Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La comtesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: La comtesse   17.04.10 11:36


sortie ce 21 avril en France...

La comtesse Bathory a fait tuer des dizaines de jeunes vierges et s'est baignée dans leur sang pour conserver sa beauté: autour de ce personnage sulfureux et légendaire de la Hongrie du XVIIème siècle, Julie Delpy a bâti un conte sur la solitude d'une femme dont la vie fut une tragédie.

En salles mercredi 21 avril, "La comtesse" ne se veut pas un récit fidèle de la vie d'Erzsébet Bathory, figure noire d'une des plus puissantes familles hongroises qui finançait largement la guerre contre les Turcs. Veuve encore jeune, elle va gouverner ses domaines d'une main de fer, suscitant la jalousie d'autres aristocrates avant de sombrer dans la folie.

A-t-elle fait assassiner 600 jeunes paysannes, persuadée que leur sang lui offrirait la jeunesse éternelle ? C'est ce qu'affirme sa légende qui l'a souvent rapprochée du comte Dracula: originaire comme lui de Transylvanie, elle a d'ailleurs racheté certaines de ses terres.

Le mythe de la comtesse monstrueuse est cependant contesté par certains historiens: avec sa mise à l'écart le roi de Hongrie a vu sa dette effacée et les autres grandes familles nobles ont pu se partager ses terres.

Une thèse du complot retenue par Julie Delpy qui a également écrit le scénario et interprète avec force le personnage principal. Pour elle, Erzsébet Bathory est "en un sens une victime: non seulement de la conspiration ourdie contre elle, mais aussi de sa propre folie, et finalement de son époque".

La réalisatrice, dont c'est le troisième long métrage, imagine qu'Erzsébet rencontre l'amour fou en la personne du comte Istvan Thurzo, beaucoup plus jeune qu'elle. Une idylle aussi brève que passionnée, à laquelle le père du jeune homme (William Hurt) met rapidement fin.

Délaissée, seule dans son château perdu au milieu de sombres forêts, elle se persuade de sa déchéance avant d'être saisie d'une démence meurtrière.

Si Julie Delpy a romancé l'histoire de la comtesse, le film restitue avec beaucoup d'authenticité, et des moyens modestes, le climat de l'époque. Une réussite due à la qualité de la photographie mais aussi aux remarquables costumes de Pierre-Yves Gayraud et aux châteaux forts parfaitement conservés de l'ex-Allemagne de l'Est.

"J'ai essayé de construire un personnage de femme complexe. Elle est à la fois folle et saine d'esprit, intelligente (...) Même si elle peut paraître forte, Erszébet est terriblement fragile", dit Julie Delpy.

Une dimension du personnage que l'on peine parfois à saisir tant la comtesse semble recluse en son monde, incapable de la moindre empathie, même avec celle qui fut sa maîtresse et sa principale conseillère, Anna Darvulia. Julie Delpy signe un film austère, parfois glaçant, aux scènes fortes, d'où toute sensualité semble absente. Elle a su habilement éviter les effets sanguinolants que le sujet favorisait, mais on est loin des "Contes immoraux" du Polonais Walerian Borowcyk, où Paloma Picasso incarnait en 1974 une comtesse Bathory nettement plus érotisée.

Erzsébet a finalement été traduite en justice. Son rang lui permet d'échapper à la mort. Abandonnée de tous, y compris de ses trois enfants élevés à Vienne, elle est condamnée à passer le restant de ses jours dans une pièce de son château dont toutes les ouvertures ont été maçonnées. Littéralement emmurée dans sa solitude.

© 2010 AFP

Une version slovaque de Juraj Jakubisko, le "Fellini de l'Est", est déjà sortie les écrans hongrois en janvier 2010, sous le titre minimaliste de « Báthory »


Les premières critiques sont assez unanimes sur la qualité du film de Julie Delpy. Personnellement j'ai déjà été conquise par "2 jours à Paris" autre réalisation de cette actrice réalisatrice.


Arrow En savoir plus sur Báthory Erzsébet Arrow et sur sa légende



_________________
Revenir en haut Aller en bas
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: La comtesse   20.04.10 1:09

merci pour l'info - voici une autre critique: http://www.filmdeculte.com/cinema/actualite/La-Comtesse-10568.html

http://www.telerama.fr/cinema/films/la-comtesse,401755,critique.php
Erzébeth Báthory (1560-1614)

Si on essayait de situer les choses historiquement et d'approfondir cela - du moins trouver des liens qui en parlent précisément ?
j'essaie d'esquisser - merci de compléter, et de corriger si nécessaire

on se situe parmi ces dates (vu wikipedia) - donc en pleine occupation turque-ottoman:
1541 : Occupation ottomane de Buda. La Hongrie se divise sous le contrôle des turcs et des Habsbourgs à l’Ouest.
1551 : les troupes autrichiennes pénètrent en Transylvanie à cause de la Convention de Nyírbátor (1549).
1596-1605 : guerre de Hongrie entre les Habsbourg et l'Empire ottoman marquée notamment par la bataille de Mezőkeresztes.
pour situer le lieu Mezőkeresztes - pour la bataille elle-même
1620 : Bataille de la Montagne Blanche, en Bohême.
1699 : Traité de Carlowitz : Départ des armées ottomanes, à l’avantage des Habsbourgs d’Autriche

en anglais, c'est plus riche qu'en fr (donc je supprime les maigres choses trouvées):
http://mek.oszk.hu/01900/01911/html/index.htm THE TURKISH AGE IN HUNGARY (1526-1699)
Le film se situe où géographiquement ?
en Transylvanie/Erdely? si oui, alors: http://mek.niif.hu/02100/02114/html/77.html
Voilà semble-t-il en fr des éclairages précis pour la période considérée par le film:
http://mek.niif.hu/02100/02114/html/92.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Transylvanie_historique - La Principauté de Transylvanie (XVIe-XVIIe siècles) - à compter du paragraphe 4

Julie Delpy Interview: La Comtesse


en principe la vidéo intégrée fonctionne, j'ai fait l'essai
cependant pour le cas où il y aurait un problème, voici le lien aussi:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm-61081/interviews/?cmedia=19099925

je n'ai pas vu le film, et autant le dire franchement, même si selon la critique il y a très peu d'hémoglobine: Delpy prend le contrepied total de cette histoire de bain de sang pour privilégier un certain minimalisme, effusions d'hémoglobine réduites à l'écran pour se concentrer sur les blessures, intérieures celles-là, de la comtesse (vu "mon" lien), je n'irai pas au cinéma pour cela - j'y vais de toute façon très rarement

néanmoins j'ai quelques commentaires à faire (et je vous invite à en faire autant à votre manière):
1) un tel sujet, est-il vraiment de 1er choix pour la culture hongroise ? - il me semble qu'il y a d'autres personnages de femmes qui mériteraient autant, sinon plus d'attention, que ce thème là déjà traité pas mal de fois dans l'histoire du cinéma - vu wikipedia

2) il est vrai que l'intention de la réalisatrice - elle-même actrice principale aussi, ce qui est tout de même une sacrée performance en soi! - se veut originale, comme tu le dis: Une thèse du complot retenue par Julie Delpy (--) Pour elle, Erzsébet Bathory est "en un sens une victime: non seulement de la conspiration ourdie contre elle, mais aussi de sa propre folie, et finalement de son époque".

Tout de même, si on choisit la thèse du complot, alors il vaudrait mieux la retenir complètement - ce qui est fait je ne sais plus où. Là, il y a mélange des genres: comme une recherche d'excuse à la mode psychanalytique... On reprend la légende, mais on lui donne un fondement justificatif! En poussant la logique, peut-être stupidement, j'interprêterais que c'est presque un encouragement: ô vous mesdames messieurs les criminels, ne vous gênez pas, y aura toujours dans la salle un avocat psycho pour vous excuser...

C'est plutôt ruiner la thèse du complot que de faire cela - ou ruiner toutes les belles tentatives d'explications...

3) et ce film sort en ce moment : hasard du calendrier, sans doute - mais hasard peut reluisant ni judicieux.... à moins que les frissons fassent recette: aimer avoir ou se donner la chaire de poule (lúdbőrzés) n'est sans doute pas un "sport" spécifiquement hongrois...

Enfin, il est vrai que tout cela n'est que... du cinéma et que je suis trop sérieux pour le traiter comme il se doit, moi qui ne suis guère cinéphile... N'empêche, y'avait mieux à faire comme choix dans l'histoire ou/et la culture féminine hongroise - selon mouâ... elephant


Dernière édition par bor le 26.05.12 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: La comtesse   20.04.10 9:39

D'abbord, merci pour ton post, ca me donne l'envie de voir ce film. Delpy, je l'ai vue dans Before sunrise, et, meme si elle ne m'a pas convaincu a part entiere, je l'ai trouvee interessante comme actrice

pipacs a écrit:
[color=darkred]
sortie ce 21 avril en France...
C'est ce qu'affirme sa légende qui l'a souvent rapprochée du comte Dracula: originaire comme lui de Transylvanie, elle a d'ailleurs racheté certaines de ses terres.
(m.s., Olahus)

Puis, une petite precision: le comte Dracula, il n'y en a eu pas. Sans doute, on peut parler de la legende du comte Dracula. Pourtant on ne peut pas ecrire "ses terres", mais "les terres du prince Vlad III l'Empaleur, qui a inspiré la legende du comte" .

amicalement

O.

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: La comtesse   20.04.10 10:16



Pour répondre à Bor, comme tu dis ce n'est que du cinéma et donc du divertissement , avec une caution "culturelle" puisqu'il met en scène un personnage historique et légendaire, et le cinéma c'est un travail d'artiste et c'est interessant de voir comment la sensibilité d'une réalisatrice femme aborde ce personnage. Et les films ayant pour sujet un morceau de culture e ou histoire hongroise sont si rarement proposés en France; alors.... moi je ne boude pas l'envie d'en parler et d'aller voir.

Ce personnage a inspiré pas mal de réalisateurs pour le meilleur et le pire
, Arrow Lire ici un autre article
Le film de Julie Delpy semble réunir des critiques positives quant à sa réalisation,son jeu d' acteurs et son côté très personnel d'envisager le personnage de la comtesse.
Pas de doute j'irai le voir!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La comtesse   Aujourd'hui à 11:54

Revenir en haut Aller en bas
 
La comtesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Begonia 'comtesse de montesquieu' (rhizomateux)
» COMTESSE C.J.
» Comtesse, berger allemand x colley de 2 ans (dép13)
» Clematis Comtesse de Bouchaud
» Comtesse de Noghera (Nabonnand-1902)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Arts et Culture-
Sauter vers: