Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Envie de lecture bis ? un Irlandais et des Roms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Envie de lecture bis ? un Irlandais et des Roms   30.09.07 14:00



Une épopée tzigane sur soixante-dix ans d'Europe. Une ode à un peuple et à la liberté.Roman historique et social....
Ecrivain Irlandais, Colum MacCann,a publié cet été son nouveau roman Zoli consacré aux Tziganes d’Europe centrale.


"... Zoli, une Tzigane, poétesse, communiste (...), elle a été bannie."
Malgré les interdits de la loi rom, le grand-père de Zoli lui apprend à lire et à écrire. Zoli chante la vie des Tziganes et couche sur le papier les poèmes de son peuple. Sa rencontre avec Martin Stransky va briser sa vie. Parce qu'elle ne l'aime pas, il lui vole ses manuscrits et les publie. Bannie par les siens, Zoli passe des feux de la gloire à la détresse de l'exil... Colum McCann nous offre, après l'inoubliable Danseur, un roman bouleversant d'humanité sur le monde méconnu des Tziganes."
Chapitre.com

Arrow Lire le premier chapître

S’inspirant de l’histoire vraie de Papusza, la poétesse tzigane polonaise qui s’est exilée, bannie des siens pour avoir voulu capturer leurs mots, Colum McCann explore l’univers méconnu et insaisissable des Roms. Des années 30 à nos jours, des plaines d’Europe centrale à Paris, entre fiction et réalité, une oeuvre envoûtante portée par le style éblouissant et poétique de l’auteur des Saisons de la nuit et de Danseur.
“Après avoir écrit Danseur, roman inspiré de la vie de Rudolf Noureïev qui m’avait demandé beaucoup de recherches, la dernière chose que je souhaitais était de recommencer pour un autre livre. Mais j’ai trébuché sur l’histoire vraie de Papusza (prononcée Pap-oosh-ka), une poétesse gitane polonaise qui s’est exilée. Je ne pouvais ignorer cette histoire. Elle ne cessait de me hanter. J’ai essayé d’écrire d’autres romans mais son visage semblait grandir autour de moi. J’ai toujours été un écrivain qui mettait les pieds dans d’étranges territoires. Par exemple, j’ai connu les sans abris qui vivent dans les tunnels du métro new-yorkais pour mon roman Les Saisons de la nuit, et j’ai écrit Danseur sans jamais avoir vu un ballet auparavant. Mon travail implique donc des risques. Écrire Zoli était aller vers l’inconnu. Je ne connaissais rien de la culture des Roms en Europe et je savais que j’aurais beaucoup de voyages à faire.
Zoli est le résultat de presque quatre années de travail. La recherche la plus intéressante fut de me rendre jusqu’aux camps de Slovaquie, soit un parcours qui a duré les deux mois de l’été 2004. La pauvreté était révoltante - des groupes de personnes vivant dans des camps sans eau courante ni électricité, des familles rejetées, des femmes ayant subi des stérilisations. L’accès au camp était limité et considéré comme dangereux. J’y suis donc allé avec des guides Roms et j’ai été bien reçu. J’ai l’intention d’écrire des articles (dont un qui est déjà rédigé pour le Paris Review) sur l’expérience de recherche sur ce roman. Le plus choquant a peutêtre été ma (et en fait notre) propre ignorance des modes de vie, histoire, coutumes de 12 à 14 millions de personnes qui partagent un héritage tzigane dans le monde. Il y a autant de Roumains que de Juifs sur la planète, mais le manque d’information est énorme. Il est généralement considéré que l’histoire des Gitans est l’une des plus méconnues en Europe (tout comme aux États-Unis où de nombreux Gitans vivent aussi). Il s’agit d’une culture soumise à la fois à la sentimentalité et à la brutalité. Avec Zoli, je tente d’établir un pont entre ces deux sentiments. Il en résulte une histoire d’amour, une parabole de l’Europe, et l’histoire d’une gitane intellectuelle.
Zoli est un roman qui offre un regard unique sur la culture des Roms, à travers les yeux d’une gitane, poétesse et intellectuelle. Enfant, Zoli voyage en compagnie de harpistes à travers l’Europe de l’Est (en particulier en Tchécoslovaquie). Son grand-père lui enseigne la lecture et l’écriture. Elle devient une poétesse reconnue et une publicité vivante pour le gouvernement communiste, mais après une histoire d’amour avec un Anglais, Stephen Swann, Zoli est bannie et exilée par les siens. Elle traverse l’Europe et trouve amour et stabilité dans les montagnes d’Italie."

Les plaines de Bohême à la France, en passant par l'Autriche et l'Italie, des années trente à nos jours, une magnifique histoire d'amour, de trahison et d'exil, le portrait tout en nuances d'une femme insaisissable. Porté par l'écriture étincelante de Colum McCann, Zoli nous offre un regard unique sur l'univers des Tziganes, avec pour toile de fond les bouleversements politiques dans l'Europe du XXe siècle.

Tchécoslovaquie, 1930. Sur un lac gelé, un bataillon fasciste a rassemblé une communauté tzigane. La glace craque, les roulottes s'enfoncent dans l'eau. Seuls en réchappent Zoli, six ans, et son grand-père, Stanislaus.

Quelques années plus tard, Zoli s'est découvert des talents d'écriture.
C'est le poète communiste Martin Stránský qui va la remarquer et tenter d'en faire une icône du parti. Mais c'est sa rencontre avec Stephen Swann, Anglais exilé, traducteur déraciné, qui va sceller son destin. Subjugué par le talent de cette jeune femme, fasciné par sa fougue et son audace, Swann veut l'aimer, la posséder. Mais Zoli est libre comme le vent.

Alors, parce qu'il ne peut l'avoir, Swann va commettre la pire des trahisons...
note de l'éditeur

Traduit de l'anglais (Irlande) par Jean-Luc Piningre.

Le roman est une méditation sur l’exil, la poésie, la langue, et le paradigme instable de la rédemption. J’ai tenté aussi d’écrire un roman social dans le sens où il s’engage sur un sujet rarement abordé en littérature comme en politique.

"Dans les interstices de son récit tragique et politique, Colum McCann donne le goût d'un monde onirique et enchanté, comme cette fameuse chanson tzigane où le cheval parcourt des kilomètres la nuit, tirant la roulotte endormie. Un rêve d'enfant en somme : celui de briser ses chaînes, de braver le froid, les forêts et les hommes, pour flotter sur le monde, tourner plus vite que la Terre. Je pars, donc je suis..."
Philippe Chevilley"les echos"
Arrow Un extrait ICI

Arrow Articles du "Soir" et "du Figaro"
Arrow Critiques ICI et Arrow LA
Arrow Entretien avec l'auteur


Papusza
Durant sa vie, la poétesse rom d'un retentissement européen, appelée Papusza, publia plus de 30 recueils qui sont parus, par exemple, chez Julian Tuwim ou Jerzy Ficowsky. Pendant la guerre, sa poésie était un puits inépuisable de la morale rom, du courage et, aussi, de l'espoir en un avenir meilleur. C'est pourquoi elle demeure encore aujourd'hui populaire parmi les Roms européens.

Seigneur, ou` dois-je aller ?
Que puis-je faire ?
Ou` trouverai-je
Les légendes et les chants ?
Je ne vais pas dans la forêt,
Je ne rencontre pas les fleuves.
O toi l’arbre, mon père,
Mon père noir !
Le temps des Gitans errants
Est depuis longtemps passé.
Mais je les vois, brillants,
Forts et clairs comme l’eau.
On l’entend
Vagabonder
Lorsqu’elle veut parler.
Mais la pauvre elle ne peut parler [...]
[...] l’eau ne regarde pas en arrière.
Elle fuit, s’en va toujours plus loin,
Ou` les yeux ne la verront pas,
L’eau qui vagabonde.

Arrow Histoire de Papusza dans "enterrez moi debout"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Envie de lecture bis ? un Irlandais et des Roms
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour ceux qui aiment la lecture...
» [adoptée] chienne Border Collie 9 mois (Assoc. Envie de Vivre 88)
» Lecture des articles du site
» Setter irlandais rouge
» Tysia croisé setter irlandais née le 1 janvier 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Tziganes du monde-
Sauter vers: