Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale

Tout sur la gastronomie, l'histoire, l'actualité, les voyages en Europe Centrale et en Europe Orientale.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 semaine du film à Budapest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipacs
Admin
Admin


Nombre de messages: 1468
Date d'inscription: 20/09/2005

MessageSujet: semaine du film à Budapest   Mer 31 Jan 2007 - 8:54



Comme chaque hiver, la semaine du film de Budapest permet de décpouvrir pendant une semaine les nouvelles créations cinématographiques hongroises, du 30 janvier au 6 février, dans plusieurs salles de la capitale.

" (...)Parmi les oeuvres les plus attendues figure Opium, le troisième long métrage de János Szász après Woytech et The Whitman Boys, candidats à l'Oscar du meilleur film étranger en 1995 et 1998. Coproduction hongro-germano-britannique, Opium est interprété par la star danoise Ulrich Thomsen. Mais le Hungarian Film Week sera aussi l’occasion de découvrir Lora de Gábor Herendi avec Peter Nagy (Shooting Star 2007), Mansfeld d’Andor Szilágyi consacré à un jeune martyr de la révolution de 1956 ou encore Fragment de Gyula Maár produit par le maestro Béla Tarr. A noter également que quatre premiers longs métrages viendront enrichir la nouvelle génération très en vue des cinéastes hongrois : l’expérimental Dreamhunting d’Igor et Ivan Buharov, le road-movie Konec de Gábor Rohonyi, Happy New Life d’Árpád Bogdán et Miscalculation de János Vecsernyés, adaptation d’une nouvelle du Prix Nobel de littérature Imre Kertész (Etre sans destin).

L’année dernière, ce sont surtout les jeunes cinéastes qui ont été les vrais gagnants du Festival du Film de Budapest. C’est le film de György Pálfi, Taxidermia qui avait obtenu le prix du festival tandis que le prix du meilleur metteur en scène était allé à Szabolcs Hajdú pour son film Plume Blanche. Les membres étrangers du jury de ce 37e Festival du Film Hongrois avaient déclaré que c’était les jeunes et les créateurs indépendants qui avaient réalisé les meilleures oeuvres. Les membres étrangers du jury ont considéré que les valeurs artistiques étaient avant tout présentées dans les oeuvres des jeunes : humour, sexe et outils de style américains contribuent principalement au divertissement du grand public.
article"le petit journal de Budapest"



Le film d'ouverture sera Noah's Ark (Noé bárkája) de Pal Sandor, hors compétition:
Arrow Extrait vidéo


Longs métrages en compétition
:

Dolina - Zoltán Kamondi



Dreamhunting - Igor & Ivan Buharov

The Eighth Day of the Week( A Hét nyolcadik napja)- Judit Elek


Everything is Different(Minden másképp van) - István Dárday & Györgyi Szalai
Les dernières années de l’écrivain hongrois Sándor Márai, en exil avec sa femme à San Diego où il suicida en 1989.


Fragment(Töredék)- Gyula Maár

Guys from Budakeszi(Budakeszi srácok)- Pál Erdoss

Happy New Life - Árpád Bogdán

Iska’s Journey - Csaba Bollók

Konec - Gábor Rohonyi

Kythera - Péter Mészáros
Déja Primé à Cannes en 2002 Palme d'Or du court métrage pour son( très court) métrage "eső utan".
Un amour qui finit dans la tristesse et l’indifférence : tel est le sujet de ce film, Kythera , qui raconte l’histoire d’un jeune couple dont le quotidien est fait de publicité, de jeux stupides, de matchs de foot à la télévision et d’ennui insupportable.
Ce film, qui s'inspire de "L'embarquement pour Cythère", tableau peint au XVIIIème siècle par Antoine Watteau, retrace l'éternelle et douloureuse problème qui se pose à un couple de notre temps dont la relation est désormais dépourvue de passion et l'a peut-être toujours été.


Lora - Gábor Herendi
Les mésaventures de Lora, dont le fiancé David meurt dans un accident de voiture. Un événement qui traumatise émotionnellement la jeune femme au point de lui faire perdre la vue et de couper les ponts avec son entourage. Mais, trois ans plus tard, elle croise par hasard Geri, le frère de David, devenu saxophoniste et qui tente de son côté de noyer son chagrin dans une vie nocturne de fêtard. Et le musicien qui avait toujours été attiré par Lora va essayer de renouer les liens, une tâche difficile car la jeune femme fuit son passé douloureux

Man in the Nude - Károly Esztergályos

Mansfeld - Andor Szilágyi
La destinée tragique de Peter Mansfeld -, un adolescent charismatique âgé de 16 ans, leader d’un groupe de jeunes idéalistes exaltés par les événements de 1956 et révoltés par le règne de la terreur instaurée ensuite à Budapest. Ce romantisme révolutionnaire les amène à constituer une cache d’armes tout en se livrant à des actions qui s’apparentent plus à des blagues de potache en rapport avec leur âge. Mais l’enlèvement d’un officier de police va précipiter leur arrestation. Emprisonnés et torturés en dépit des efforts de la mère de Peter pour les sauver, les jeunes gens sont accusés de haute trahison. Et Peter Mansfeld sera exécuté dix jours après son 18e anniversaire, devenant un symbole de la lutte des Hongrois pour la liberté.

Miscalculation(Emelet) - János Vecsernyés
adaptation de la nouvelle Etre sans destin du Prix Nobel de littérature Imre Kertész.


Opium - János Szász
Josef Brenner es un psychiatre dont la manière révolutionnaire de traiter les maladies mentales ne l'empêchera pas d'être détruit par sa dépendance à la morphine et ostracisé par ses confrères. Son intérêt passionné pour sa patiente Gizella créera des interférences dangereuses entre le corps et l'esprit, et il finira pas assister à son sacrifice pour apaiser sa soif de savoir et de succès.



Romacop - Gábor Dettre

Railroad Junkies(Hasutasok) - András Szoke

S.O.S. Love!(SOS szerelem!) - Tamás Sas

Source des synopsis"Cineuropa"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elöd
modérateur
modérateur


Nombre de messages: 1444
Localisation: France
Date d'inscription: 19/09/2005

MessageSujet: Re: semaine du film à Budapest   Dim 11 Fév 2007 - 21:53

Pendant une semaine les films hongrois seront à l’honneur. Alors que le cinéma hongrois se porte merveilleusement bien, c’est l’occasion de découvrir les nouveautés et de rappeler les succès de l’année dernière. Du 30 janvier au 6 février, lepetitjournal vous offrira un article quotidien sur cet évément

Un parcours du combattant attend les membres du jury avec un programme très important : 18 longs métrages, 30 courts-métrages, 40 films documentaires et 9 films scientifiques et éducatifs vont concourir pour le grand prix du festival. Aujourd’hui, les festivités commenceront avec la remise des prix à l’actrice Erzsi Máthé, au dramaturge Balázs Fakan et au metteur en scène Tamás Czigány au palais des congrès. Le premier film présenté sera Noah’s Ark.

Un cinéma en plein renouveau
Il est loin le fameux Pál Sándor (Ours d’argent à Berlin en 1977 et prix Fipresci à Cannes en 1983). Mais parmi les oeuvres les plus attendues figure Opium, le troisième long métrage de János Szász après Woytech et The Whitman Boys, candidats à l'Oscar du meilleur film étranger en 1995 et 1998. Coproduction hongro-germano-britannique, Opium est interprété par la star danoise Ulrich Thomsen. Mais le Hungarian Film Week sera aussi l’occasion de découvrir Lora de Gábor Herendi avec Peter Nagy (Shooting Star 2007), Mansfeld d’Andor Szilágyi consacré à un jeune martyr de la révolution de 1956 ou encore Fragment de Gyula Maár produit par le maestro Béla Tarr. A noter également que quatre premiers longs métrages viendront enrichir la nouvelle génération très en vue des cinéastes hongrois : l’expérimental Dreamhunting d’Igor et Ivan Buharov, le road-movie Konec de Gábor Rohonyi, Happy New Life d’Árpád Bogdán et Miscalculation de János Vecsernyés, adaptation d’une nouvelle du Prix Nobel de littérature Imre Kertész (Etre sans destin).
L’année dernière, ce sont surtout les jeunes cinéastes qui ont été les vrais gagnants du Festival du Film de Budapest. C’est le film de György Pálfi, Taxidermia qui avait obtenu le prix du festival tandis que le prix du meilleur metteur en scène était allé à Szabolcs Hajdú pour son film Plume Blanche. Les membres étrangers du jury de ce 37e Festival du Film Hongrois avaient déclaré que c’était les jeunes et les créateurs indépendants qui avaient réalisé les meilleures oeuvres. Les membres étrangers du jury ont considéré que les valeurs artistiques étaient avant tout présentées dans les oeuvres des jeunes : humour, sexe et outils de style américains contribuent principalement au divertissement du grand public.

source: (www.lepetitjournal.com - Budapest) - mardi 30 janvier 2007

J'ai vu un reportage il y a quelques jours... Apparemment, le gagnant est OPIUM de Jànos Szàsz dont Pipacs vous a parlé dans son post, plus haut!

]

Szàsz Jànos, réalisateur de "l'Opium"


Elöd I love you

_________________
Prüntyi, szeretlek !
Revenir en haut Aller en bas
 

semaine du film à Budapest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» semaine du lundi 15 au Dimanche 21Octobre 2012
» Une semaine de contraintes pour un homme soumis
» Emission D&Co "une semaine pour tout changer" du 1er juillet 2009 sur M6 à 20h50
» Earthlings (Terriens) le film de Georges Laraque
» Petit film sur l'élevage du discus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur l'amitié entre les peuples d'Europe Centrale et d'Europe Orientale :: Arts et Culture-