Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 medecin roumains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: medecin roumains   30.09.07 16:48

Certes le fait n'est pas nouveau, mais j'ai parcouru ce matin cet article de mon quotidien régional.

Des médecins roumains pour soigner les Aveyronnais


La France a craint le plombier polonais. Il lui faudra s'habituer au médecin roumain. Depuis l'entrée de la Bulgarie et plus encore de la Roumanie dans l'Union européenne le 1er janvier dernier, les praticiens de ces deux pays sont convoités partout en France où s’étend le désert médical.

Ce phénomène qui concernait marginalement d'autres pays de l'Est, s'est accéléré avec l’élargissement à la Roumanie. Cette nation est francophile. Dans les universités de Bucarest, certains cours de médecine sont dispensés en langue française.
La libre circulation dans l'espace européen a fait le reste. Un recrutement ne prend pas plus de trois mois. L'équivalence des diplômes est acquise. Pour exercer, un simple entretien avec le Conseil départemental de l'Ordre suffit.

Le Conseil national estime à cinq cents le nombre de dossiers de ce genre qu'il a eu à traiter depuis le début de l'année. « C'est l'équivalent de deux promotions moyennes d’une université recrutées depuis le mois de janvier », commente le conseiller national Xavier Deau. Rien que dans le département du Bas-Rhin, on compte une centaine de ces médecins issus de l'UE.
En Aveyron, sur les vingt- cinq praticiens inscrits en 2007 au Conseil de l'Ordre, douze sont originaires d'Europe de l'Est. Le centre hospitalier de Rodez en a recruté cinq. Les autres ont vissé leur plaque de généraliste dans des communes où l'on attendait un toubib depuis des mois.

Face à cette vague, le président du Conseil de l'Ordre de l'Aveyron est un peu fataliste. « Hier, nos célibataires se mariaient avec de jolies Slaves de ces pays, aujourd’hui, on fait venir leurs médecins ». Faute de mieux, pourrait-il ajouter. Yvan-Michel Haran n'a rien contre ces confrères souvent aguerris, âgés de 45 à 50 ans, parfaitement intégrés. Leur formation est équivalente à celle des médecins français, même si le Conseil national de l'Ordre pointe une situation hétérogène : « En Roumanie, on trouve des universités excellentes et d'autres d'un niveau bien moindre ». Malgré ces disparités, comment critiquer ces responsables d'établissement hospitalier qui ne trouvent plus les spécialistes dont ils ont besoin ou ces élus qui désespèrent de ne plus avoir de généraliste dans leur village ? 10 % des communes aveyronnaises sont dans ce cas.

Entre ces médecins étrangers désireux d'une meilleure qualité de vie et ces élus prêts à tous les sacrifices pour faire revivre leur pays, se sont, par contre, opportunément positionnés des cabinets ou des associations qui alimentent le phénomène, organisent les transferts, les provoquent parfois. Un médecin roumain, récemment arrivé à Rodez explique comment il a été démarché par téléphone.

« Du pillage de matière grise », peste le président Haran. A Paris, le Conseil national de l'Ordre des médecins, ne cache pas son « malaise » face à ce recrutement organisé. Il a adressé voici deux mois une mise en garde dans tous les départements, mais reste impuissant à endiguer ces transferts parfaitement légaux et qui en disent long sur les dysfonctionnements du système français.

Pour Yvan-Michel Haran, on nage dans les non-dits : « Le gouvernement préfère faire venir ces professionnels plutôt que de former des gens pendant dix ans. Cela coûte moins cher »
A Rodez ou à Paris, on aurait en tout cas beaucoup de mal à répondre à cette mère de famille qui, sur un site internet de l'UMP, se demande comment elle va pouvoir expliquer à son fils, en première année de médecine, qu'il risque d'être victime du numerus clausus, bloqué à 7 100, alors que des centaines de médecins européens peuvent dès maintenant exercer en France sans difficulté aucune.

Richard BENGUIGUI "le midi libre" du 30/09/07

Pour combler la désertification des medecins en zone rurale, ces medecins sont recrutés en Roumanie, ainsi qu'en Bulgarie, par des agences spécialisées ou associations et sont tenus de s'installer au minimum pour 5 ans sous peine de rembourser tout ce qui a été mis à leur disposition par les communes et l'état pour faciliter leur installation.


Arrow un petit reportage vidéo

Jusqu'à présent, l’émigration des médecins des pays de l’Est se faisait vers l’Angleterre et l’Allemagne, pas tellement vers la France où les vides démographiques sont davantage comblés par les médecins venus du Maghreb ou du Moyen-Orient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
olahus
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 2381
Localisation : Bucarest, Roumanie
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: medecin roumains   30.09.07 19:37

Merci, Pipacs, ça fait bien de lire que des Roumains hautement qualifiés sont si médiatisés...j'avais l'impression que tu dois être mendiant pour attirer l'attention de la presse Française, qu'on m'excuse cette phrase non politiquement correcte.

Un bémol sur le commentaire du docteur moustachu "Il n'y a pas de chauffage central, de chaussés asphaltés, de l'eau courante"
-peut-être qu'il est médecin dans un village. Des membres de ma famille ont travaillé ou travaillent comme médecins dans un quartier pauvre de Bucarest (Rahova) et il y en avait de l'eau courent, du chauffage, sans parler de l'asphalte (visible dans le vidéo, aussi). Et ce n’était q’une policlinique de quartier. Alors, le mec est soit venu d'un village ou d'une petite ville très pauvre, soit il veut impressionner les gentils français pour qu'ils le prennent plus vite Evil or Very Mad Certains de mes compatriotes ne peuvent pas vivre sans se plaindre, souvent en exagérant...

Pour les appareils et surtout les revenus (insuffisantes), je suis d'accord, sans parler de la bureaucratie.
J'attends aussi l'avis de Lucuts, qui s'y connait bien au système médical roumain.

_________________
-->
MaghiaRomania: Tout sur les Hongrois de Roumanie.
Revenir en haut Aller en bas
http://surpriseroumaine.blogspot.com/
Lucuts
Utilisateur
Utilisateur


Nombre de messages : 1023
Age : 70
Localisation : Cluny 71 F. Comarnic PH. Ro.
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: medecin roumains   30.09.07 22:07

… Je ne vais pas top m'étaler sur la médecine… (Nadia est devenue aveugle à cause de l'incapacité d'un système hospitalier. Voir le lien de ma signature). En Roumanie, il y a peut-être le meilleur (je l'ai rarement rencontré), il y a le pire : je l'ai souvent vu… J'ai déjà écrit là dessus, et je ne le referai pas ce soir !

Je suis d'abord d'accord pour dire que la France manque, et va manquer de plus en plus de toubibs à la campagne, et de certains spécialistes (ophtalmo).
Je présume que l'on va sélectionner les meilleurs médecins ! Alors, devinez lesquels il restera pour soigner les Roumains ? ? ?
Revenir en haut Aller en bas
http://marechal-senegal.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: medecin roumains   Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas
 
medecin roumains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pétition contre le massacre des chiens roumains
» CONSOLIDATION - MEDECIN DU TRAVAIL - MEDECIN CONSEIL CPAM
» 1er cours d'education!!
» Décision du Parquet de Iasi suite à notre plainte contre Craciun
» Maladie de Buerger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Economie et actualités-
Sauter vers: