Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce 9 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Ce 9 mars   08.03.08 16:16





Ce dimanche 9 mars, un référendum contre le gouvernement en Hongrie?.

Le 9 mars, la Hongrie tiendra un référendum proposant d'abolir les frais pour l'accès au système de santé et à l'éducation supérieure, une mesure introduite l'an dernier par le gouvernement. Le chef de l'opposition Viktor Orbán, qui a obtenu ce référendum, veut en faire un vote pour ou contre le gouvernement Premier ministre Ferenc Gyurcsány. Ervin Tamás analyse la situation. "Le gouvernement et l'opposition n'entretiennent plus de relations normales. Celles-ci sont le reflet d'une société fortement divisée, de la haine qui envahit la sphère privée et des émotions qui s'affichent dans la rue. Naturellement, nombreux sont ceux qui pensent que cette agitation s'éteindra une fois que le Premier ministre aura quitté la scène, ce qui pourrait se produire si le 'oui' l'emporte à une très forte majorité. (...) Dans tous les cas, toutes les personnes concernées interpréteront le résultat à leur guise, mais tout cela n'est rien d'autre qu'un échec retentissant et un autre référendum sera peut-être organisé prochainement."

Arrow Article complet du Népszabadság

D'une part, il s'agira de se prononcer pour le maintien ou non du forfait de 300 forints (1,20 euro) demandé par les médecins aux patients lors de consultations autrefois gratuites. Cette mesure impopulaire a été introduite l'an dernier pour réduire le trou de la sécurité sociale et inciter les Hongrois à ne pas abuser des prescriptions médicales. D'autre part, la population se prononcera aussi sur le maintien, ou non, des frais d'inscription dans les universités hongroises, une autre réforme décidée il y a quelques mois.

Dans les deux cas, le Fidesz appelle évidemment les électeurs à voter «non », dénonçant les mesures d'austérité budgétaire souhaitées par le gouvernement Gyurcsany. Ce dernier a fait du redressement des comptes publics sa priorité, dans le but de faire adhérer son pays à l'euro en 2011 ou 2012. Les déficits publics ont atteint un taux record de 9,2 % du produit intérieur brut (PIB) en 2006, avant de retomber aux environs de 5,7 % en 2007. L'objectif est de redescendre à 4 % cette année, avant de satisfaire au critère de Maastricht (3 %) en 2009.

L'intention de l'opposition est claire : depuis septembre 2006, le Fidesz exige la démission du premier ministre, qui avait caché aux électeurs hongrois l'état réel de l'économie, avant d'être trahi par un enregistrement audio dans lequel il avouait avoir «menti du matin au soir» aux Hongrois.

Alléger la fiscalité du travail

Ferenc Gyurcsany a démenti toute éventualité de démission, préférant réduire la portée politique du référendum. Celui-ci n'aurait «aucune signification», selon son porte-parole David Daroczi, dans la mesure où il ne porte que sur certaines réformes précises, et non sur l'intégralité d'entre elles. Ainsi, une mesure importante, l'ouverture programmée de l'assurance-maladie au secteur privé, qui mettrait fin de facto au monopole d'État, n'est pas soumise à l'opinion des Hongrois.

Le gouvernement préfère insister sur un projet de loi en préparation, qui vise à alléger la fiscalité du travail à hauteur de 750 millions d'euros, soit l'équivalent de 0,8 % du PIB hongrois. Présenté au Parlement sans doute en avril, il doit juguler le lent déclin de la compétitivité en Hongrie, jugée de moins en moins attractive pour les investissements étrangers à cause de sa politique fiscale et de l'agitation politique.
Article du Figaro


_________________
Revenir en haut Aller en bas
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Ce 9 mars   10.03.08 11:11




"La population invitée hier par l'opposition à se rendre aux urnes pour donner son avis sur les réformes de santé et universitaires mises en place l'année dernière a exprimé son désaccord. Les électeurs de droite se sont largement rendus dans les bureaux de vote contrairement à ceux de gauche mal à l'aise depuis un an et demi. Nombreuses aussi furent les personnes âgées concernées par les réformes de santé qui se sont déplacées. En province, où les principales régions sont à droite, la participation a été importante. En revanche à Budapest, la différence entre les oui et les non fut moins importante que dans le reste du pays."
Arrow Suite de l'article du "petit journal"

Arrow Tous les résultats ICI

Que va devenir le gouvernement hongrois après cette lourde défaite??


_________________
Revenir en haut Aller en bas
pa pa py
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 61
Localisation : canigou-FRANCE-
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Ce 9 mars   10.03.08 12:27

Citation du jour du [10 Mars 2008]:Saint VIVIEN-
Il ne dépend que de nous de suivre la route qui monte et d'éviter celle qui descend.
[Platon]

Coucou Pipacs,
Les européens ont beaucoup voté ce dimanche:HONGRIE-ESPAGNE-FRANCE.
Votre référendum...vu d'ici,rapidement, par un citoyen de base... me paraissait FAVORABLE pour votre économie.
Encore une FOIS...le REFERENDUM est DIFFICILE à manier....comme nous en FRANCE pour la constitution.....il n'y a que les ....qui votent NON??
Hier pour commenter les élections municipales..on demandait...à....Laurent FABIUS....un artisan du NON à visée personnelle....ou en était le plan B qu'il nous proposait alors....le présent est le présent...le passé est le passé..a-t-il répondu.....ou l'art de se défiler de ses responsabilités.....comme le sang contaminé...

J'ai demandé à OLAHUS....si tabor était un patronyme d'origine hongroise...si tu es hongrois?....peux-tu me répondre?..merçi


cccpa pa py encore Sétois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.adalcadie.romconvert.ro/loc.aspx
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Ce 9 mars   10.03.08 21:48

Smile Papy, bonjour à "Cette"! les reférendums sont différents suivant les contextes politiques de chaque pays, mais sûr on demande un "igen" ou "nem"....

Des commentaires de la presse hongroise sur cette élection hongroise qui met en échec le gouvernement actuel :
souce "Courrier International"



A ce réferendum sur les réformes économiques du gouvernement "social-libéral", celles-ci devaient notamment rendre payantes les consultations médicales, privatiser la sécurité sociale et introduire des frais de scolarité pour les étudiants.
Près de 83 % des électeurs ont voté contre, et seulement environ 17 % pour. La participation s'est établie à un record pour un référendum : 50,49 %.

Commentaires de 3 journaux hongrois orientés politiquement diversement:

Le plus grand quotidien du pays, proche du gouvernement, Népszabadság, commente l'événement avec amertume. "Un référendum pareil – qui demande aux citoyens s'ils veulent payer ou non – ne peut obtenir qu'un résultat. Voilà pourquoi on ne doit pas l'organiser. Le Conseil constitutionnel l'a autorisé comme un mauvais arbitre. S'il est possible de jouer un match où le résultat est prédéterminé, cela tue le jeu, mais la République n'est pas un jouet."

La webzine indépendant Index renvoie dos à dos les chefs du gouvernement, Ferenc Gyurcsány, et du principal parti de droite, Fidesz, Viktor Orbán. "Ce référendum organisé à l'initiative des fidèles de Viktor Orbán ne répond certainement pas aux questions qu'il pose. La Fidesz a compris que, entre le discours de Balatonöszöd [dans lequel, en mai 2006, le Premier ministre a avoué qu'il avait menti aux électeurs pour gagner les élections législatives] et les tentatives de réforme, il avait une excellente occasion de donner une grande claque à Ferenc Gyurcsány. Dont la popularité baisse à vitesse grand V. Ce dernier a fait exactement la même chose en 2004."

Le quotidien de centre droit Magyar Hírlap demande quelles seront les conséquences de ce référendum pour les réformes. "Avant les élections législatives [en 2006], le gouvernement s'est tu sur la situation réelle des finances publiques, et il n'a pas révélé les démarches qu'il s'apprêtait à prendre concernant la santé publique. Les électeurs viennent de le rejeter pour ses méthodes. Pour le dire crûment : la politique gouvernementale vient de tomber. Dans ces conditions, le gouvernement peut-il rester en place ? Il y en aura certainement qui diront que c'est une vétille. Mais si les partis de la coalition ont encore une once d'honnêteté, ils doivent reconnaître leur échec. Et admettre que la politique actuelle ne peut être poursuivie en l'absence de son pilier : la confiance du peuple."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce 9 mars   Aujourd'hui à 23:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce 9 mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vallée du Mars
» Reportage sur l'élevage, samedi 22 mars sur TF1
» Ophrys exaltata marzuola (Ophrys de Mars )
» Retour Dijon, 20 mars, avec l'Alfa Classic Club
» pouilles début mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: