Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 loi anti-"Roumains" en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 106
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: loi anti-"Roumains" en Italie   07.11.07 14:00

Vous avez entendu les nouvelles ces jours-ci, voilà par exemple dans Le Monde l'éditorial d'hier (qui donne comme bon exemple les députées hongroises d'ethnie rom):
Citation :
Au même moment, entrait en application le décret-loi adopté dans l'urgence permettant l'expulsion sans procès ni recours de citoyens de l'UE qui "contreviennent à la dignité humaine, aux droits fondamentaux de la personne ou à la sécurité publique".
[...] Dans la presse transalpine, "roumain" est devenu synonyme de "rom"
La formulation est tellement vague que tous ceux qui vivent dans des conditions précaires de travail ou de logement peuvent se sentir visés...
-- Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://afhmp.francehongrie.org/
djilia
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Nombre de messages : 640
Localisation : sud est france
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   07.11.07 21:43

no comment, c'est affligeant
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
pipacs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   07.11.07 22:25


Portrait réalisé sur gravure sur bois Gabriel Papapietro Paris France



Sad Evidemment navrant amalgame que ces attitudes xénophobes....


Móhácsi, la caution rom du Parlement
06/11/07 | Loup Besmond de Senneville. Journal Europa.

Viktória Mohácsi, eurodéputée hongroise d'origine rom, parle de son action en faveur de sa communauté. Entre volonté et impuissance.

Arrow Son interview ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leelou
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   08.11.07 23:39

x


Dernière édition par Leelou le 24.06.15 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alalalalexandra
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   09.11.07 20:19

Leelou a écrit:
soit les journalistes sont stupides soit il le font expres

soit ils disent ce que les politiciens (qui proposent et votent ces lois ou se font élire sur un programme raciste) ont envie qu'ils disent...

bien le bonsoir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Leelou
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   09.11.07 20:32

x


Dernière édition par Leelou le 24.06.15 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Töhötöm
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 665
Localisation : Loir et Cher (France) ..... Dans mon coeur en Hongrie....
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Un manifeste d’écrivains, d’artistes et d’intellectuels   05.12.07 17:29

Bonjour,

Je vous indique le texte de la pétition mise en place en Italie.

Le triangle noir
Violence, propagande et déportation.
Un manifeste d’écrivains, d’artistes et d’intellectuels contre la violence sur les roms, les Roumains et les femmes.



L’histoire récente de ce pays est une succession de campagnes d’alarmes, toujours plus rapprochées et entourées de vacarme. Les cloches sonnent à la volée, les paroles des démagogues allument des incendies, une nation aux nerfs à fleur de peau répond à chaque stimulus en créant des “urgences” et en montrant du doigt des boucs émissaires.

Une femme a été violée et tuée à Rome. Le meurtrier est certainement un homme, peut-être un Roumain. Roumaine est la femme qui, en se couchant sur la route pour arrêter un autobus qui ne rallentissait pas, a essayé de sauver cette vie. Le crime odieux secoue l’Italie, le geste d’altruisme est oublié.

La veille, toujours à Rome, une femme roumaine a été violée et presque tuée par un homme. Deux victimes d’égale dignité? Non: de la deuxième, on ne sait rien, rien n’est publié dans les journaux; de la première, on doit seulement savoir qu’elle est italienne, et que l’assassin n’est pas un homme, mais un Roumain ou un rom.

Trois jours plus tard, à Rome toujours, des nervis encagoulés attaquent à coup de barres et de couteaux quelques Roumains à la sortie d’un supermarché, en blessant quatre. Aucun journaliste à côté du lit des blessés, qui restent sans nom, sans histoire, sans humanité. De leur état de santé, on ne fait plus rien savoir.

A partir de ces affaires se déchaîne une hallucinante criminalisation de masse. Un est coupable, donc tous le sont. Les forces de l’ordre évacuent le bidonville où vivait le présumé assassin. Deux cents personnes, dont des femmes et des enfants, sont jetées à la rue.

Ensuite ? Haine et soupçon alimentent des généralisations: tous les Roumains sont Roms, tous les Roms sont des voleurs et des assassins, tous les voleurs et les assassins doivent être expulsés d’Italie. Vieux et nouveaux politiciens, de droite et de gauche, rivalisent à qui criera le plus fort, dénonçant l’urgence. Une urgence qui, à parcourir les données contenues dans le Rapport sur la Criminalité (1993-2006), n’existe pas: les meurtres et les délits sont, aujourd’hui, au plus bas niveau depuis vingt ans, tandis que sont en forte augmentation les crimes commis entre les murs du domicile ou pour raisons personnelles. Le rapport Eures-Ansa 2005, L’homicide volontaire en Italie et l’enquête Istat 2007 disent qu’un meurtre sur quatre survient à la maison; sept fois sur dix la victime est une femme; plus d’un tiers des femmes 16 et 70 ans ont subi des violences physiques ou sexuelles au cours de leur vie, et le responsable des agressions physiques ou du viol est dans 70% des cas le mari ou le compagnon: la famille tue plus que la mafia, les rues sont souvent beaucoup moins dangereuses que l’intérieur du foyer.

Durant l’été 2006, quand Hina, jeune Pakistanaise de vingt ans, fut égorgée par son père et des parents, politiciens et médias s’adonnèrent à une comparaison des cultures, soulignant que la culture occidentale, et en particulier italienne, avait heureusement évolué pour ce qui concerne les droits des femmes. Ce n’est pas vrai: la violence contre les femmes n’est pas un héritage bestial des autres cultures, mais elle croît et s’épanouit dans la nôtre, chaque jour, dans la construction et la multiplication d’un modèle féminin qui privilégie l’aspect physique et la disponibilité sexuelle en la faisant passer pour une conquête. Au contraire, comme le témoigne le très récent rapport du World Economic Forum sur le Gender Gap, pour ce qui concerne la parité féminine au travail, dans la santé, dans les espérances de vie, dans l’influence politique, l’Italie est 84ème. Dernière dans l’Union européenne. La Roumanie est à la 47ème place.

Il se passe que trop de ministres, de maires et de bouffons devenus leaders populaires jouent à l’apprenti sorcier pour avoir un quart d’heure de popularité. Ils ne se demandent pas ce qui se passera demain, quand les haines restées sur le terrain continueront à fermenter, empoisonnant les racines de notre vie ensemble et chatouillant ce microfascisme qui est en nous et qui nous fait désirer le pouvoir et admirer les puissants: un microfascisme qui s’exprime par des mots et des gestes de rancoeur, derrière lesquels on entend, pas très loin, le bruit des bottes et des armes à feu.

Il se passe qu’ on est en train d’expérimenter la construction de l’ennemi absolu, comme avec les Juifs sous le nazifascisme, comme avec les Arméniens en Turquie en 1915, comme avec les Serbes, les Croates et les Bosniaques, réciproquement, dans l’ex-Yougoslavie des années 90, au nom d’une politique qui promet la sécurité en échange du renoncement aux principes de liberté, de dignité et de civilisation; qui empêche de distinguer responsabilité individuelle et collective, effet et cause, maux et remèdes; qui appelle au gouvernement des hommes forts et demande aux citoyens de se transformer en sujets obéissants.

Il manque seulement que quelqu’un aille au grenier dépoussiérer le triangle noir des associaux, la marque d’infâmie que les nazis appliquaient aux habits des Roms.

Et il semble que ce soit seulement la dernière étape en date d’une guerre prolongée contre les pauvres.

Face à tout cela, nous ne pouvons rester indifférents.Le silence n’est pas pour nous, pas plus que le renoncement au droit de critique, la démission de l’intelligence et de la raison.
Les crimes individuels ne justifient pas des châtiments collectifs.
Etre Roumains ou Roms n’est pas une forme de “complicité morale”.
Il n’existe pas de race, encore moins de races innocentes ou coupables.

Aucun peuple n’est illégal.


Source : Wu Ming

_________________
Töhötöm
Revenir en haut Aller en bas
daniel
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 99
Localisation : France - Yvelines
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   10.12.07 23:11

L'histoire se répète et se se répète

Il faut rester vigilant et continuer à dire son écoeurement c'est la seule manière de contenir un peu ces comportements
Revenir en haut Aller en bas
http://dan.giraud.free.fr
Manu
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Nombre de messages : 552
Age : 49
Localisation : St-Marcellin - France
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   11.12.07 1:20

Je ne sais pas s'il faut commenter....
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&bcid=546951#bcid=546951;vid=8512604
Revenir en haut Aller en bas
http://wwf.chez-alice.fr
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   12.12.07 14:08

Malheureuxement je n'ai pas de son au boulot, Manu

J'aimerais pourtant contribuer au fil avec cet article du Monde: Communautés roms : Bruxelles à la rescousse

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: loi anti-"Roumains" en Italie   

Revenir en haut Aller en bas
 
loi anti-"Roumains" en Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel anti-douleur "fort" pour 1 anesthésie gazeuse pr stérélisation
» Les vermifuges et anti-puces/tiques "industriels"
» anti-puce "naturel" à base de plante
» Portière "traditionnelle" ou bien "anti-frelon" ?
» Engrais fait "maison"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Tziganes du monde-
Sauter vers: