c'est le monde à l'envers. Vous savez qui des eurodéputés bulgares a élevé la voix contre l'expulsion des Roms à Strasbourg ? Le représentant du parti ultra-nationaliste et xénophobe, Ataka. Vraiment, merci la France."
Pauvres Roms - jetés de France à laquelle ils croyaient et haïs dans leur propre pays!!
J'ignore si on peut prévoir que d'autres communautés seront ainsi jetées de France (les "retours volontaires" ou forcés, c'est pareils pour moi, et je ne crois vraiment à ces retours "volontaires" sinon acceptation du moment pour ne pas subir davantage de brimades et d'humiliations, donc c'est excessif et faux sans doute de parler de volontariat), mais se poseraient pour elles le même problème aussi
Et si tel est le cas, un jour pourrait bien venir, que les Français aussi seront expulsés de ces pays - du moins certains...
Car pourquoi certains pourraient presser sur le boutons "expulsions" et pas d'autres ? Il serait bon de ce souvenir:
Citation :
"Ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse."
Cette maxime est souvent appelée la "Règle d'or". On la retrouve sous des formulations voisines dans la plupart des religions, philosophies ou cultures du monde. C'est la barrière que la morale dresse contre l'égoïsme et contre ceux qui pensent ne pouvoir réaliser pleinement leur liberté qu'en piétinant celle des autres.
http://atheisme.free.fr/Religion/Regle_or.htm

Oh! la belle Europe que voilà!... un vrai nid de guêpes!
Et surtout, quelle honte pour le pays dit des droits de l'homme!
Mais ce n'est pas nouveau, on avait déjà vu cela lors des expulsions de Tchèchènes en pleine guerre chez eux, et on le voit aussi pour les expulsions d'Afgans qu'on renvoie chez eux alors que... on envoie aussi des troupes fr pour libérer le pays!
Vraiment, c'est le monde à l'envers - plus rien n'a de sens.
Peut-être une explication à ce déclin, à ces délires, à cette honte:
http://blog.lefigaro.fr/education/2010/08/ce-pays-qui-ne-veut-pas-mourir-reflexions-sur-la-france-estivale.html
Citation :
Les Français voient enfler le spectre de la guerre civile, et que vient-on leur répondre ? Que les salauds, ce sont ceux qui s’inquiètent, et ceux qui veulent que le pouvoir politique agisse. Que ce pouvoir ne croit pas en ses propres décisions, et ne vise que sa perpétuation.
Sans les excuser, il faut bien chercher aussi l'origine de nos maux, comme il faut comprendre ceux des autres:
http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/08/31/dans-les-ghettos-roms-de-bulgarie_1404261_3214.html
Citation :
A la différence de la Roumanie voisine, la Bulgarie ne reconnaît pas le statut de minorité.
et cette info tout aussi honteuse que les autres:
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/09/02/forte-augmentation-des-taxes-dues-par-les-etrangers-en-situation-reguliere_1405980_3224.html
Citation :
La délivrance d'une première carte de séjour au titre de la "vie privée et familiale", coûte désormais 340 euros contre 300 euros avant le 24 juin, soit une augmentation de 13 %. Le renouvellement annuel des cartes de séjour temporaire ou la délivrance de duplicata a connu, lui, une augmentation considérable, de 57 %, passant de 70 à 110 euros.
(--) A titre de comparaison, la délivrance d'une carte d'identité française est gratuite, son renouvellement coûte 25 euros. La délivrance ou le renouvellement d'un passeport, valable dix ans, coûte entre 86 et 89 euros, selon les cas.
(--) une fois de plus, le gouvernement va chercher l'argent chez les plus pauvres et les plus précaires".
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   08.09.10 13:05



Expulsion des roms:Débats houleux au parlement européen.

Le 7 septembre, à Strasbourg, les parlementaires européens ont vivement critiqué la politique française d'expulsion des Roms, raconte le magazine allemand sur son site Internet. Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, qui n'a pas abordé le sujet de manière directe dans son discours devant le Parlement sur l'Etat de l'Union européenne, a été pris à partie. La commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding, a insisté pour sa part sur le fait que les Roms ne devaient par servir de "boucs émissaires".

Roms: la France montrée du doigt au Parlement européen

De Alain JEAN-ROBERT (AFP) – Il y a 15 heures

STRASBOURG (Parlement européen) — La France s'est retrouvée sur le banc des accusés mardi au Parlement européen en raison de sa politique à l'égard des Roms, jugée "inacceptable" par de nombreux élus mais qui semble en revanche en passe d'être bénie par la Commission européenne.

Les deux institutions de l'UE ont affiché leurs différences sur ce sujet sensible à l'occasion d'un débat sur la situation des Roms en Europe, organisé à Strasbourg à la suite des expulsions décidées par la France.

La commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding, a rappelé que les Roms ne devaient pas devenir des "boucs émissaires", mais elle s'est également déclarée satisfaite des "garanties" que lui a fourni le gouvernement français pour justifier sa politique de reconduction vers leur pays d'origine de citoyens roumains et bulgares.

"Grâce à un dialogue très intense entre la Commission européenne et les autorités françaises au cours des dernières semaines, une évolution certaine se dessine", a estimé Mme Reding.

"La France a bien expliqué qu'il n'y avait pas d'action ciblée contre les Roms", a-t-elle dit.

Le président de la Commission, José Manuel Barroso, qui avait rencontré lundi soir à Paris le président français Nicolas Sarkozy, a lui insisté sur les "obligations" qui s'imposent à tous les citoyens européens.

"Il faut toujours mettre l'accent entre la liberté de circulation et la sécurité. Sinon, nous aurons un danger d'exploitation de ces questions par des forces extrémistes qui pourront exploiter de façon populiste le sentiment d'insécurité", a-t-il dit.

A l'inverse, le chef des Libéraux au Parlement européen, Guy Verhofstadt, a mis en garde contre la "tentation populiste, parfois raciste", qui s'exprime selon lui en France et dans d'autres pays de l'UE.

Le chef de file des socialistes, l'Allemand Martin Schulz, a dénoncé lui "une chasse aux sorcières" contre les Roms.

Plusieurs élus se sont indignés de la clémence de Bruxelles à l'égard du gouvernement français.

Le socialiste autrichien Hannes Swoboda et la libérale roumaine Renate Weber ont déclaré être "consternés" par la position "inacceptable" de la Commission européenne. M. Swoboda a exprimé la crainte que demain, encouragés par la Commission, d'autres pays dont l'Italie ou la Hongrie expulsent les Roms qui se trouvent sur leur territoire.

La police italienne a démantelé mardi un campement de fortune où vivaient 250 Roms dans la périphérie de Milan (nord de l'Italie) alors que Rome a accéléré cette semaine le transfert des nomades vers des campements contrôlés et légaux.

Les groupes libéral, socialiste, vert et communiste du PE ont présenté des projets de résolution condamnant les expulsions de citoyens roumains et bulgares vers leur pays d'origine par les autorités françaises. Un vote doit intervenir jeudi.

Le groupe conservateur a également présenté un projet de résolution mais, contrairement aux autres, il ne condamne pas la France.

La seule élue d'origine rom du Parlement européen, la conservatrice hongroise Livia Jaroka a dénoncé "l'instrumentalisation politicienne" de la question rom par certains de ses collègues, visant notamment la gauche.

A Paris, le gouvernement français a dénoncé des propos "totalement excessifs" de certains députés européens.

"J'ai trouvé des propos, dans la bouche d'eurodéputés, totalement excessifs et injustes à l'égard de la politique de la France à l'égard des Roms", a affirmé le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, dans une déclaration à l'AFP.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés


Roms : pourquoi l'Europe s'inquiète
Arrow Lire ce point de vue du "Monde"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   08.09.10 14:04

Pour coller au plus près du fil que j'ai initié

06/09/10 16:29

Manifestation contre l'expulsion de Roms en Roumanie

BUCAREST (AP) — Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté lundi devant l'ambassade de France à Bucarest, ainsi qu'à Timisoara, dans l'ouest de la Roumanie, pour protester contre l'expulsion de Roms.

Certains manifestants brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Stop à Sarkozy" ou encore "Stop aux empreintes digitales". D'autres agitaient des fleurs blanches pour exprimer leur opposition à la politique de sécurité de la France.

Les manifestants ont également jeté à la poubelle des produits français, comme du vin, du maquillage et des aliments.

Selon la France, un millier de Roms ont été reconduits dans leur pays ces dernières semaines, avec une aide de 300 euros par adulte et 100 euros par mineur.

Mais le responsable d'une organisation de Roms à Timisoara, Leonard Bebi, a affirmé à Mediafax que certains Roms avaient été "trahis" avec des promesses mais n'ont pas reçu d'argent. AP




L’expulsion de membres de la communauté Rom de France suscite de nombreuses réactions dans la presse internationale. Entre scepticisme et indignation, les journaux condamnent largement la mesure.
Arrow La presse étrangère réagit.JDD du 20 août







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expulsion des roms vers la Roumanie les réactions hors de Fr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vermifuge, vomissement de vers.
» Transition vers une eau aux paramètres différents
» Question sur les vers de vase (nettoyé, à garder)
» Vers de vases
» Petit vers qui se balade sur la vitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Tziganes du monde-
Sauter vers: