Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 15 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: 15 mars   14.03.10 22:30



Ce 15 mars les hongrois fêtent leur nation. Arrow piqûre de rappel historique


Ce 15 mars, la Hongrie va célébrer le 162e anniversaire du soulèvement de 1848. Il n’était pas isolé, cette année-là l’Europe entière était en ébullition, on a appelé l’époque le Printemps des peuples ou Printemps des révolutions. D’un bout à l’autre du continent ce n’étaient que révoltes aux causes diverses, économiques, après la crise des années 1846-47 ou sociales, c’est le début de la révolution industrielle. Ailleurs, il s'agissait tout simplement d’aspiration à la liberté ou à l’émancipation.







photos Nagy Attila



jeux de lumières sur le musée national le 14 mars au soir sur Brahms revisité

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lebedias
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: 15 mars   15.03.10 22:50

La piqûre de rappel m'a fait très grand bien.
Pauvre de moi je n'avais jamais consulté le post No qui est pour le moins objectif, en ces temps de propagande...
Nous dirons donc une piqûre de fraicheur et de bon sens.
Kôszönöm
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: 15 mars   16.03.10 0:25

Citation :
Pauvre de moi je n'avais jamais consulté le post No qui est pour le moins objectif, en ces temps de propagande...

Cette fête nationale hongroise est en effet récupérée par les groupements nationalistes hongrois admirateurs de la "grande Hongrie" passée et donne souvent lieu à des débordements extrémistes, pour cette année dans un contexte économico/politique difficile, alors qu'il ne s'agit que d'une commémoration de la fin d'un assujettissement et d'une fête de la liberté et de la naissance d'une nation , je ne sais à ce jour si tout s'est bien passé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Manu
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 552
Age : 48
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: 15 mars   16.03.10 18:40

pipacs a écrit:
Cette fête nationale hongroise est en effet récupérée par les groupements nationalistes hongrois admirateurs de la "grande Hongrie" passée
Très étonnant quand on sait que la gestion de cette révolution a été la principale des nombreuses sources des crispations anti-hongroises des slaves de Grande Hongrie et donc à l'impossibilité de reformer cet état.

C'est durant les premiers mois de cette révolution que les croates et les slovaques sont passés du statut de soutiens à cette révolution au statut de premiers ennemis de la révolution (déclarations d'indépendance pour se séparer de la Hongrie, guerre contre la Hongrie, rattachement à l'Autriche et ce sont les régiments slaves - croates et slovaques de l'armée autrichienne qui mettent fin à l'indépendance hongroise dans le sang).

Cette révolution marque autant l'avènement de la Hongrie comme état-nation (bien qu'elle ne sera réellement indépendante qu'en 1918) que la fin de tout espoir de Grande Hongrie (malgré la double-monarchie de 1867-1918). Elle marque aussi l'avènement de la Slovaquie et de la Croatie comme états-nations qui n'obtiendront leur indépendance aussi qu'en 1918.

Étonnant donc que cette commémoration soit récupérée par les nostalgiques de frontières que la gestion de cette révolution a rendu impossibles.


Dernière édition par Manu le 17.03.10 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
Erika
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 09/12/2009

MessageSujet: Re: 15 mars   17.03.10 12:53

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, mon cher Manu...

Mais au moins à lire vos posts à tous, on apprend plein de choses et c'est ce que j'aime dans cet échange ! flower

Quant au fait que des extrêmes ramassent tout, s'asseyant allègrement sur l'histoire, c'est vrai partout, hélas.... y compris dans nos "vieilles" démocraties ! A force d'en oublier les "détails"... ils finissent par croire que c'est vrai ! Rolling Eyes

Et quand tu veux rétablir la réalité historique, on te regarde comme un dangereux "terroriste" lol!

Donc, nous comptons sur vous tous, pour rappeler régulièrement les détails de la grande Histoire.... afin qu'elle serve au moins à ceux qui lisent ces posts !

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: 15 mars   11.04.10 15:08

Même si ca soit un peut tard, je tiens a vous informer que la période de 15 mars ne s'est pas passée sans qque incidents en Roumanie voisine


->D'abbord, le 12 mars 2010, 300 maires et elus locaux des départements de Harghita, Covasna et Mures ont vote, dans l'Assemblée des Elus Locaux de la Pays des Sicules ont vote pour l'officialisation de la langue hongroise dans la région.



La situation des trois departements en Roumanie.


Les departements de Mures, Harghita et Covasna et la Terre Sicule. Les zones vertes sont populees avec une majorite ethnique hongroise, les bleus-les zones de majorite roumaine. La ligne orange, c'est la frontiere administrative proposee pour la Terre Sicule par le Conseil National Sicule (un rassemblement des sicules)
.


L'Assemblée n'est pas reconnue par la loi roumaine, et leur vote et sans conséquences légales. De plus, la langue hongroise est officielle de facto dans beaucoup de communes de la région, car la loi prévoit l'usage dans l'administration la ou la population minoritaire dépasse 20% de la population totale d'une commune.

Pourtant, si elle sert a rien, la déclaration du 12 mart agite les esprits, dans un pays ou beaucoup de majoritaires confondent autonomie sur des critères ethniques (ce qui demandent la plupart de politiciens de la minorité hongroise) avec l'indépendance, voir même la sécession de la Transylvanie entière.

->le 14 mars a Cluj/Kolozsvar (ville ayant une importante minorité hongroise) il y a eu une manifestation de Noua Dreapta (La Nouvelle Droite, organisation d'extrême droite roumaine) contre la "régionalisation de la Roumanie".

Au fait, ils protestaient contre un projet de loi initie par le principal parti hongrois, UDMR, qui prévoit que les département de Mures, Harghita et Covasna (ou il y a le plus d'ethniques hongrois) forment une région de développement a part entière. Ce projet, qui dessine également le reste de régions de développement de la Roumanie, fut approuvé par le Senat de Roumanie, mais il attend encore être approuvé par la Chambre des Députes et puis la promulgation par le président de la république.



La manifestation de l'extrême droite roumaine a rassemblée "plus de cent personne" et c'est passée sans incidents. Parmi les slogans, "La Roumanie, aux roumains", une ancienne devise ultranationaliste de l'entre deux guerres. Ultranationaliste car, pour les nationalistes (et pas seulement), roumain signifie ethnique roumain, et pas citoyen.

-> Le 15 mars, toujours a Cluj-Napoca/Kolozsvar a l'occasion des manifestations en honneur de la Revolution Hongroise, qui rassemblait divers représentants de la minorité hongroise, il y a eu aussi un groupe de membres du Peloton Sicule de la Nouvelle Magyar Garda et du HVIM

Les manifestants portaient des drapeaux arpadiens et une pancarte avec le texte "La Terre Sicule n'est pas Roumanie" en hongrois, avec caractères latins et runes sicules.


source photo



Un extrémiste fut arrête par la police car il portait une insigne nazie. Mais le pire c'est que dans la même manifestation, bien que dans des groupes séparées, furent présents aussi des politiciens "respectables", tel que le ministre de la Sante, Cseke Attilla (membre de l'UDMR). Inutile a dire que

1) Beaucoup de roumains ne font pas différence entre les partis modérés, tels que l'UDMR ou même PCM et les extrémistes (HVIM, Magyar Garda).

2) Dans ce contexte, après ces incidents, c'est même plus facile pour les ignorant de croire que tous politiciens hongrois de Roumanie, voir tous les minoritaires hongrois, sont des extrémistes.

3) Les message de condamnation prononcée apres cet incident par divers membres de l'UDMR vis-à-vis des extrémistes ne sert a rien. Le mal a ete deja fait pour l'image de la communauté hongroise de Roumanie, dont la plupart des membres ne sont pas des extrémistes.[b]


Cseke Atilla, le ministre roumain de la Sante, membre de l'UDMR et participant a la manifestation de 15 mars a Cluj-Napoca.

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 15 mars   Aujourd'hui à 5:58

Revenir en haut Aller en bas
 
15 mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vallée du Mars
» Reportage sur l'élevage, samedi 22 mars sur TF1
» Ophrys exaltata marzuola (Ophrys de Mars )
» Retour Dijon, 20 mars, avec l'Alfa Classic Club
» pouilles début mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: