Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ágnes Vanilla - Hongrie + trésors anciens ou modernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bor
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Ágnes Vanilla - Hongrie + trésors anciens ou modernes   11.02.10 1:32



son interprétation du poème Óh szí­v Nyugodj de Jozsef Attila:

Jozsef Attila a écrit:
Óh szí­v Nyugodj

Fegyverben réved fönn a téli ég,
kemény a menny és vándor a vidék,
halkul a hó, megáll az elmenô,
lehellete a lobbant keszkenô.

Hol is vagyok? Egy szalmaszál nagyon
helyezkedik a csontozott uton;
kis, száraz nemzet; izgágán szuszog,
zuzúdik, zizzen, izzad és buzog.

De fönn a hegyen ágyat bont a köd,
mint egykor melléd: mellé leülök.
Bajos szél jaját csendben hallgatom,
csak hulló hajam repes vállamon.

Óh szí­v! nyugodj! Vad boróka hegyén
szerelem szólal, incseleg felém,
pirkadó madár, karcsu, koronás,
de áttetszô, mint minden látomás.
le poème est chanté 2 fois de suite


Citation :
Ö coeur, apaise-toi!

Là-haut, un ciel rêve des armes:
Durcit le firmament, erre le paysage...
La neige s'assoupit, vois : le passant s'arrête,
Son haleine est un mouchoir qui jaillit.

Où suis-je déjà ? Le brin de paille s'agite
Pour trouver sa place au sentier ossifié:
Infime création sèche, il renifle et frémit,
Trépide et turbule, sue et sursaute.

Mais à la cime, le brouillard défait son lit;
Je m'assieds en son sein comme jadis près du tien,
J'écoute en silence douloir un vent de douleur...
Seuls mes cheveux épars volent à mes épaules.

Ö coeur, apaise-toi! A la pointe du genévrier
L'amour me parle, me taquine et me nargue...
Oiseau du point du jour, svelte et couronné,
Mais translucide aussi... car il est Vision.

p390 du livre "Aimez-moi" --- vu note p 625: traduction par Georges Kassai et Zeno Bianu -- Poème composé fin 1928

http://www.agnesvanilla.hu/
http://www.agnesvanilla.hu/hu/index.php

http://www.zeneszoveg.hu/performer.php?pc=191
texte des chansons et parfois vidéo correspondante

J'aime bien l'une de ses plus récentes chansons : Titkaid = Tes secrets
http://www.zeneszoveg.hu/dalszoveg/42102/agnes-vanilla/titkaid-%28ne-higgy--nekem%29-zeneszoveg.html



Découvrir aussi d'autres chanteuses :arrow:http://centraleasteurope.bbfr.net/t2276-varietes-contemporaines
_________________________________

trésors hongrois en langue hongroise pour la plupart - à néanmoins découvrir ou redécouvrir

http://pihgy.hu/?q=pi/taj/ped_szakkonyvtar/mediatar/encyclopaedia_humana_hungarica_sorozat
Encyclopaedia Humana Hungarica -- les 4 premiers dossiers sont en trilingue, mais pas les autres!!!

http://mek.niif.hu/02100/02152/html/
MAGYAR NÉPRAJZ

http://mek.oszk.hu/02100/02115/html/
MAGYAR NÉPRAJZI LEXIKON

http://mek.niif.hu/04700/04727/html/index.html
A MAGYAR SAJTÓ TÖRTÉNETE

http://mek.niif.hu/01600/01671/html/index.html
A MAGYAR NÉP MÛVÉSZETE

http://mek.niif.hu/02000/02065/html/index.html
MAGYAR SZÍNHÁZTÖRTÉNET

http://mek.niif.hu/03600/03630/html/index.htm
MAGYAR ÍRÓK ÉLETE ÉS MUNKÁI
plus complet (1000–1990) http://mek.niif.hu/00300/00355/html/index.html

http://www.pim.hu/ musée Petôfo de la littérature
http://www.pim.hu/object.90867f8f-d45e-40f9-8a6b-fe0034f0db87.ivy - oeuvres d'écrivains

http://membres.multimania.fr/clary/hu/omgy/omgy.html
Textes en vieux hongrois (avant 1500-1550)

http://mek.oszk.hu/ -- là dedans, il y a plein de choses passionnantes en maints domaines à (re)découvrir!

http://mek.niif.hu/00500/00595/html/index.htm
EPICS OF THE HUNGARIAN PLAIN
FROM JÁNOS ARANY

http://mek.niif.hu/00800/00893/html/doc/c400111.htm
SZILÁGYI: A MAGYAR NEMZET TÖRTÉNETE
(pas facile de passer d'une page à l'autre...)

flower
http://www.brukenthalmuseum.ro/breviar/index.html
j'ai trouvé en fr une présentation de ce bréviaire à la page 7:
http://www.anticartmagazin.ro/revistepdf/revista18.pdf
flower
http://www.mnar.arts.ro/galerii/EN_europeana.php
voilà une riche idée qui va m'encourager à découvrir non seulement les oeuvres présentées en Roumanie,
mais aussi en Hongrie:
http://www.wga.hu/keptar/
http://hu.wikipedia.org/wiki/Corvin%C3%A1k
http://centraleasteurope.bbfr.net/arts-et-culture-f12/les-musees-de-budapest-t1950.htm
http://centraleasteurope.bbfr.net/arts-et-culture-f12/musees-t1747.htm
http://70gigapixel.cloudapp.net/
et en Europe:
http://www.routard.com/mag_dossiers/id_dm/77/grands_musees_d_europe.htm
à la liste précédente j'ajoute:
http://www.picturalissime.com/musee_paris_france.htm

des extraits d'un bel ouvrage sur les Arts et traditions à la maison (en France):
http://oleotransition.newfreeforum.com/t312-arts-et-traditions-a-la-maison-de-john-seymour

http://www.france-pittoresque.com/
http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5581
http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5646

http://aflit.arts.uwa.edu.au/FEMECoriginal.html
http://www.lexilogos.com/bibliotheque.htm

En vacances avec Tzigania Tours http://tzigania.com/tours.htm
flower


http://fr.wikipedia.org/wiki/Gesta_Hungarorum

http://lacito.vjf.cnrs.fr/colloque/diaporamas/buhrer-thierry2.pdf
Les Hongrois en Europe: derniers “envahisseurs” venus des steppes ?
Citation :

source: http://www.poczytaj.pl/okl/71000/71603.jpg
Ce "Kódex" (manuscrit du moyen âge) fut écrit par Anonymus, (Frère Péter)

_______________________________________
Bánk Bán

http://hu.wikipedia.org/w/index.php?title=Speci%C3%A1lis%3AKeres%C3%A9s&search=B%C3%A1nk+ban&go=Menj
Bánk Bán - c'est une pièce de théâtre (1815) devenue opéra (1861) et finalement film:
http://www.youtube.com/watch?v=jSw62SZHqvA&feature=related
sous-titré en anglais
compositeur: Ferenc Erkel http://fr.wikipedia.org/wiki/Ferenc_Erkel __ plus riche en ho: http://hu.wikipedia.org/wiki/Erkel_Ferenc

A l'origine, Bánk Bán http://mek.niif.hu/00700/00723/00723.htm
est un drame écrit par Katona József (1791-1830) http://hu.wikipedia.org/wiki/Katona_J%C3%B3zsef
écrit en 1815, l'oeuvre passe presque inaperçue, mais le 15 mars 1848 le premier acte de la pièce est joué

résumé: Tout va mal au royaume de Hongrie (en 1213): le roi est en campagne, abandonnant le royaume à une femme – étrangère, évidemment - assoiffée de pouvoir et de plaisir, dont le frère abuse, avec sa complicité, de celle d’un palatin valeureux, qui en deviendra folle. Le palatin – alias Bank Ban – tuera la reine infâme mais mourra lui aussi, de douleur.
Citation:
Bank Ban est d’abord un opéra national, avec csardas et cymbalum. Mais la scène de folie de Melinda, avec ses chapelets de vocalises, rappelle de très près toutes les scènes de folie de l’opéra européen. Et le Hongrois Erkel, comme le Polonais Moniuszko, connaît visiblement sur le bout des notes les répertoires français et italiens. Sa musique est bien faite, pleine d’élan, d’une grande générosité mélodique, parfois un peu facile, mais pouvant témoigner d’une réelle finesse dans les combinaisons instrumentales – comme Moniuszko, encore une fois. Tout cela s’écoute avec un évident plaisir et beaucoup se réjouiront de découvrir une grande figure de la musique hongroise, éminent pianiste et excellent chef d’orchestre, qui révéla à ses compatriotes la Neuvième Symphonie de Beethoven et dirigea jusqu’à sa mort l’Opéra de Budapest. (...)
(source: Critique de Didier van Moere dans L'Avant-Scène Opéra: 11et12/2004 - concernant le CD: Teldec 0927-44606-2 (2 CD). )

parmi les airs célèbres de cet opéra Hazám, hazám = Ma patrie, ma patrie:
http://www.youtube.com/watch?v=Hgz4dGqzuwI&feature=related
Placido Domingo chante ma patrie en hongrois)

http://www.zeneszoveg.hu/dalszoveg/12769/bank-ban-%28opera%29/hazam-hazam-zeneszoveg.html
Simándy József - ténor hongrois http://hu.wikipedia.org/wiki/Sim%C3%A1ndy_J%C3%B3zsef

Le texte de cet air célèbre ne se trouve pas dans le texte original de Katona.
Egressy Béni http://hu.wikipedia.org/wiki/Egressy_B%C3%A9ni est l'auteur du livret (= texte) qui, après encore quelques adaptations, a servi de support à la partition musicale de Ferenc Erkel
Mais au XXe siècle il y a eu encore des adaptations, en particulier celles de
Nádasdy Kálmán http://hu.wikipedia.org/wiki/N%C3%A1dasdy_K%C3%A1lm%C3%A1n
Oláh Gusztáv http://hu.wikipedia.org/wiki/Ol%C3%A1h_Guszt%C3%A1v

pour en savoir plus:
http://www.opera-vilag.hu/hirek_teljes.+opera=multim%C3%89dia++iii++++%C3%81tdolgozas+kontra+eredeti-22.html

http://translate.google.fr/translate?js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=1&eotf=1&u=http%3A%2F%2Fwww.opera-vilag.hu%2Fhirek_teljes.%2Bopera%3Dmultim%25C3%2589dia%2B%2Biii%2B%2B%2B%2B%25C3%2581tdolgozas%2Bkontra%2Beredeti-22.html&sl=hu&tl=fr

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

il y eut André Kertész (né Andor Kertész) http://centraleasteurope.bbfr.net/t2162-exposition-kertesz?highlight=Kert%E9sz
et vit toujours Imre Kertész http://fr.wikipedia.org/wiki/Imre_Kert%C3%A9sz prix nobel de littérature en 2002

Son discours à Stockholm:
http://flora.over-blog.org/article-21307797.html (1)
http://flora.over-blog.org/article-21355528.html (2)
http://flora.over-blog.org/article-21506062.html (3)
http://flora.over-blog.org/article-21608993.html (4)
http://flora.over-blog.org/article-21703729.html (5)
http://flora.over-blog.org/article-21798267.html (6)
http://flora.over-blog.org/article-21869029.html (7)
http://flora.over-blog.org/article-21933778.html (-8 )
http://flora.over-blog.org/article-22089020.html (9)

http://bibliobs.nouvelobs.com/20090508/12372/imre-kertesz-auschwitz-a-ete-mon-ecole
Imre Kertész: «Auschwitz a été mon école»
interview paru le 7 mai 2009
extraits:

Citation :
Le Nouvel Observateur. - Selon vous, Auschwitz oblige à penser la «négativité» de l'humain. Que voulez-vous dire par là?

Imre Kertész. - L'Holocauste est différent des autres génocides. Parce qu'il a eu lieu au sein de la civilisation chrétienne. Ce qui est arrivé a ruiné de manière spectaculaire toutes les valeurs qui avaient cours jusqu'alors. C'est rare d'assister à un traumatisme humain universel de cette nature.
Citation :
N. O. - Vous expliquez avoir mieux supporté le traumatisme des camps de concentration que des écrivains comme Romain Gary, Jean Améry ou Primo Levi parce que vous avez ensuite vécu sous le communisme. N'est-ce pas paradoxal?

I. Kertész. - Enfant, je n'avais connu qu'un régime totalitaire. Du coup, quand je suis revenu en Hongrie, ce n'était pas si difficile pour moi de comprendre ce qui était en train de se tramer. Les indices étaient les mêmes. J'ai vu comment on transformait l'humain en rouage d'une machinerie. J'ai vécu l'insurrection de Budapest en 1956. Dans ces situations, personne ne veut réfléchir, on veut juste vivre. Tout était mensonge, le monde entier était mensonge. Mais la plupart ont gardé la raison dans cette absurdité. Moi, j'avais le sentiment que mon identité était déformée, que j'avais perdu ma normalité. Mais je n'arrivais pas à en trouver l'explication. Je me demandais si mon «anormalité» était devenue la normalité. Ou si j'étais devenu un autre.
Citation :
N. 0. - Vous écrivez en hongrois, mais vous vivez à Berlin. Pourquoi?

I. Kertész. - Quand je compose mes livres en hongrois, je le fais dans une langue où mes récits sur l'Holocauste ne sont pas très bien acceptés. Les Hongrois ont été tellement blessés dans leur sentiment national qu'il est très difficile de discuter de l'Holocauste en Hongrie. C'est un peuple ambivalent. D'un côté, ils érigent des monuments à la gloire de leurs artistes et, de l'autre, ils ne veulent surtout pas entrer dans leur oeuvre.
Citation :
N. 0. - Vos essais sont aussi une réflexion sur le fait d'être juif sans être croyant...

I. Kertész. - On ne trouve jamais la paix. On est déchiré. Toute la situation est étrange. Un juif qui vit en Europe n'est plus vraiment juif puisqu'il y a un Etat juif prêt à prendre tous ceux qui sont nés juifs. Je ne serai jamais citoyen juif. Je ne serai jamais religieux. Je vis en Europe, et je me considère comme un Européen. Car s'il y a un seul espoir, c'est l'Europe. J'aime cette culture. Je crois que j'ai écrit une oeuvre européenne. Et ce déchirement d'être juif, j'essaie d'en faire un motif littéraire. Surtout pas nationaliste, ni fanatique, ni politique.
Citation :
N. 0. - Sur quoi écrivez-vous en ce moment?

I. Kertész. - J'écris mon dernier livre sur le fait qu'il faut accepter de mourir.
ooooooooooooooooooooooooooooooooo

http://centraleasteurope.bbfr.net/t2099p15-site-sur-la-hongrie-idee
Suggestions de l'étranger que je suis: ma foi et fougue sont aussi vaines et absurdes que le reste - passe ton chemin, dit le Silence!...
Revenir en haut Aller en bas
 
Ágnes Vanilla - Hongrie + trésors anciens ou modernes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hedychium 'Vanilla Ice' , quelle splendeur!
» au secours je m en sors plus !!!!!!!!
» Les dessous de la Carte aux Trésors
» Vanilla planifolia
» Help chien en Hongrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Arts et Culture-
Sauter vers: